On ne dormira jamais

On ne dormira jamais

Icon Baobab App

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    1825 Jours

  • Nombre de prêts :

    30 (0.54 € par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    10

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

  • Renouvellement :

    1

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    20

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

En savoir plus

À propos

C'est à l'Institut médico-légal, surnommé L'Hôtel, que se croisent les personnages interlopes de ce roman noir. Le narrateur, directeur de ce lieu déroutant, décrit la lente dépravation de son institution. Suite à sa rencontre avec Valère, producteur de films pornographiques, il accepte une étrange proposition : que l'Institut abrite un club clandestin... Dehors, un mal jaune se propage.

"Cloaque nauséabond", l'Institut devient l'antre d'une véritable fête des morts. La succession de chapitres courts et nerveux dit l'ascension irrémédiable du récit vers une apothéose de la folie. Aussi affutée que le scalpel du narrateur qui dissèque les cadavres, la plume de Bruce Bégout nous entraîne aux confins d'une extase ultime, d'une décomposition totale : celle des corps, des êtres et du récit.



  • EAN

    9791030406559

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    272 Pages

  • Poids

    1 587 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Diffuseur

    Harmonia Mundi

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

Bruce Bégout

Philosophe
et écrivain français, il est maître de conférences
à l'université de Bordeaux. Il a publié
plusieurs ouvrages philosophiques, quatre
essais aux éditions Allia (Zéropolis : L'expérience
de Las Vegas, 2002 ; Lieu commun : Le motel américain,
2003 ; La Découverte du quotidien : Éléments
pour une phénoménologie du monde de la vie, 2005 ;
De la décence ordinaire, 2008), mais aussi un «
documentaire fiction » à la manière de certains
cinéastes tiré de son roman L'Éblouissement des
bords de route (Éditions Verticales,
2004).

empty