Collection Les Dynamiques Géographiques

  • Un monde à décrypter

    Paul; Paul Claval

    Parution : 17 Décembre 2019 - Entrée pnb : 18 Décembre 2019

    Les paysages, les gens et le monde évoluent si vite que nous avons de la peine à les comprendre. De nouvelles approches sont nécessaires pour décrypter ce que nous voyons.
    La géographie est devenue, au cours du dernier demi-siècle, à la fois plus modeste, plus performante et plus ambitieuse : le regard qu'elle porte sur la société, l'économie, la politique et la culture s'est transformé, certains de ses objets - les villes et les campagnes par exemple -ont cessé de s'opposer et apparaissent aujourd'hui comme les pièces d'un grand continuum.
    Les cadres et les outils imaginés par les Européens depuis la Renaissance pour se définir, orienter leur action et préciser leur place dans le monde sont remis en cause.
    /> L'Europe doute d'elle-même. Elle est menacée par des conflits internes, par le glissement vers l'Asie du centre de gravité du monde et par la condamnation que portent sur elle un certain nombre de courants religieux et idéologiques. Les frontières politiques s'effacent où se transforment en murs étanches. Dans le même temps, d'autres barrières se multiplient à d'autres échelles.
    Comment la réflexion géographique sur l'espace, ses équilibres, les tensions qi le traversent et les menaces qui pèsent sur l'environnement aide-t-elle à comprendre le monde qui se dessine sous nos yeux et remplace celui d'hier ?
    L'ambition de cet essai est de répondre à cette interrogation en retraçant en parallèle la trajectoire d'une discipline et les mutations du monde qu'elle appréhende.
    Paul Claval est un géographe français, longtemps professeur à l'Université Paris IV-Sorbonne. Auteur prolifique sur des thèmes très variés, il est un des premiers géographes à mener, dans les années 1960, une épistémologie de la science géographique. Par ses travaux, il a aussi contribué au renouvellement de cette discipline. Il est notamment l'un des principaux spécialistes et théoriciens de la géographie culturelle. Il a d'ailleurs fondé en 1992 la revue Géographie et cultures.
    Sept doctorats honoris causa délivrés par des universités étrangères, dont le dernier remis par l'Université de Montréal, pour souligner l'ampleur et la portée de son oeuvre, et sa stature intellectuelle exceptionnelle

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'EUROPE EN QUESTION

    Paul Claval

    Parution : 12 Mai 2020 - Entrée pnb : 13 Mai 2020

    L'Europevoit naître de multiples sociétés et des cultures variées. Des civilisations venues du monde méditerranéen leur apportent des éléments communs. Un commerce et des réseaux intellectuels plus actifs font prendre conscience de ce que partage le continent. Avec les Lumières l'espoir apparaît d'un avenir meilleur. La voie nationale de développement retenue au XIXe siècle aboutit malheureusement aux désastres des deux guerres mondiales.
    La volonté de surmonter ces divisions mortifères conduit six peuples de l'Europe occidentale à unir leurs destins. Le succès est considérable, mais il est plutôt dû à ce que la Communauté laisse faire qu'à ce qu'elle promeut : l'essor résulte largement de la deuxième révolution industrielle.
    Le contexte se modifie. La fin des changes fixes contraint la CEE à se doter d'une politique monétaire. Les chocs pétroliers ébranlent ses bases industrielles. La globalisation fait apparaître de nouveaux concurrents et pousse les entreprises à délocaliser une partie de leurs fabrications. La dérégulation conduit à la crise de 2007. Les nouvelles facilités de communication ébranlent les establishments intellectuels qui façonnaient les opinions publiques et menacent la démocratie représentative.L'Europe unie et ses États membres ne voient pas venir ces bouleversements. Les eurosceptiques se multiplient ; le Royaume-Uni choisit le Brexit. Face à ces crises, l'Europe a compris qu'elle devait se réformer. Il lui faudrait aller plus loin et refonder le pacte qui lie ses membres.Paul Claval, Géographe, a longtemps professé à l'Université de Paris-Sorbonne. Auteur prolifique sur des thèmes variés, il est un des premiers à s'interroger sur les fondements épistémologiques de la géographe. Par ses travaux, il contribue au renouvellement de plusieurs de ses branches. Il est notamment l'un des spécialistes et des théoriciens de la géographie culturelle. Il a d'ailleurs fondé, en 1992, la revue Géographie et cultures.
    Sept doctorats honoris causa lui ont été délivrés par des universités étrangères, dont le dernier par l'Université de Montréal : ils soulignent l'ampleur et la portée de son oeuvre, et son exceptionnelle stature intellectuelle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'approche culturelle

    Paul Claval

    Parution : 28 Mai 2020 - Entrée pnb : 29 Mai 2020

    Pour l'approche culturelle, les capacités de l'être humain reposent sur le bagage que lui donne sa formation et qui structure son comportement et pèse sur l'organisation de l'espace. Le transfert d'informations dont il résulte s'effectue par la parole et par l'observation. Il mobilise des codes, des signes et des symboles, et dépend des moyens de communication utilisables - oralité, écriture, médias. Les réseaux qui canalisent l'information et les forums où elle s'échange structurent l'espace social.Ce qui est transmis est emmagasiné sous forme de réflexes inscrits dans le corps et de connaissances mémorisées par l'esprit ; c'est de plus en plus enregistré sur des supports matériels.La culture dote les individus de savoirs qui leur donnent prise sur le réel et d'imaginaires qui combinent ce qu'apportent les sens et ce que crée l'imagination. Ces imaginaires orientent l'action ; en forgeant des ailleurs au-delà ou en-deçà du réel, ils font naître des mondes plus parfaits et plus désirables que celui où nous vivons : les hommes y lisent ce qui doit être. La culture superpose ainsi un ordre normatif à celui du réel.La culture rend les individus conscients de ce qu'ils sont et les dote d'une identité. Elle offre à chacun un champ où s'illustrer en répondant mieux que les autres aux attentes collectives - ou en rompant avec les normes proposées. Elle devient un des moteurs de la compétition sociale et y introduit des dynamiques de civilisation - ou d'éclatement et de déclin.L'approche culturelle éclaire les problèmes d'actualité : la critique de la civilisation occidentale, la mise en cause des élites intellectuelles, la prolifération des fake news, la montée des fondamentalismes, la crise de l'Etat-nation, la résurrection de la cité-Etat.Géographe, Paul Claval a longtemps professé à l'Université de Paris-Sorbonne. Auteur prolifique sur des thèmes variés, il est un des premiers à s'interroger sur les fondements épistémologiques de la géographe. Par ses travaux, il contribue au renouvellement de plusieurs de ses branches. Il est notamment l'un des spécialistes et des théoriciens de la géographie culturelle. Il a d'ailleurs fondé, en 1992, la revue Géographie et cultures.Sept doctorats honoris causa lui ont été délivrés par des universités étrangères, dont le dernier par l'Université de Montréal : ils soulignent l'ampleur et la portée de son oeuvre, et son exceptionnelle stature intellectuelle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Études d'histoire de la géographie

    Paul Claval

    Parution : 18 Juin 2020 - Entrée pnb : 19 Juin 2020

    Simple décor des évènements historiques, la connaissance de l'espace des hommes est devenue, grâce aux naturalistes, le milieu d'où nous tirons l'air, l'eau et les aliments dont nous avons besoin. Les études de terrain ont appris à l'appréhender comme cadre de la vie quotidienne des peuples ; elles ont souligné la longue durée de ses évolutions. Hommes de lettres et artistes nous ont aidé à découvrir la beauté et le sublime de lieux où nous aimons nous ressourcer. Une analyse des imaginaires révèle la prégnance des autres mondes d'où nous viennent principes et valeurs.L'histoire de la géographie fait comprendre le métier de géographe, apprécier les chercheurs qui nous ont précédés mais découvrir aussi les présupposés qu'ils n'ont pas su expliciter et qui ont freiné le développement de la discipline. Elle nous fait comprendre d'où nous venons et nous aide à choisir plus librement les orientations à venir de nos travaux.
    Les textes ici rassemblés répondent à trois préoccupations :1- Comment s'est bâtie l'histoire de la géographie ? 2- Comment s'est développée l'histoire de ses composantes culturelle, économique et historique ? 3- Qu'apporte l'étude de ceux qui se sont attachés à penser l'espace - dans cet ouvrage, Pierre Denis, Marc Bloch, Eric Dardel, Edward Said, Henri Lefebvre et David Harvey ?

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le détour capitaliste

    Paul Claval

    Parution : 18 Avril 2020 - Entrée pnb : 21 Avril 2020

    Pour atteindre un objectif, il est sage de choisir la voie la plus efficace : celle-ci implique généralement un (ou des) détour(s). Ceux-ci conduisent à l'accumulation de connaissances et de savoir-faire (capital humain), au recueil d'informations sur les marchés (capital commercial) et à l'acquisition d'outillages performants (capital industriel). Le détour monétaire permet de rémunérer des travailleurs, d'acquérir des machines, de mettre en place des réseaux d'information et de mobiliser l'épargne d'une multiplicité de prêteurs ou d'investisseurs (capital financier) : il l'élargit l'impact du capital.
    Les détours ainsi réalisés sont générateurs de profitsqui résultent de l'inégale répartition des ressources et des débouchés, de la mobilisation de sources d'énergie concentrée et de l'innovation.L'ouvrage souligne le rôle du détour commercial dans la naissance du capitalisme, celui de l'investissement productif dans le capitalisme industriel et la socialisation progressive du capital qui marque le capitalisme financier. Il insiste sur les transformations accélérées qui résultent à la fois de la globalisation et de la troisième phase de la révolution industrielle et technique.Paul Claval, Géographe, a longtemps professé à l'Université de Paris-Sorbonne. Auteur prolifique sur des thèmes variés, il est un des premiers à s'interroger sur les fondements épistémologiques de la géographe. Par ses travaux, il contribue au renouvellement de plusieurs de ses branches. Il est notamment l'un des spécialistes et des théoriciens de la géographie culturelle. Il a d'ailleurs fondé, en 1992, la revue Géographie et cultures.
    Sept doctorats honoris causa lui ont été délivrés par des universités étrangères, dont le dernier par l'Université de Montréal : ils soulignent l'ampleur et la portée de son oeuvre, et son exceptionnelle stature intellectuelle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty