Libretto

  • La boîte en os

    Antoinette Peske

    Parution : 12 Septembre 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le livre
    « Je souffrais de ce que je ne me sentais jamais assez près de ma femme. J'avais beau la tenir dans mes bras, la serrer sur ma poitrine à l'écraser, son corps était toujours un corps à côté de mon corps, son cerveau, un cerveau à côté de mon cerveau, son coeur, un coeur à côté de mon coeur. Et cela ne laissait pas de m'étonner. Ne pas pouvoir être un avec ce qu'on aime ! »
    La boîte en os, métaphore du crâne humain, est le dernier obstacle entre John et Margaret, sa femme. Histoire d'amour fou, quête désespérée de l'impossible fusion, jamais l'union d'Éros et de Thanatos ne fut plus absolument consommée que dans ce court roman écrit en 1931 et considéré par Jean Cocteau comme l'une des productions les plus inouïes de ce siècle.
    « Un récit incomparable. » Le Monde
    L'auteur
    Née en 1904, Antoinette Peské, fille d'un peintre, composait déjà d'étonnants poèmes à l'âge de huit ans. Cette vocation précoce se cristallisera dans deux romans, La Boîte en os et Ici le chemin se perd (écrit en collaboration avec son mari Pierre Marty sous le nom de plume Peské-Marty), qui fédéreront autour d'eux les plus grandes admirations (Jean Cocteau, Pierre Mac Orlan, Félix Fénéon). Antoinette Peské est morte en 1985.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La memoire du fleuve - l'afrique aventureuse de jean michonnet

    Christian Dedet

    Parution : 16 Octobre 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Prix des libraires 1985Tout a commencé par une vapeur d'eau sur la lagune, de ces petits détails insolites qui accrochent le regard et annoncent l'extraordinaire. En l'occurrence, le combat d'un éléphant happé par un anaconda alors qu'il se baignait dans le fleuve. Vers la dixième heure de cette lutte de titans, l'éléphant qui avait laissé à chaque immersion sa trompe dressée hors de l'eau, traîna enfin le serpent de 15 mètres sur la berge pour le piétiner de fureur...Telle est l'Afrique que raconte Jean Michonet, fils d'un normand et d'une métisse née du peuple Myéné ; une Afrique fabuleuse des forêts et des rivières, des clairs-obscurs et des lianes déchirées par des galops d'apocalypse...Né en 1936, passionné d'Afrique et de tauromachie, Christian Dedet publia Le plus grand des taureaux, son premier livre, en 1961 alors qu'il était encore étudiant à la faculté de médecine de Montpellier. Devenu médecin, il poursuivra parallèlement sa carrière d'écrivain. Le Secret du Dr Bougrat, récit déroutant d'un médecin marseillais injustement condamné au bagne dans les années vingt, ainsi que La Mémoire du fleuve, prix des Libraires 1985, sont les deux titres de ce grand voyageur présents au catalogue des Éditions Phébus.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La vie commence à 60 ans

    Bernard Ollivier

    Parution : 27 Septembre 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Non, la retraite ce n'est pas le début de la fin ! Au contraire c'est le début d'une vie enfin libre. Elle est dans le mouvement, l'action, la plénitude. L'occasion rêvée de réaliser des projets longtemps différés, d'être créatif et citoyen.
    La Vie commence à 60 ans est une invitation à suivre le chemin du temps retrouvé, pour soi, et pour les autres.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le jour des corneilles

    Jean-François Beauchemin

    Parution : 22 Août 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015


    Le livre

    Sise au fin fond de la forêt, une cabane en rondins abrite deux êtres hallucinés : un colosse marqué par la folie et son fils. Orphelin de mère livré à lui-même, nourri dans ses premiers jours avec le lait d'une hérissonne trouvée morte, ce dernier se retrouve adulte devant un juge silencieux pour avouer des actes inqualifiables. Son témoignage l'amènera à révéler peu à peu, en toute ingénuité et dans une langue unique, l'incroyable histoire de sa vie comme le destin tragique de son père.


    L'auteur

    Né en 1960 à Drummondville, au Québec, Jean-François Beauchemin travaille d'abord comme rédacteur puis comme réalisateur à Radio-Canada, avant de publier des romans. En 2004 paraît Le Jour des corneilles, récompensé par le prix France-Québec. La même année, il est terrassé par une violente maladie qui le plonge dans le coma. À la suite de ce face-à-face avec la mort, il écrit La Fabrication de l'aube (prix des Libraires 2007 au Québec), récit autobiographique dans lequel il raconte ce qu'il considère comme une résurrection et sa conversion spirituelle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Rue des Maléfices ; chronique secrète d'une ville

    Jacques Yonnet

    Parution : 4 Juillet 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le livre
    Raymond Queneau regardait Rue des Maléfices comme le plus grand livre jamais écrit sur Paris ; un livre qui l'empêchait même de dormir tant les histoires «vraies» que Jacques Yonnet raconte ne sont pas de tout repos. Fin connaisseur des venelles sombres et des garnis de la rive gauche, ce dernier parle du quotidien des artisans, voyous et gouailleuses de cette vieille capitale qui est « comme une mare, avec ses couleurs, ses reflets, ses fraîcheurs et sa bourbe, ses bouillonnement, ses maléfices, sa vie latente ».
    À la manière d'un Cendrars, Jacques Yonnet évoque, par les faits divers et les drames, le quotidien de ce monde aujourd'hui disparu : Paris mystérieux où la Bièvre se jetait encore à ciel ouvert dans les marais de la Seine...
    L'auteur
    Né en juin 1915, Jacques Yonnet fut poète, parolier, dessinateur, peintre, sculpteur et auteur de Rue des Maléfices, chronique secrète d'une ville, initialement paru en 1954 aux Éditions Denoël sous le titre Enchantements sur Paris. Ces chroniques, considérées comme l'un des meilleurs livres écrits sur Paris et ses habitants sous l'Occupation, ont été saluées par Raymond Queneau, Jacques Audiberti, Jacques Prévert et Claude Seignolle. Très actif au sein de la Résistance parisienne, Jacques Yonnet fut également celui qui, par la publication en septembre 1944 d'un article intitulé « Petiot, soldat du Reich », provoqua l'arrestation du tristement célèbre docteur Petiot, auteur de plus de soixante meurtres et qui se cachait au sein même de la Résistance française sous le nom de « Valéry ». Jacques Yonnet, devenu par la suite chroniqueur gastronomique, est mort le 16 août 1974.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'île des perroquets

    Robert Margerit

    Parution : 22 Août 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015


    Le livre

    « Il n'y avait plus de vivace en moi que la haine. Je mau-dissais la cruauté et l'injustice d'un monde qui m'avait réduit à cette condition misérable. » Ainsi s'exprime le jeune Antoine, âgé d'à peine dix-sept ans, accusé à tort du meurtre de sa fiancée. Le salut viendra d'une rencontre faite avec des gentilshommes de fortune sur une grève loin de chez lui. Ces hommes de mer, portés par les turbulences mêmes de l'aventure, cherchent l'argent, tuent, trahissent pour certains, et meurent sans regret. Antoine, plutôt que d'être pendu, part avec eux vers les Caraïbes. Le récit de sa vie ira bien au-delà de ce que promettent d'ordinaire les récits de pirates...


    L'auteur

    Né le 25 janvier 1910 à Brive-la-Gaillarde, Robert Margerit a été journaliste à Limoges de 1931 à 1941. Il assumera de 1948 à 1952 les fonctions de rédacteur en chef du Populaire du Centre, auquel il restera par la suite attaché en tant que chroniqueur. L'Île des Perroquets, paru en 1942, de facture impeccable, lui permet d'envisager une carrière d'écrivain qu'il poursuivra avec bonheur en publiant Mont-Dragon en 1944, Le Vin des vendangeurs en 1946 et Le Dieu nu qui obtint le prix Renaudot en 1951. Cette production très riche sera complétée en 1958 par La Terre aux Loups puis, en 1963, par une fresque historique ambitieuse, La Révolution (quatre volumes) qui reçoit le Grand Prix du roman de l'Académie française. Robert Margerit, enraciné au Limousin dans ses romans comme dans la vie, s'est éteint à Limoges le 27 juin 1988.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'astrée

    Honoré d' Urfé

    Parution : 3 Octobre 2016 - Entrée pnb : 6 Octobre 2016

    Extraits choisis et présentés par Gérard Genette
    Le noble Céladon s'éprend de la jeune bergère Astrée dans une Gaule de fantaisie du Ve siècle de notre ère. Et voici nos jeunes héros embarqués dans un livre empli d'aventures en tous genres : enlèvements, accidents, traitrise... le tout porté par une langue fluide dont la force narrative est ici restituée par les extraits choisis par Gérard Genette. Tout à coup, l'ouvrage n'est plus un objet d'étude mais recouvre son statut de roman.
    Plus qu'un livre, le chef-d'oeuvre d'Urfé devient un véritable mouvement culturel qui inspirera écrivains, peintres, compositeurs et décorateurs pendant deux siècles. Une oeuvre où viendront puiser Rousseau, Châteaubriand, Sand jusqu'à Eric Rohmer ou le compositeur Gérard Pesson.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le château des Bois-Noirs

    Robert Margerit

    Parution : 8 Février 2017 - Entrée pnb : 9 Février 2017

    Au lendemain de la guerre, une jeune fille élevée dans le meilleur monde se laisse épouser par un hobereau de la haute Auvergne. Tournant le dos à une existence parisienne vouée à la mondanité, elle ira vivre avec lui dans la retraite anachronique d'un vieux manoir de famille, au coeur des Bois-Noirs, petit massif forestier perché entre la Loire et l'Allier, et que le temps semble avoir oublié.
    Dans ce lieu d'un autre âge, elle découvre avec stupeur un milieu qui n'a pas encore été dépouillé de son antique barbarie - univers auquel elle décide, tant bien que mal, de s'adapter.
    Elle y sera aidée par l'amitié affectueuse - et bientôt passionnée - de son beau-frère. Mais leur inclination, d'abord inavouée, ne tarde pas à s'opposer à la sauvagerie native du mari, personnage taciturne, emmuré dans sa solitude, et qui nourrit pour sa femme un sombre et insatiable amour ; au point de devenir à son tour, poussé par ses démons, le ministre d'un destin qui a fait séculairement de la vieille demeure le royaume de la Mort la plus cruelle.
    Né en 1910 et décédé en 1988, Robert Margerit, journaliste et romancier, fut admiré par Julien Gracq et couronné par le prix Renaudot en 1951 pour Le Dieu nu. Il fut également récompensé en 1963 par le prix du Roman de l'Académie française pour La Révolution, aujourd'hui considéré comme un classique.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Voyages aventures et combats t.1 ; corsaire de la republique

    Louis Garneray

    Parution : 3 Juillet 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « Excepté la piraterie, j'ai fait à peu près tous les genres de navigation. Excepté l'Amérique et la Nouvelle-Hollande, j'ai vu à peu près le monde entier. »
    Ainsi parle Louis Garneray, embarqué à treize ans, compagnon de Surcouf et qui dresse dans Corsaire de la République la chronique édifiante de ses premières années passées parmi les corsaires de l'océan Indien. L'époque est celle des derniers succès de la Marine française, dus pour l'essentiel à l'intrépidité des capitaines indépendants que la République autorisait à mener la guerre de course contre les Anglais. C'est avec eux, entre Zanzibar et les Philippines, que Garneray partagea les bons comme les pires moments d'une existence « à la vie, à la mort ! ».
    />
    Peintre de marines, dessinateur, graveur, aventurier et corsaire, né en 1783 et mort en 1857 quelques mois seulement avant le mystérieux assassinat de son épouse, Louis Garneray sillonna l'océan Indien avant de participer, entre autres, à la prise du Kent par Surcouf. Ses Mémoires, connus sous le nom de Voyages, aventures et combats - source impressionnante d'informations sur la flibuste -, font de lui le précurseur du roman d'aventures maritimes.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Pieds nus à travers la Mauritanie

    Odette du Puigaudeau

    Parution : 4 Juillet 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le livre
    Au pays des Maures en 1933, deux jeunes femmes du meilleur monde débarquent sur la plage d'une terre interdite pour se perdre dans les sables. Sans argent, sans bagage ou presque, les voilà qui se lancent à dos de chameau sur des pistes inconnues, dans une contrée où, par peur des pillards et des guerriers réputés occire les étrangers, les militaires français osent à peine patrouiller. Contre toute attente, et malgré les a priori, les deux téméraires recevront un accueil habituellement réservé aux braves...
    Porté aux nues par Théodore Monod dès sa parution, considéré aujourd'hui comme un classique de l'aventure vécue, Pieds nus à travers la Mauritanie n'est pas seulement le récit d'un voyage, c'est aussi l'oeuvre d'une femme qui, par la vertu de l'écriture, est un poète du désert.
    L'auteur
    Née en 1894 à Saint-Nazaire et issue d'une famille bretonne, Odette de Puigaudeau fut exploratrice et ethnologue. Très tôt passionnée par le voyage, elle obtint son brevet de navigation et fut l'une des premières femmes à s'embarquer sur des thoniers bretons. En 1920, après avoir suivi les cours d'océanographie à la Sorbonne dans l'intention, sans succès, de travailler dans la marine, elle s'adonna à sa seconde passion, le dessin et la peinture, comme son père lui-même artiste, et devint styliste de mode chez Jeanne Lanvin. En 1934, Odette du Puigaudeau partit avec son amie Marion Sénones pour la Mauritanie et le désert du Sahara. Elle passera alors la majorité de sa vie en Afrique du Nord, notamment à Rabat au Maroc, où elle se consacra à l'écriture et effectua des missions relatives à la préhistoire et à l'ethnographie pour divers ministères et organismes. Investie dans la vie sociale de Rabat, elle réalisera aussi pour la radio des émissions culturelles, deviendra documentaliste au ministère de l'Information et chef du bureau de préhistoire au musée des Antiquités de Rabat de 1970 à 1977. Cette exploratrice au parcours hors du commun laissera à son décès en 1991, de nombreux articles, des études ethnologiques et plusieurs livres, dont Pieds nus à travers la Mauritanie. 1933-1934, Tagant : au coeur du pays maure. 1933-1938 et Le Sel du désert, qui rendent tous hommage aux peuples du Sahara occidental.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les beaux messieurs de Bois-Doré

    George Sand

    Parution : 10 Mars 2017 - Entrée pnb : 17 Mars 2017

    Préface de Daniel Arsand
    Un vieux marquis appartenant au monde ancien et son fils Mario, beau comme un dieu et brave comme mille chevaliers, vivent dans un Berry déchiré par les guerres de religion.
    Nous sommes au XVIIe siècle et nous croisons Louis XIII, Richelieu et le prince de Condé. Aux côtés de ces figures illustres, il y a aussi Laurence la huguenote et la troublante Pilar la bohémienne. Laquelle de ces deux femmes parviendra à ravir le coeur de Mario ?
    George Sand (1804-1876) a écrit des romans, des nouvelles, des contes, des pièces de théâtre, une autobiographie, des critiques littéraires, des textes politiques. Faisant scandale par sa vie amoureuse agitée et par ses tenues vestimentaires, elle adopte un pseudonyme masculin dès 1829. Les beaux messieurs de Bois-Doré est paru en feuilleton en 1857 dans Le Progrès illustré.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La terre aux loups

    Robert Margerit

    Parution : 1 Octobre 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    C'est Julien Gracq, au début des années cinquante, dans un texte désormais célèbre, qui a le premier attiré l'attention des lecteurs sur l'oeuvre de Robert Margerit - dont les livres n'ont vraiment été redécouverts par le large public que ces dernières années. La Terre aux Loups (1958), chronique d'une famille de hobereaux dans le Limousin du siècle passé, est généralement considéré, parmi les romans de l'auteur, comme le plus ambitieux - le plus dérangeant surtout. Un homme rentre au bercail après les guerres de l'Empire et espère enfin trouver la paix. Mais trop d'années passées à se battre lui ont donné le goût obscur de tuer. Et ses enfants après lui recourront au meurtre pour assouvir leurs désirs, leurs haines, leurs rancunes... Un récit baudelairien, d'une sensualité noire, qui occupe une place sans doute unique dans notre littérature.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le sel du désert

    Odette du Puigaudeau

    Parution : 4 Juillet 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015


    Le livre

    Dans la continuité de leur voyage à travers la Mauritanie, Odette du Puigaudeau et sa compagne entreprennent plus qu'une étude d'ethnologie ou un récit de voyage, mais un hymne au désert en traitant du commerce du sel entre le Sud du Maghreb et les grands marchés des rives du Niger. Ainsi les deux femmes vont-elles rejoindre l'azalaï, immense caravane de plusieurs milliers de chameaux qui, une fois l'an, transporte jusqu'au coeur du Sahara les produits du fleuve et ramène à Tombouctou plusieurs dizaines de milliers de barres de sel gemme. Les pillards attaquent. Les troupes françaises ripostent. Régulièrement en danger, les deux exploratrices ne peuvent s'empêcher d'admirer ces tribus guerrières, indomptables et fières, fidèles aux lois du désert...
    L'auteur
    Née en 1894 à Saint-Nazaire et issue d'une famille bretonne, Odette de Puigaudeau fut exploratrice et ethnologue. Très tôt passionnée par le voyage, elle obtint son brevet de navigation et fut l'une des premières femmes à s'embarquer sur des thoniers bretons. En 1920, après avoir suivi les cours d'océanographie à la Sorbonne dans l'intention, sans succès, de travailler dans la marine, elle s'adonna à sa seconde passion, le dessin et la peinture, comme son père lui-même artiste, et devint styliste de mode chez Jeanne Lanvin. En 1934, Odette du Puigaudeau partit avec son amie Marion Sénones pour la Mauritanie et le désert du Sahara. Elle passera alors la majorité de sa vie en Afrique du Nord, notamment à Rabat au Maroc, où elle se consacra à l'écriture et effectua des missions relatives à la préhistoire et à l'ethnographie pour divers ministères et organismes. Investie dans la vie sociale de Rabat, elle réalisera aussi pour la radio des émissions culturelles, deviendra documentaliste au ministère de l'Information et chef du bureau de préhistoire au musée des Antiquités de Rabat de 1970 à 1977. Cette exploratrice au parcours hors du commun laissera à son décès en 1991, de nombreux articles, des études ethnologiques et plusieurs livres, dont Pieds nus à travers la Mauritanie. 1933-1934, Tagant : au coeur du pays maure. 1933-1938 et Le Sel du désert, qui rendent tous hommage aux peuples du Sahara occidental.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Il rêve et autres contes

    Odilon Redon

    Parution : 1 Avril 2016 - Entrée pnb : 2 Avril 2016

    Présentation par Alexandra Strauss
    Grand maître du noir passé tardivement à la couleur, l'oeuvre d'Odilon Redon nous est familière, mais si le dessin restait son domaine de prédilection, il n'en était pas moins grand amateur de musique et de littérature. Dans son recueil de pensées intimes À soi-même, il mentionne régulièrement ses lectures ainsi que les expositions qu'il a visitées ou encore les concerts auxquels il a assisté. Curieux de ses contemporains, il était féru de classiques. Proche de Huysmans et de Mallarmé, peut-être s'est-il rêvé écrivain...
    C'est ainsi qu'il composa les dix contes proposés ici et qui forment un extraordinaire pendant à son oeuvre graphique. L'auteur ne les a pas retravaillés dans l'idée d'une publication... mais les ombres de Théophile Gautier, Villiers de L'Isle-Adam ou encore Edgar Allan Poe ne sont pas loin.
    Odilon Redon (1840-1916) est un peintre symboliste et un remarquable coloriste tout autant qu'un grand maître du noir, précurseur du surréalisme et de la non-figuration.
    En 2011, les Galeries nationales du Grand Palais ont remis en lumière son oeuvre.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Voyage aux isles

    Labat J B

    Parution : 3 Juillet 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le père Labat, dominicain de son état et missionnaire aux Antilles, fut aussi un rude gaillard qui oublia de mâcher ses mots et qui, à l'instant de l'abordage en compagnie de ses amis flibustiers, trouvait l'odeur de la poudre plus douce à ses narines que celle de l'encens... Tour à tour ingénieur, inventeur, botaniste et surtout formidable conteur, il livra sans répit le récit de ses aventures dans son Voyage aux Isles publié pour la première fois en 1722 : un livre de bonne humeur où l'on voudrait pouvoir tout citer !
    Michel Le Bris en propose ici la version scrupuleusement fidèle au texte authentique, inexplicablement oublié et pourtant admiré par Chateaubriand, Paul Morand et Albert t'Serstevens.
    « Quel homme ! Quelle aventure ! Il n'y a de place ici que pour l'action, une vie au triple galop et des suées sous le soleil. » Jean-Luc Coatalem. Le Quotidien de Paris.

    Jean-Baptiste Labat (1663-1738), dominicain français et grand observateur des coutumes, de l'histoire et de la géographie antillaises, est l'auteur de récits de voyage dont Voyage aux Isles, qui constitue une référence historique en matière de flibusterie.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La princesse angine

    Roland Topor

    Parution : 3 Septembre 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015


    Préface de Marcel Moreau
    Dessins originaux de l'auteur


    En plus d'être une maladie, Angine est une petite fille ; une princesse qui a abandonné le royaume de ses parents aux mains des ennemis pour aller se réfugier chez son oncle. Elle taille la route à bord d'un camion-éléphant vantant les bienfaits du thon à l'huile, accompagnée par le Duc des Vitamines, son fidèle chancelier, très alcoolique et un peu poète. En chemin, elle rencontre Jonathan qui embarque avec eux pour ce long trajet les menant de Lourdes à Jérusalem en passant par La Mecque, dont le but est de mettre la main sur l'oncle introuvable. Mais le voyage ne sera pas de tout repos, une princesse et son trésor ne peuvent que susciter les convoitises...
    Angine fait irrésistiblement songer à une petite soeur d'Alice de Lewis Carroll. Un conte noir, tendre et loufoque qui brouille l'espace temporel.

    Roland Topor (1938-1997), artiste complet et atypique, à l'humour à la fois tendre et cruel et à l'oeuvre foisonnante, fut écrivain, poète, chansonnier, illustrateur, peintre et cinéaste. Il est, entre autres, le co-auteur, avec son complice de toujours Jean-Michel Ribbes, de l'émission télévisée culte Palace.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Un corsaire au bagne

    Louis Garneray

    Parution : 3 Juillet 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    À courir les mers en compagnie des pires corsaires ennemis de l'Angleterre, dont Surcouf, et alors que la guerre sur l'eau fait rage entre la France et son plus mortel ennemi, Louis Garneray tombe entre les mains des Anglais. Comme des centaines d'autres compagnons d'infortune, il est enfermé sur l'un des fameux pontons de Portsmouth, véritables bagnes flottants aux conditions de vie épouvantables. Il n'a que 23 ans. Le récit qui en résulte est celui d'un enragé bien décidé à ne pas crever là...

    Peintre de marines, dessinateur, graveur, aventurier et corsaire, né en 1783 et mort en 1857 quelques mois seulement avant le mystérieux assassinat de son épouse, Louis Garneray sillonna l'océan Indien avant de participer, entre autres, à la prise du Kent par Surcouf. Ses Mémoires connus sous le nom de Voyages, aventures et combats - source impressionnante d'informations sur la flibuste -, font de lui le précurseur du roman d'aventures maritimes.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Paris

    Jean Follain

    Parution : 2 Décembre 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Jean Follain a longtemps rêvé Paris. Mais son Paris n'est pas celui des guides. Au gré de ses déambulations, il observe, s'imprègne de la ville et de ses énigmes. Il va de cafés en cimetières en frôlant les squares, les monuments, s'engouffrant dans un passage pour changer d'itinéraire à l'improviste. Poésie au coeur, il saisit et offre les mille et un instants de sa vie de flâneur urbain, perpétuellement à l'affût de l'insaisissable réalité des choses. « Tous ceux qui aiment vraiment Paris trouvent un jour une étoile. »
    Un livre pour tous les amoureux de Paris !
    Fils de notaire et petit-fils d'instituteur, Jean Follain est né en 1903 à Canisy, dans la Manche, lieu qui sera une inspiration essentielle pour sa production poétique. Après des études de droit, il exerça des fonctions de magistrat tout en fréquentant les milieux littéraires. Il écrivit des recueils de poèmes - dont Exister (1947), Tout instant (1957), Appareil de la terre (1964), Espaces d'instants (1971) - mais également des livres en prose, comme Paris (1935), Canisy (1942) ou Chef-lieu (1950). Ami de Max Jacob, André Salmon, Jean Paulhan, Pierre Minet, Armen Lubin, Pierre Reverdy, il collabora à de très nombreuses revues. Il reçut en 1970 le Grand Prix de poésie de l'Académie française pour l'ensemble de son oeuvre. Il meurt tragiquement en 1971, renversé par une voiture.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les pirates ; forbans, flibustiers, boucaniers et autres gueux de mer

    Gilles Lapouge

    Parution : 27 Septembre 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Les Pirates, c'est une histoire débutée dans la nuit des temps et illusoirement terminée au siècle dernier, composée de bateaux noirs, de noms terrifiants, de naufragés, de mythes et des trésors... Dans cet ouvrage devenu un classique, Gilles Lapouge évoque les Boucaniers, les Barbaresques, les flibustiers et les écumeurs de la mer de Chine comme autant de figures fascinantes dressées contre l'ordre établi, et contre l'image qu'ils se faisaient de la condition humaine.

    Préface inédite de l'auteur.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Vingt-quatre heures d'une femme sensible

    Constance de Salm

    Parution : 27 Août 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015


    Postface de Claude Schopp

    Confrontée à l'image obsédante de son amant disparaissant dans la calèche d'une autre beauté au sortir de l'Opéra, une femme tente de comprendre les mille émotions qui l'assaillent. Au cours d'une nuit d'insomnie et d'une journée perdue à guetter un signe de celui qui - semble-t-il - vient de la trahir, elle ne trouve d'autre consolation que de lui écrire. Quarante-quatre lettres pour dire vingt-quatre heures de fièvre, de doutes et de désespoir...
    « [...] Stefan Zweig s'est visiblement inspiré de son roman dans Vingt-Quatre heures de la vie d'une femme. Alors retournez vers l'original. C'est une bénédiction. » Jacques-Pierre Amette, Le Point
    La princesse Constance de Salm (1767-1845) fut une femme de lettres française qui marqua son temps par sa prose et son modernisme. Première femme à entrer au lycée, elle tint sous l'Empire un brillant salon littéraire où se côtoyèrent, entre autres, Alexandre Dumas, Stendhal et le marquis de La Fayette.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Flamand des vagues

    Jan Van Drop

    Parution : 4 Juillet 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le livre
    Quelle vie incroyable que celle de Marinus De Boer ! Quel destin pour ce natif d'Ostende qui, à onze ans déjà, en 1676, savait ce qu'était une bataille navale, l'odeur de la poudre et le fracas des abordages ! Quel destin fabuleux pour cet homme devenu à son tour une légende et dont chaque journée ou presque pouvait nourrir, dans les vieilles tavernes, des histoires sans fin ! Élevé sous la férule d'un pirate et d'un géant, redoutable meneur d'hommes, Marinus De Boer, topant dans la main avec des marins tannés au vent, ira jusque vers les Indes, écumera les océans non comme un pirate classique, mais bien comme un Flamand vivant haut et fort à la manière de Brueghel...
    L'auteur
    Né à Genève en 1908 d'un père belge et d'une mère suisse, Oscar Van Godtsenhoven, de son nom de plume Jan Van Dorp, a fait ses études en France avant de s'installer en Belgique en tant que journaliste sportif. En dépit d'une reconnaissance littéraire mondiale, il a été un temps frappé d'ostracisme en Belgique pour avoir, durant la Seconde Guerre mondiale, écrit dans divers quotidiens de la collaboration. Fasciné par la mer, reconnu comme un yachtman de talent, il publie en 1948 Flamand des vagues, qui retrace la vie du corsaire ostendais Marinus De Boer à la fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe siècle. Décédé en 1988, Jan Van Dorp demeure, à ce jour et de manière incontestée, l'auteur, avec Flamand des vagues, de l'un des plus grands classiques du récit d'aventure maritime.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Voyages, aventures et combats t.2 ; le négrier de Zanzibar

    Louis Garneray

    Parution : 3 Juillet 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Que faire en 1802, lorsque l'on n'a pas vingt ans, dès lors que Bonaparte a conclu une paix avec les Anglais et qu'il faut désormais cesser la vie de corsaire ? Le jeune Garneray, peu désireux de rejoindre Paris, s'engage sur un brave navire marchand pour faire pacifiquement le commerce le long des côtes de l'Inde. Le voyage ne sera pourtant pas de tout repos. Entre mutinerie, naufrage, pirates indiens, négrier de la pire espèce et sauvetage miraculeux, il ne faisait pas bon être fragile, déjà, pour être marin sur les océans...

    Peintre de marines, dessinateur, graveur, aventurier et corsaire, né en 1783 et mort en 1857 quelques mois seulement avant le mystérieux assassinat de son épouse, Louis Garneray sillonna l'océan Indien avant de participer, entre autres, à la prise du Kent par Surcouf. Ses Mémoires connus sous le nom de Voyages, aventures et combats - source impressionnante d'informations sur la flibuste -, font de lui le précurseur du roman d'aventures maritimes.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La malvenue

    Claude Seignolle

    Parution : 2 Janvier 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « La Sologne mystérieuse et ensorcelante est au coeur de ce beau récit où l'on ne pénètre pas sans retenir son souffle. » Michel Crépu, L'Express
    Dans la Sologne du début du siècle, coin de campagne reculé où persistent des superstitions d'un autre âge, une jeune fille envoûte tous ceux qui l'approchent par sa grâce et sa beauté. La sensualité qui accompagne chacun de ses gestes va bouleverser le quotidien, réveillant les vieilles culpabilités et tout un cortège de mauvais fantômes.
    Ce bref roman tissé d'angoisse est considéré comme le chef-d'oeuvre de Claude Seignolle.

    Claude Seignolle, né le 25 juin 1917 à Périgueux, se fait d'abord connaître comme ethnographe, à travers diverses enquêtes sur le folklore des provinces françaises. Des croyances et superstitions dont il aura recueilli les traces, il fera ensuite la riche matière de nouvelles et de romans qui le rendront célèbre dans le monde entier. Lawrence Durrell, qui fut l'un de ses fervents lecteurs, le considérait comme l'un des premiers conteurs de ce siècle - ce que proclamèrent à leur tour Cendrars, Mac Orlan, Audiberti et quelques autres.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Huit jours aux Indes

    Emile Guimet

    Parution : 1 Avril 2016 - Entrée pnb : 2 Avril 2016

    En 1876, le ministre de l'Instruction publique charge Émile Guimet d'une mission en Extrême-Orient, qui l'entraînera de l'Inde au Japon, en passant par Shanghai, en compagnie de son ami le peintre Félix Regamey.
    Huit jours aux Indes, publié dans la célèbre revue de géographie Le Tour du monde en 1876, est caractéristique de l'esprit encyclopédique du futur créateur du musée Guimet. Tissé d'exposés archéologiques, de réflexions d'historien, d'esthète et de philosophe, ce classique du voyage orientaliste et humaniste est emblématique du regard porté sur l'Inde par le visiteur occidental du XIXe siècle.
    Émile Guimet (1836-1918), capitaine d'industrie à la tête de Pechiney, fut également un musicien accompli et un grand voyageur. Personnage incontournable de la vie culturelle française, rédacteur d'études sur les peuples orientaux, adhérent à la Société d'études japonaises, organisateur d'un congrès des orientalistes, il fut le fondateur des musées Guimet à Lyon et à Paris.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty