Généralités sur l'art

  • Voir et savoir ; de la peinture à la philosophie.

    Benjamin Orcajada

    Parution : 6 Mars 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Quel monde la peinture nous fait-elle voir ? Comment comprendre la dialectique intime du voir et du savoir ? Quel fil peut conduire de l'introuvable beauté au jugement esthétique ? De quel ordre est vraiment le mystère de l'oeuvre ? Contrairement aux savantes herméneutiques, qui risquent de nous conduire finalement à cesser de voir pour expliquer sans comprendre, l'analyse phénoménologique à laquelle nous sommes conviés nous révèle que « le peintre est seul à avoir droit de regard sur toutes choses sans aucun devoir d'appréciation ». Mais ne nous confronte-t-elle pas finalement à un nouveau mystère ? Et si notre saisie de la peinture participait d'un rapport constitutif de la vie elle-même ? Conjuguant élégance et connaissances, culture et réflexions, l'essai de B. Orcajada cerne, à tâtons, patiemment, ce qu'est la peinture, ce que renferme l'oeuvre d'art pictural. Ses rapports à la représentation, au monde, au vivant, à celui qui la regarde, à la beauté... sont ainsi effleurés, interrogés et sondés au fil d'un texte placé sous le signe de la liberté. Liberté de l'écriture, liberté aussi accordée au lecteur d'emprunter ou non les mêmes chemins interprétatifs. Mais, quoi qu'il en soit, l'essayiste propose ici une belle et riche initiation à la peinture et ses enjeux.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Une autre route

    Didier Chiarabini

    Parution : 17 Octobre 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « Petit à petit, le loisir devint un besoin, jusqu'à ce que se pose l'évidence : je serai artiste ! L'évidence n'était cependant pas partagée, m'entraînant, dès lors que ma décision fut prise, sur un parcours atypique. Mes études très chaotiques et la désapprobation de mes parents ne me permirent pas de suivre le cursus artistique classique : "Il faut que tu trouves un vrai travail ! Les artistes mènent une vie de bohème et ne sont reconnus qu'après leur mort" me répétait sans cesse ma mère. Ces mots, je les entends encore parfois lorsque j'évoque ma situation. Mais, malgré les conseils bienveillants de mes proches, c'est cette voie que je choisis, et rien, jusqu'à présent, ne m'en a fait dévier. » Si ces mots réfèrent à la naissance en tant qu'artiste de D. Chiarabini, reste à appréhender quelles ont pu être et quelles sont ses conditions d'existence. Tel est le projet de ce récit autobiographique qui replace toute une trajectoire artistique dans son cadre social, historique, mais aussi économique et familial. Et le lecteur de voir émerger, au fil des pages, l'image d'un artiste toujours connecté au monde qui l'entoure, qui doit tenter de s'imposer au sein d'un univers de plus en plus étroit et refermé sur lui-même... Qui doit même parfois ouvrir ses propres voies pour exister. Témoignage rare sur les envers de la création artistique, « Une autre route » rend ainsi compte de toute la force, de toutes les capacités de réinvention que requiert une activité aussi belle que précaire.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La parole de Lascaux

    Jean-Louis Rougié

    Parution : 6 Février 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « Tout ce que nous allons voir va être transformé, évoluer avec le génie des auteurs artistes et prendre un aspect expressif et explicatif sous diverses formes. Bien des adaptations sont nécessaires, elles sont suggérées par les auteurs de la fresque qui nous guident grâce à l'organisation des peintures et de la fresque. C'est une lecture pas à pas, dans laquelle la nature et les animaux vont devenir sources d'expressions, par leurs aspects et leurs modes de vie. Ainsi, avec les images transmises par les animaux et les scènes présentées sur la fresque, par transposition ajoutée à l'imaginaire des auteurs, ces représentations vont devenir locution. »

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty