Vie pratique & Loisirs

  • Face à une bête sauvage

    Joëlle Zask

    Parution : 6 Mai 2021 - Entrée pnb : 5 Mai 2021

    Le guide qui réensauvage la ville !

    Que faire si votre route croise celle d'un moustique, d'un chien errant, d'un ours, d'abeilles énervées, d'un macaque affamé ? Savez-vous que les corneilles ont une mémoire incroyable et comptent parmi les animaux les plus rancuniers ? Que les ours sont myopes mais ont un odorat incroyablement développé ?

    Face à une bête sauvage, nous réalisons l'étendue de notre ignorance. Nous faisons la brutale expérience de notre propre appartenance au monde animal, et de la faiblesse de notre espèce, qui n'inspire spontanément ni terreur ni crainte. Avec ce guide à la fois informé et étonnant, Joëlle Zask ne nous propose pas seulement de nous prémunir contre une morsure ou un coup de griffe. Elle nous invite à faire connaissance avec les autres animaux de la nature, et à remettre en question la place que nous accordons aux humains parmi eux.

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Mélancolie du pot de yaourt ; méditation sur les emballages

    Philippe Garnier

    Parution : 27 Février 2020 - Entrée pnb : 26 Février 2020

    Nous vivons dans un monde fait d'emballages de toute sorte. Emballages qui deviendront bientôt déchets. Ils font notre monde et nous ne les regardons pas. Philippe Garnier propose de décrire notre société au travers de ce qu'elle a de moins noble.

    En une série de courts textes, Mélancolie du pot de yaourt évoque ces petits objets a priori insignifiants – tubes, boites, bouteilles, sachets, flacons, pots, capsules – qui traversent notre vie et notre imagination. Ils prennent dans nos vies une place exorbitante, mais souvent à notre insu. Les regarder, les sonder, les interroger, y compris lorsqu'ils sont devenus des déchets, c'est-à-dire des fantômes : telle est l'ambition de ce livre, où le regard poétique, la réflexion et l'humour tentent de coexister. Conscient du désastre annoncé, ce texte n'est pas écrit sur le mode du pamphlet. Il compose avec cette part du monde visible que sont ces milliards de petits réceptacles éparpillés dans nos vies et sur le monde. Il revendique une position qui serait la moins blessante possible, où se mêleraient la lucidité, la contemplation et une certaine forme d'humour.

    " Un livre drôle, délicat, fragile, qui pousse à l'ombre des poèmes de Francis Ponge et des mythologies de Roland Barthes. " Philippe Lançon,
    Charlie Hebdo

    " Une plongée savoureuse dans ce monde de sachets, de tubes et de boîtes en tous genres. " Mathieu Vidard,
    France Inter

    " Une méditation brillante, passionnante et parfois hilarante sur nos emballages. Vous ne mesurez pas combien c'est emballant ! " Augustin Trapenard,
    21 cm

    " C'est à la fois humoristique, profond et écologique. " Coup de cœur d'Éric Naulleau,
    Canal +

    " Entre Le Parti pris des choses, de Francis Ponge, et Mythologies, de Roland Barthes, l'auteur nous fait découvrir la face cachée d'objets méprisés, qui nous survivront pourtant. " Sophie Benard,
    Le Monde des Livres

    " Qu'est-ce donc que ces choses, à valeur de déchets persistants, dont notre civilisation s'étouffe ? s'est demandé Philippe Garnier dans cette ontologie du pot de yaourt vagabonde et mélancolique. " Catherine Portevin,
    Philosophie Magazine

    " Sous ses dehors légers comme une chanson de Souchon, le livre de Philippe Garnier soulève des questions profondes sur notre relation au monde, à la consommation et l'impact de tout cela sur nos souvenirs. Bref cet essai a tout pour vous emballer. " Laurent Lemire,
    Livres Hebdo

    " Critique excentrique, Philippe Garnier pulvérise l'apparente vacuité des caddies pour y détecter des abîmes de réflexion. (...) Des morceaux de poésie, plus que de sociologie. "

    La Tribune de Genève

    " C'est une preuve, s'il en fallait une, qu'on peut dire des choses intelligentes, ou inattendues, à partir de n'importe quoi, y compris le plus bête emballage en carton. " Bernard Quiriny,
    L'Opinion

    " Lire La mélancolie du pot de yaourt, c'est recevoir l'assurance de ne plus jamais regarder les traces de la surconsommation avec indifférence, mais d'y chercher du signifiant joyeux à foison. Il faut imaginer le bonheur au fond de la poubelle jaune. " Vincent Edin,
    Usbek et Rica

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty