Les derniers jours du paradis

Les derniers jours du paradis

Icon Baobab App

À propos

Alors que l'Amérique se prépare à fêter les cent ans de l'Armistice de 1914, un siècle de paix mondiale, d'avancées sociales et de prospérité, Cassie n'arrive pas à dormir. Au milieu de la nuit, elle se lève et regarde par la fenêtre. Elle remarque alors dans la rue un homme étrange qui l'observe longtemps, traverse la chaussée... et se fait écraser par un chauffard. L'état du cadavre confirme ses craintes : la victime n'est pas un homme mais un des simulacres de l'hypercolonie, sans doute venu pour les tuer, son petit frère et elle. Encore traumatisée par l'assassinat de ses parents, victimes sept ans plus tôt des simulacres, Cassie n'a pas d'autre solution que de fuir. L'hypercolonie est repartie en guerre contre tous ceux qui savent que la Terre de 2014 est un paradis truqué.

Robert Charles Wilson se renouvelle à chacun de ses ouvrages et nous offre ici un roman de science-fiction paranoïaque, haletant, dans la lignée du Village des damnés de John Wyndham ou de L'invasion des profanateurs de Jack Finney.

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    3650 Jours

  • Nombre de prêts :

    25 (0.52 € par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    25

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

  • Renouvellement :

    1

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    10

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

savoir_plus

  • EAN

    9782072670732

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    399 Pages

  • Poids

    1 740 Ko

  • Distributeur

    Gallimard

  • Support principal

    ebook (ePub)

Robert Charles Wilson

Né en 1953 en Californie et récemment naturalisé canadien, Robert Charles Wilson est l'auteur d'une quinzaine de romans et d'un recueil de nouvelles. Il a connu un succès mondial avec Spin.

empty