Sciences humaines & sociales

  • La désoccidentalisation du monde a commencé. L´Occident qui se croyait surpuissant se découvre déficient. Aux conséquences de l´arrogance (guerre en Irak, crise financière, péril climatique) succèdent les crises de l´impuissance (incapacité politique, crise identitaire, crainte des classes moyennes). L´angoisse gagne les Occidentaux.
    Pourquoi s´inquiéter de l´avenir d´un Occident qui a fait tant de mal ? Parce que, nous répond Hakim El Karoui, l´Occident a deux faces : la face sombre, certes, mais aussi la face claire, celle qui a fait de lui le creuset des idéaux de liberté et de démocratie en lesquels les Occidentaux doivent continuer à croire. Mais alors que faire et par où commencer ?
    D´abord, prendre la mesure exacte de cette désoccidentalisation du monde, de l´impuissance économique et symbolique dans laquelle sont plongés l´Europe et les États-Unis.
    Ensuite, comprendre que ceux qui sont souvent désignés comme coupables ne sont pas les ennemis de l´Occident. Le monde arabe en général et la rive sud de la Méditerranée en particulier, à l´issue de la crise de transition qu´ils traversent, seront des vrais partenaires. La Chine, elle, construit une nouvelle Grande Muraille économique et politique avec l´Asie du Sud-Est, qui impose à l´Europe et à l´Occident de réinventer un projet.
    Soucieux d´expliquer le monde qui vient sans le filtre des clivages idéologiques convenus, réfléchissant à toutes les échelles, nourri d´économie, de géopolitique, mais aussi de littérature, cet essai d´analyse et de conviction fait entendre une voix originale dans le débat public.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Paysans de normandie

    Armand Frémont

    Parution : 11 Août 2011 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    Ils sont nos grands-parents, nos arrière grands-parents ou nos voisins... Hommes et femmes de labeur, ces paysans ont été, pendant des siècles, le socle de nos civilisations. Le monde moderne les appelle aujourd'hui « agriculteurs » et parle essentiellement des difficultés qu'ils rencontrent, jusqu'à nous faire croire qu'ils ont disparu. Est-ce réellement le cas ? Riche terre d'agriculture et d'élevage, la Normandie est une région emblématique du monde rural à plus d'un titre. Voit-elle la fin programmée de ses paysans ?
    Si la révolution technologique a converti l'agriculteur normand en agronome et en informaticien, en gestionnaire rompu aux bilans comptables, la révolution par les femmes a ébranlé tout le système : le vieil adage « une bonne ferme, une bonne femme » ne vaut plus. Naguère occupées depuis la traite du matin jusqu'aux dernières braises du soir, les femmes sont désormais ailleurs : à la tête d'un tiers des exploitations, ou bien encore institutrices ou infirmières.
    Dépouillés de leurs vieilles casquettes, débarrassés d'un folklore dont beaucoup de citadins aimeraient encore les affubler, les paysans de Normandie, nos contemporains, n'en restent pas moins des paysans par leurs bonheurs comme par leurs inquiétudes. Ils ne manquent pas de l'affirmer. C'est à l'histoire de cette révolution tranquille qu'Armand Frémont nous invite dans ce livre-document.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty