Servir le peuple

Servir le peuple

Icon Baobab App

À propos

Lorsque Yan Lianke s'empare du célèbre slogan de la Révolution culturelle, c'est pour piétiner au passage les tabous les plus sacrés de l'armée, de la révolution, de la sexualité et de la bienséance politique. Son court roman est aussi iconoclaste que jubilatoire. Ou comment Servir le peuple devient, pour l'ordonnance d'un colonel de l'Armée populaire de libération, l'injonction de satisfaire aux besoins sexuels de la femme de son supérieur. Le mari s'étant absenté pour deux mois, les deux amants passent leurs journées cloîtrés dans la maison, où ils découvrent par hasard, en brisant une petite statue en plâtre de Mao, que ce geste sacrilège décuple leur désir. Dès lors, c'est à qui se montrera le plus « contre-révolutionnaire » en détruisant le maximum d'objets liés au Grand Timonier. Un amour fétichiste et une variation insolente de l'Histoire officielle qui ont valu au livre d'être saisi et interdit en Chine dès sa publication.

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    1825 Jours

  • Nombre de prêts :

    30 (0.47 € par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    10

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

  • Renouvellement :

    1

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    20

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

En savoir plus

  • EAN

    9782809727685

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    209 Pages

  • Poids

    583 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Diffuseur

    Harmonia Mundi

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

Lian Ke Yan

  • Naissance : 1-1-1958
  • Age : 63 ans
  • Pays : Chine
  • Langue : Chinois

Né en 1958 dans la région paysanne très pauvre du Henan, Yan Lianke débute sa
carrière littéraire en 1978, en tant qu'écrivain de l'armée, avant de libérer son imaginaire
et défier la censure. « En raison notamment du manque de démocratie, chacun a le
sentiment d'être ligoté, oppressé, de ne pouvoir se libérer de liens invisibles. Moi, je sais
qu'on m'a ligoté, c'est pour cela que j'écris. » (interview à Libération)

empty