Presses universitaires de France (réédition numérique FeniXX)

  • L'espace de la société japonaise, c'est aussi bien la manière dont le moi s'y pose face au monde que celle dont les paysans ont mis en valeur les plaines de l'archipel ; c'est le plan de la citadelle du shôgun à Edo, mais tout autant certains principes managériaux des grandes entreprises. En effet, chaque société organise son espace selon une logique d'ensemble qui lui est propre : cette organisation reproduit analogiquement les mêmes principes au plan mental et au plan social, tout comme au plan matériel. La logique d'ensemble de la spatialité japonaise repose sur une assise culturelle radicalement différente de la nôtre. Elle n'est donc pas transposable comme telle ; mais son efficacité comme ses limites nous invitent à comprendre ce qu'a de particulier, donc de dépassable, notre propre vision du monde.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Hier bas-fonds inesthétiques et insalubres, livrés aux démolisseurs, les centres anciens appellent aujourd'hui les louanges. Le modernisme triomphant des années soixante s'estompe et les motifs économiques ne suffisent pas à l'expliquer. En France, ce changement d'orientation a pris des formes spectaculaires sous l'impulsion de l'État, avec des lois, des organismes spécialisés et des moyens financiers. Cette politique et ses conséquences, en particulier les déplacements de population, méritent d'être décrites. Mais ce livre veut aller plus loin. Il mobilise les ressources de la sociologie pour saisir ce qui fait la spécificité du renouveau des centres anciens : la réinvention d'un patrimoine. Le passéisme n'explique pas tout. Dans un ensemble de mouvements convergents (mode rétro, écologie, néo-ruralisme...) s'expriment et se construisent des valeurs nouvelles qui recomposent une image de l'authenticité, des racines, du patrimoine. Cette mutation s'applique au statut même de l'espace dans notre civilisation.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Considérant les formes spatiales non comme un simple réceptacle passif, mais comme ressource spécifique dont l'appropriation a une incidence sur les possibilités d'imposition réciproque des différents acteurs dans la transaction sociale, cet ouvrage analyse le lien du rapport social à la matérialité et son articulation, à travers celle-ci, à la dynamique psychique. Pour ce faire, les auteurs partent d'une interrogation sur la tension qui existe entre un ordre organisant ses solidarités et ses oppositions indépendamment de l'espace et un ordre fondé sur une symbolique qui, d'une certaine manière, transgresse cette rationalité à partir de référents expressifs. Cette problématique prend tout son sens lorsque la ville est confrontée au processus d'urbanisation, considéré à la fois comme liant le calcul d'efficacité et de faire-valoir maximum à la mobilité, et comme engendrant une propension culturelle à celle-ci. Selon que les règles de composition de la ville intègrent ou non ce processus, cette transformation substituant une valorisation de la mobilité à celle de l'enracinement va, au plan de la vie quotidienne, maintenir l'ordre ou engendrer la violence ; mais encore faut-il s'entendre sur le sens donné à ces termes polysémiques...

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les contrastes entre les quartiers d'une même ville, les pays d'une même région, les régions d'une même nation ou les États du monde, constituent autant d'inégalités socio-spatiales qui peuvent être comprises en se référant à l'opposition centre-périphérie, à la condition de multiplier les types de centres et de périphéries, afin d'adapter la théorie à la diversité mouvante du réel. Toute tentative pour réduire les inégalités socio-spatiales s'inscrit dans le thème général de la justice socio-spatiale, dont l'aménagement du territoire et l'aide au tiers monde sont les aspects les plus connus. La première partie de cet ouvrage est placée sous le signe de la généralisation théorique et s'efforce de dégager, à partir de nombreux exemples, des mécanismes et des processus communs aux différents degrés de l'échelle spatiale. La seconde partie est consacrée à des études de cas depuis l'espace urbain jusqu'au monde, des exemples détaillés étant pris plus particulièrement en Europe occidentale, aux États-Unis et en Chine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Nous sommes chacun l'enfant d'une maison. De l'infinie diversité des formes de l'habitation humaine, se dégagent de grands types - chinois, japonais, noir, islamique, méditerranéen... - qui sont des comprimés de civilisation, étant chacun dépositaire des principes, des normes comme des techniques ou des modes de vie prescrits par cette civilisation. Parmi les diverses fonctions - d'abri, professionnelles et proprement sociales - que nous demandons à nos maisons, une surtout paraît éminente : celle de maintenir et d'enseigner à chacun de nous ces normes, ces techniques et ces usages. La maison est ainsi ce qui rattache l'homme à sa culture et au groupe social que celle-ci définit. Elle est l'élément programmateur le plus actif, le plus constant et le plus banal aussi de cette culture et, habillant l'homme en société comme d'une seconde peau, le rend capable d'accomplir sa vie quotidienne et professionnelle, privée et publique.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Espace et Pouvoir

    Paul Claval

    Parution : 1 Janvier 1978 - Entrée pnb : 16 Février 2016

    Notre société s'interroge anxieusement sur le pouvoir. Les ouvrages qui cherchent à préciser son origine, ses formes et son rôle dans le monde contemporain, se multiplient ; ils traitent, malheureusement, de groupes abstraits, sans racines écologiques, sans habitat, sans distance à vaincre, sans dispersion à conjurer. Espace et pouvoir se propose de combler cette lacune. Pour structurer des groupes nombreux et répartis dans de grands pays, il importe de les connaître, de se faire accepter par eux, de s'assurer de leur collaboration dans les tâches de surveillance et de contrôle. L'organisation hiérarchique qui naît du pouvoir pur, est incapable de créer la cohésion indispensable aux sociétés modernes. L'autorité donne le ciment idéologique, sans lequel toute société étendue se défait. Mais les tensions qui naissent du jeu de l'influence et de la domination, la remettent souvent en cause. L'autorité joue donc un rôle géographique fondamental dans notre monde ; dans la mesure où les systèmes de croyance sur lesquels elle s'appuie sont remis en cause, toute la division du monde en grands espaces se trouve en porte-à-faux.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Espace industriel et liberte

    Parution : 1 Janvier 1980 - Entrée pnb : 16 Février 2016

    Nos sociétés industrielles ont radicalement transformé les relations entre l'homme et son milieu. C'est, en particulier, dans la réalité du travail qu'apparaît la spécificité de cette mutation. Elle marque désormais toute la structure d'interaction établie entre les hommes et les environnements dans lesquels ils vivent. Espace industriel et liberté part d'un constat : l'espace a été longtemps une dimension oubliée du travail. L'ouvrage propose précisément de remédier à cette lacune. Il montre que l'espace est toujours le matériau d'une expérience individuelle et collective, ainsi que d'un aménagement plus ou moins personnalisé. Plus précisément, la vie de travail reste un lieu d'ancrage psychologique où chacun construit une autogestion clandestine des lieux, des temps et des objets : la vie échappe toujours de quelque façon à la domination qui s'exerce sur elle. Cette nouvelle problématique de la vie sociale, basée sur un subtil changement de valeurs et d'attitudes vis-à-vis des diverses formes contraignantes de la société, ouvre une autre perspective sur les rapports vécus entre l'homme et son milieu, et contribue à définir l'espace comme lieu de liberté possible pour l'homme.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty