Aubier

  • Les chimères du corps ; de la somatisation à la création Nouv.

    Les chimères du corps ; de la somatisation à la création

    Sylvie Le Poulichet

    Parution : 1 Octobre 2021 - Entrée pnb : 14 Février 2014

    Depuis plusieurs années, Sylvie Le Poulichet explore la dynamique de phénomènes qu'elle a dénommés "processus limites", à l'oeuvre chez des patients ordinairement désignés comme borderline. Ces patients souffrent d'une difficulté à "habiter" leur corps, à repérer les limites entre le vivant et le mort et à s'approprier leur histoire.
    Le déploiement de la vie paraît chez eux tombé sous le coup de condamnations parentales, émanant d'événements traumatiques et de fantasmes inconscients, qui se transmettent de génération en génération. Ces sujets en viennent à sacrifier inconsciemment certaines zones de leur corps ou des aspects de leur identité sexuelle. Et des somatisations, des dépressions, des addictions (la boulimie, par exemple), des états de figement affectent souvent leur devenir.
    Dans cet ouvrage, on voit se déployer les mouvements de la démarche analytique : l'auteure relate des séquences de cure où l'analyse de rêves et la traversée de fantasmes permettent de recomposer les figures du corps en souffrance.
    Des scènes insoupçonnées apparaissent, ayant le pouvoir de construire de nouvelles versions de la venue au monde du sujet. Et c'est lorsque s'animent les images du corps pensées par le langage du rêve que se produisent de nouvelles prises de corps. C'est lorsque sont analysées les chimères du corps - ces étranges assemblages fantasmatiques de plusieurs corps, vivants ou morts, en un seul, qui vont jusqu'à menacer la continuité d'existence - que tous les symptômes douloureux disparaissent.
    Ce livre montre quels sont les modes d'interprétation qui permettent de dissoudre les fantômes, de dénouer les forces traumatiques et de mettre en jeu des processus créateurs qui laisseront enfin surgir un nouveau champ de regard, de présence, de jeu et de désir.

    25 prêts - 3650 jours
    10 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Lettres à ses enfants

    Sigmund Freud

    Parution : 17 Octobre 2012 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    La correspondance (1907-1939) de Sigmund Freud avec ses cinq premiers enfants, Mathilde, Martin, Olivier, Ernst et Sophie - Anna, la cadette, ayant fait l'objet d'une publication séparée - permet de découvrir quel père a été l'inventeur de la psychanalyse et d'observer l'homme à distance de sa théorie et de sa pratique analytique.
    Freud n'était pas un père au quotidien, et son activité professionnelle l'éloignait de ses enfants. Mais il veillait à rester pour eux un soutien inaliénable, alors même qu'ils étaient devenus adultes. Il manifestait à leur égard une humanité profonde et palpable, une générosité débordante. Jamais il ne leur opposait une attitude moralisante. Au-delà de l'aide bienveillante, financière, psychologique et médicale, il contrebalançait son autorité par une écoute, une compréhension, une souplesse constantes. En patriarche, il avait "un besoin urgent à la vie à la mort" du sentiment que ses enfants "aient ce qu'il leur faut". Au risque peut-être de les maintenir dans la dépendance.
    Certains traits de la pensée scientifique de Freud s'éclairent de ce jour nouveau. La même franchise face aux questions d'argent ou de sexualité, le même attachement à comprendre l'autre, la même tolérance envers l'humain... Aucune autre source que ces paroles paternelles n'exprime mieux la cohérence qui existe entre la personne de Freud et son oeuvre.

    25 prêts - 3650 jours
    10 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty