Les Immémoriaux

Les Immémoriaux

Icon Baobab App

À propos

Édition enrichie (Préface, notes, dossier sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)Un monde se meurt. Immémoriaux, les Tahitiens ont trahi leurs dieux et leurs coutumes. Le drame se joue au moment de l'arrivée des Européens sur les rives enchantées de la Polynésie, à la fin du xviiie siècle. Il prend ici figure d'allégorie : en vain, Paofaï, le dernier païen, partira à la recherche d'une écriture capable de sauvegarder les « mots qui ne doivent pas mourir » ; et moins de vingt ans suffiront aux Occidentaux pour anéantir une culture restée jusque-là intacte.
Dans ce premier livre, une active nostalgie mène Victor Segalen, non à déplorer, mais à recréer la belle « société antique et forte », ses fêtes, son culte du jouir, son alliance heureuse avec la nature. Quant à la langue sacrée des Maori, il la réinvente par une prose sans exemple, qui en devient le simulacre. Le livre, publié en 1907 sous un pseudonyme, acquiert tout son sens aujourd'hui où nous en mesurons le caractère prémonitoire.

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    illimitée

  • Nombre de prêts :

    illimité

  • Prêt(s) simultané(s) :

    1

  • Durée maximale d'un prêt :

    12 Mois

  • Renouvellement :

    1

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

savoir_plus

  • EAN

    3663608188173

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    316 Pages

  • Poids

    2 447 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

Victor Segalen

Paul Segalen est né à Brest en 1878. Après des études de
médecine à Bordeaux, l'officier-médecin est affecté en
Polynésie française. Il séjourne à Tahiti en 1903 et 1904.
Lors d'une escale aux îles Marquises, il achète les der-
niers croquis de Gauguin, décédé trois mois avant son
arrivée. Il rapporte en métropole un roman, Les Immé-
moriaux (1907), un journal et des essais sur Gauguin et
Rimbaud. En 1908, il part en Chine où il soigne les vic-
times de l'épidémie de peste de Mandchourie, et décide
de s'y installer avec sa femme et son fils. La première
édition de Stèles voit le jour à Pékin en 1912. Il entre-
prend en 1914 une mission archéologique consacrée
aux monuments funéraires de la dynastie des Han et en
tire une étude, Grande Statuaire chinois, qui renouvelle
le genre de l'exotisme alors encore trop naïf et ethno-
centrique. Il meurt dans sa région natale en 1919.

empty