• Au bagne

    Albert Londres

    Parution : 28 Mars 2012 - Entrée pnb : 5 Janvier 2017

    Cayenne. Guyane française. Le bagne. C'est l'absolue folie d'une institution qu'Albert Londres, missionné par sa rédaction, va découvrir, entre l'Ile du diable et l'Ile du Salut. Dans cet espace d'exotisme et de misère crue, c'est derrière les barreaux que se rencontrent les hommes. Les tatoués, les parias, les bandits, innocents et criminels, ils sont tous là, inoubliables. Enquête, reportage, Au bagne est un de ces livres majeurs qui, par sa vérité, force les choses. Un an après sa parution, la France fermait pour toujours les portes du bagne.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Le juif errant est arrivé

    Albert Londres

    Parution : 31 Octobre 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    La réputation d'Albert Londres (1884-1932) est indiscutable.Celui qui a laissé son nom à un des plus grands prix internationaux de journalisme était reconnu pour ses travaux d'investigation fouillés. Au travers de l'écriture, Albert Londres observe et transmet, avec minutie. Au-delà de ces seules interrogations sur un monde en mutation, c'est un devoir.Utilisant l'Histoire pour en expliquer l'actualité, l'homme, alors au sommet de sa gloire, décide d'entreprendre l'une de ses plus grandes enquêtes. Nous sommes en 1929, et c'est un sujet qu'il connaît mal : les juifs.S'ensuit un périple à travers une Europe troublée. Voyage qui commence à Londres, se poursuit à Paris en passant par les ghettos de Pologne et de Transylvanie, avant de le conduire en Palestine.Étonnamment, Albert Londres ne se rendra pas en Amérique, bien qu'il en parle à de nombreuses reprises.Dix-huit ans avant la création de l'État hébreu, son optimisme sur le sort des communautés juives de Palestine se traduit par vingt-sept articles initialement publiés en 1929 dans « Le petit Parisien » et qui donneront matière à ce livre essentiel.Tout au long de son enquête, Albert Londres relate ces extrêmes dont il est le témoin. En découvrant Tel-Aviv, il débarque à une période cruciale, où ce contraste le saisit. Loin de la misère des ghettos d'Europe centrale, la ville est ensoleillée. Les siècles d'oppression ne sont plus. Il y découvre des Juifs se comportant tels des citoyens d'un pays nouveau, dans une ville moderne et propre.Mais le trouble demeure. Le gouvernement de Sa Majesté britannique a trop promis, préparant une collision qui surviendra bien vite. La Palestine aux Arabes et aux Juifs ne sera pas telle que tous la rêvaient et l'espéraient.Par cette enquête exceptionnelle, Albert Londres n'hésite pas à avancer sur ces jugements, quitte à se tromper.Tout au long de sa lecture, chacun demeure libre de se forger sa propre opinion, et c'est là l'une des grandes forces de celui qui fut un formidable journaliste, fondateur du grand reportage.Ce livre est une part de notre histoire commune.Il nous appartient d'en saisir l'essence et l'importance de ne pas oublier.Dans une Europe face à ses démons, la préface de Michèle Kahn nous rappelle Oh ! que vous nous manquez, M. Londres !GC

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Pêcheurs de perles

    Albert Londres

    Parution : 28 Mars 2012 - Entrée pnb : 27 Janvier 2017

    Au large des côtes brulantes de la Corne de l'Afrique, Albert Londres observe, fasciné, l'aventure de ces hommes qui plongent à la recherche des huîtres perlières, pour parer la gorge des belles Occidentales. La misère des pêcheurs, la cécité, la surdité qui les affligent, le cynisme des courtiers et des systèmes politiques, mais aussi la poésie des sambouks de la mer Rouge et des marieurs de perles, les rêves de fortune... En 1931, le bourlingueur marche avec les pêcheurs de perles sur la trace des fées" et peint, le verbe haut et l'adjectif corrosif, des tableaux éblouissants du Yémen, de Djibouti-la-Jolie et de Bahrein l'inaccessible, qui ont des "perles au fond de la mer et des étoiles au fond des cieux".".

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Les comitadjis

    Albert Londres

    Parution : 18 Janvier 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « Les Comitadjis » est un reportage d'Albert Londres réalisé en 1931 dans les Balkans, dans le monde des indépendantistes et terroristes macédoniens de l'ORIM. Londres étudie avec minutie l'histoire, la géographie, les conditions politiques qui prévalent en Macédoine, Bulgarie et Serbie. Sans jamais juger, il décrit l'Etat dans l'Etat représenté par l'ORIM, rappelle la tradition des Haïdoucs, et s'intéresse à leurs méthodes, impôt de la Terreur, assassinat comme mode de règlement politique, tout en maintenant des représentants officiels dans les grandes capitales européennes. Intéressant à double titre, que ce soit pour comprendre le fonctionnement des organisations indépendantistes à tendances terroristes, ou pour appréhender la situation des Balkans d'un oeil nouveau. A découvrir !

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • De notre envoyé spécial à Jérusalem

    Jacob Israel De Haan

    Parution : 25 Avril 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    De Haan quitte sa Hollande natale en 1919 pour s'installer à Jérusalem. Correspondant d'un quotidien amstellodamois, il a laissé derrière lui près de 400 reportages rédigés sous forme de feuilletons qui constituent une chronique fascinante de la vie palestinienne au cours des années 1919-1924 (année où il est abattu, en pleine rue).
    Des reportages passionnants qui restituent admirablement le climat et l'ambiance de l'époque, et qui sont à mettre dans la lignée de ceux de Joseph Kessel ou d'Albert Londres.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • C'est un club très fermé où l'on entre en montrant ses papiers. Chaque année, il accueille un seul nouveau membre, grand reporter de son état, le meilleur d'entre tous.A un rédacteur en chef aujourd'hui oublié qui lui reprochait de ne pas suivre « la ligne du journal », Albert Londres répliqua : « Monsieur, un reporter ne connaît qu'une ligne, celle du chemin de fer ». L'anecdote a une saveur surannée. Elle date des années 20. Depuis la disparition du célèbre reporter en 1932, le prix Albert Londres, que l'on appelle communément le « Goncourt » du journalisme est décerné à des journalistes pour leur travail d'investigation et de terrain. Cette récompense ne dépend d'aucun mécène, d'aucune entreprise de presse, d'aucune maison d'édition.Trois confrères du quotidien régional Sud Ouest ont eu l'honneur et le privilège de se voir décerner ce prix prestigieux. Il s'agit de Jean-Claude Guillebaud (en 1972), de Pierre Veilletet (en 1976) et d'Yves Harté (en 1990).Ce livre numérique rassemble une sélection de textes de ces trois journalistes, puisés parmi les séries, les enquêtes et les reportages qui leur ont valu d'obtenir cettte distinction. Des "Carnets de route" de Jean-Claude Guillebaud au Bengale à l'interminable agonie de Franco en Espagne racontée par Pierre Veilletet, aujourd'hui disparu, en passant par les derniers soubresauts de l'Europe de l'Est observés par Yves Harté racontant la renaissance d'un monde que deux guerres mondiales avaient figé. Des reportages au long cours, un journalisme rare dont Jean-Claude Guillebaud estimait qu'il est « un coup de filet dont la maille serait un peu trop large pour les nuances et cependant assez fine pour ramener quelques richesses... »Pierre Veilletet, Jean-Claude Guillebaud, Yves Harté : trois plumes, trois reporters de "Sud Ouest" dont nous vous proposons de redécouvrir les textes au coeur de l'actualité, et de l'Histoire en marche.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Marseille, porte du Sud

    Albert Londres

    Parution : 28 Avril 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    "Marseille, porte du Sud" est un reportage d'Albert Londres publié en 1926. Le journaliste nous décrit son Marseille à lui, quelques années après la deuxième exposition coloniale du siècle. Marseille est le port de l'Empire Colonial, mais c'est avant tout une porte, « une porte monumentale, où passeraient, flux et reflux, les cent visages du vaste monde. ». Londres passe en revue le port, les docks, les marins, les immigrants, l'activité incessante, la proximité des colonies, les parfums exotiques, les bois rares et précieux, les foules les plus diverses, s'intéresse aux tatoués, au trafic d'opium, et au passage, il nous peint le portrait d'une ville trois fois millénaire, qui à elle seule constitue une autre histoire de France.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les forçats de la route

    Albert Londres

    Parution : 2 Août 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    "Les forçats de la route" est un reportage d'Albert Londres publié en 1924. Initialement paru comme une série d'articles dans "Le Petit Parisien" pendant l'été 1924, "Les forçats de la route", parfois connu sous le titre "Tour de France, tour de souffrance", est un reportage exceptionnel sur les temps héroïques du Tour de France : coureurs face à leur solitude, luttant en permanence contre la douleur physique, le long d'étapes sans fin...Pour l'anecdote, le Tour de France 1924 fut remporté par un Italien, Octavio Bottechia, et c'est aussi la première fois qu'un coureur conserva le maillot jaune de la première à la dernière étape.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Gabriele d´Annunzio et l´incident de Fiume

    Albert Londres

    Parution : 15 Janvier 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    « Gabriele d'Annunzio et l'incident de Fiume » est une série d'articles d'Albert Londres publiés entre Mars 1919 et Janvier 1921. Ces articles, parus dans Le petit Parisien, puis dans L'Excelsior après que Londres se soit fait licencier du Petit Parisien sur ordre de Clémenceau, gravitent autour de la personnalité de Gabriele d'Annunzio, personnage hybride, rêveur et martial, poète célèbre et aviateur héros de la guerre, qui influencera Mussolini et les Fascistes, plaçant souvent D'Annunzio au mieux dans le camp des fous aux rêves dangereux, au pire parmi les Fascistes ou les pré-fascistes. C'est juste mais c'est réducteur. Ces articles nous permettent de comprendre la situation dramatique de l'Italie à la sortie de la Première guerre mondiale, la promesse (non tenue) faite à l'Italie par le camp des vainqueurs, la France et le Royaume-Uni, le ressentiment italien résultant dans une agitation sociale et politique intense, et dans un sursaut de nationalisme revendicateur. Albert Londres nous fait aussi découvrir le personnage de Gabriele d'Annunzio, son indignation face au sort des compatriotes de Fiume, et le « coup » de Fiume. Ensuite, c'est au lecteur de juger, non pas sur la base de ce qu'il convient de penser ou de dire, mais en fonction des faits.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Pêcheurs de perles

    Albert Londres

    Parution : 27 Janvier 2016 - Entrée pnb : 29 Janvier 2016

    "Pêcheurs de perles" est un reportage d'Albert Londres publié en 1931 suite à un voyage au Proche et Moyen-Orient pour aller à la rencontre des pêcheurs de perles. Tout en nous décrivant leur condition misérable, Albert Londres se livre à une description de la mer rouge et du golfe persique aussi pertinente que haute en couleurs. Si la pêche des perles ne semble plus intéresser grand monde en 2016, en revanche la description de l'Arabie Saoudite, des Emirats etc. dans les années vingt, du fonctionnement de l'Islam et de la montée du Wahhabisme, représentent un document extrêmement précieux

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La vie des forçats

    Eugène Dieudonné

    Parution : 28 Avril 2018 - Entrée pnb : 30 Avril 2018

    Eugène Dieudonné (1884-1944) "L'atmosphère de la salle des Assises est pesante, angoissée. Le jury a rendu un verdict affirmatif. Les gardes ramènent les accusés dans le box. Dans le lourd silence, le président laisse tomber les sentences. Sentences de mort, de bagne, de réclusion... Tout ce qui suit, efforts suprêmes de la défense, conclusions, protestations, appels à la miséricorde, colères, faiblesses ou cynisme, tout cela semble vain comme le désespoir. C'est fini." Eugène Dieudonné a eu le tord d'être anarchiste et de fréquenter Jules Bonnot. Arrêté, accusé de faire partie de la "bande à Bonnot" et d'avoir participé au braquage de la "Société Générale" de la rue Ordener, il est condamné à mort en 1913, peine commuée en travaux forcés à perpétuité au bagne de la Guyane. Dans "La vie des forçats", Eugène Dieudonné témoigne de l'enfer vécu par les bagnards dans un système pénitentiaire destiné à éliminer la "mauvaise graine" et non à la réhabiliter. Préface d'Albert Londres

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • « Je ne dis que ce que je vois » : 1914-1918

    Albert Londres

    Parution : 3 Novembre 2018 - Entrée pnb : 7 Novembre 2018

    Albert Londres ne réécrit pas l'Histoire, il la vit au plus près, en donne environ deux cents échos qui, ensemble, posent un regard, posent un homme, lui fournissent une réputation toute nouvelle et déjà solide.Nous n'avons, dans ce volume, compilé que les articles signés par Albert Londres. On sait qu'avant d'arriver à Reims en septembre 1914, il avait déjà écrit quelques grands articles. Mais, en l'absence de son nom après le point final, ils ont été écartés. En revanche, la lecture attentive, quatre années durant, des journaux pour lesquels il travaillait à cette époque a permis d'exhumer, en pages intérieures, quelques textes passés inaperçus dans des éditions précédentes. L'exhaustivité a été notre objectif, la rigueur dans la transcription tout autant. En comparant l'original et les diverses copies publiées avant celle-ci, des divergences apparaissent. Elles partent, pour la plupart, d'un bon sentiment : rétablir, dans des phrases parfois longues, à coups de virgules par exemple, un rythme convenu - alors que celui d'Albert Londres ne l'est guère, dans l'économie de respirations qui le caractérise. Sa prose est un flux tendu qui restitue, mieux qu'une langue classique, le tempo des événements.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Chez les fous

    Albert Londres

    Parution : 18 Juillet 2019 - Entrée pnb : 20 Juillet 2019

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Albert Londres. Figure incontournable du grand reportage écrit du XXe siècle, défendant souvent des causes de justice sociale, Albert Londres a sillonné le monde pour les grands journaux de son époque et marqué plusieurs générations de journalistes contemporains. Après avoir décrit l'enfer de l'enfermement dans les retentissants "Au bagne" et "Dante n'avait rien vu", le journaliste s'attaque en 1925 à l'univers alors méconnu des hôpitaux psychiatriques. Pour le "Petit Parisien" il se rend dans plusieurs asiles d'aliénés afin de décrire les conditions de vie des malades mentaux qui y sont enfermés. Il visite les établissements, s'entretient avec le corps médical et les patients, dénonce les scandales sanitaires et les mauvais traitements, et dresse finalement en une douzaine d'articles un très lucide et très pertinent état des lieux de la psychiatrie et de la condition faite aux fous par la société de l'époque. Le journaliste n'hésite pas à exprimer aussi un point de vue politique radicalement humaniste sur ce monde de la folie et de la santé publique dans la France de l'entre-deux guerres.


    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les Forçats de la route

    Albert Londres

    Parution : 11 Avril 2019 - Entrée pnb : 13 Avril 2019

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Albert Londres. Du 22 juin au 20 juillet 1924, Albert Londres couvre le 18e Tour de France pour "Le Petit Parisien", une grande boucle de 5425 km en 15 étapes: Paris - Le Havre - Cherbourg - Brest - Les Sables d'Olonne, Bayonne - Luchon - Perpignan - Toulon - Nice - Briançon - Gex - Strasbourg - Metz - Dunkerque - Paris. Il en tire un Grand reportage où il célèbre les géants de ces temps héroïques du cyclisme, à commencer par l'italien Ottavio Bottechia, vainqueur et porteur du maillot jaune du début à la fin de l'épreuve. Albert Londres décrit la France populaire de l'entre-deux-guerres tout en notant les exploits, les drames, les souffrances, le dopage, tous les petits et grands évènements de cette compétition sportive qui suscite un immense engouement dans le pays. L'auteur de "Au Bagne" n'hésite pas non plus à dénoncer la sévérité et l'absurdité du règlement ainsi que le courage et l'endurance physique exigés des coureurs (des 157 cyclistes sur la ligne de départ, il n'en restera plus que 60 à l'arrivée), comme le souligne l'autre titre de son reportage: "Tour de France, tour de souffrance". Devenu mythique, ce grand reportage sur "Les Forçats de la route" est une référence de la littérature sportive.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Marseille, porte du Sud

    Albert Londres

    Parution : 11 Avril 2019 - Entrée pnb : 13 Avril 2019

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Albert Londres. Écrit en 1926, "Marseille, porte du Sud" est l'un des plus beaux reportages d'Albert Londres. Lorsqu'il décide de se rendre dans la cité phocéenne, il a déjà sillonné le monde entier, couvert la Grande Guerre et publié de nombreux grands reportages qui ont fait sensation. Il n'en éprouve pas moins, en parcourant le grand port méditerranéen, une stupéfaction de jeune voyageur. Dans Marseille alors centre de transit de l'empire colonial français, il rencontre des aventuriers, des immigrés, des métis, des commerçants, des prostituées, des trafiquants, des tatoueurs, des drogués, des dockers et des marins de tous les ports et de tous les pays du monde. Le Sud s'ouvre à lui et l'idée du départ imprègne toute la ville. Extrait: "C'est un port, l'un des plus beaux du bord des eaux. Il est illustre sur tous les parallèles. À tout instant du jour et de la nuit, des bateaux labourent pour lui au plus loin des mers. Il est l'un des grands seigneurs du large. Phare français, il balaye de sa lumière les cinq parties de la terre. Il s'appelle le port de Marseille. Il a plus de cinq kilomètres de long. Il n'en finit pas. Peut-être bien a-t-il six, ou même sept kilomètres. Môle A, Môle B, Môle C. Il va presque jusqu'au milieu de l'alphabet, le port de Marseille... C'est le marché offert par la France aux vendeurs du vaste monde. Les chameaux portant leur faix vers les mahonnes d'au-delà nos mers, sans le savoir, marchent vers lui. Port de Marseille: cour d'honneur d'un imaginaire palais du commerce universel..."

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le Chemin de Buenos Aires

    Albert Londres

    Parution : 11 Avril 2019 - Entrée pnb : 13 Avril 2019

    Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Albert Londres. En 1926, l'auteur de "Marseille, porte du Sud", s'intéresse aux réseaux de prostitution et en particulier au sujet très sensible à l'époque de la "traite des blanches", à savoir l'émigration plus ou moins forcée vers l'Argentine de jeunes femmes françaises pauvres tombées sous la coupe de proxénètes. Après avoir recueilli des renseignements dans le milieu des souteneurs et des recruteurs parisiens, le grand reporter embarque pour Bilbao, Buenos Aires et Montevideo. Sur place, de trottoirs en maisons closes, il mène une passionante enquête de terrain sur la piste des "Franchuchas" malgré l'hostilité de la pègre locale avec ses maquereaux, trafiquants, rastaquouères et canailles en tous genres, tels Vacabana le Maure ou Victor le Victorieux. Il décrit avec minutie les mécanismes et relations de complicité ou d'intérêts bien compris entre tous les membres de ces réseaux de prostitution, notamment entre les filles et leurs protecteurs, ainsi que les diverses communautés impliquées, comme par exemple la puissante "Zwi Migdal", une organisation de proxénètes juifs qui prostitue pour sa part les femmes juives polonaises. "Le Chemin de Buenos Aires", sous-titré "La traite des blanches", est l'une des enquêtes les plus humanistes et les plus engagées d'Albert Londres qui, le premier avec ce livre-reportage, n'hésite pas souligner la responsabilité collective du phénomène et à mettre en cause le système social patriarcal et machiste qui l'engendre et en tire profit.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La Chine en folie

    Albert Londres

    Parution : 24 Septembre 2020 - Entrée pnb : 25 Septembre 2020

    « "Rois, ministres, officiers, gens du peuple, à bas de vos chevaux." À Pékin, dans l'enceinte du Palais d'Hiver, face à la montagne de charbon aux cinq pics et cinq pagodons, sur une stèle millénaire, en cinq langages : mongol, mandchou, chinois, turc et tibétain, ainsi, la vieille Chine, orgueilleusement, apostrophait le passant. À vous tous qui désirez me suivre par les trouées obscures du Céleste Empire en déliquescence, hommes de peu ou de bien, traîneurs de mélancoliques savates ou abonnés de rubriques mondaines, moi, diable blanc et barbare d'Occident, du haut rickshaw1 qui me roule présentement sur le sol immonde et vénéré de la Chine, je crie : - Gens du peuple, officiers, ministres, rois, bottez-vous jusqu'au-dessus du genou, armez-vous de pincettes pour prévenir le contact de toutes choses et en avant ! »

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Terre d'Ébène

    Albert Londres

    Parution : 17 Juin 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Terre d'ébène est un des grands textes anticolonialistes. Il nous vient d'un des plus grands journalistes, pourtant aux idées politiques plutôt de droite, assez favorables à la politique coloniale. Oui, mais voilà, il s'agit d'Albert Londres. Alors, il part en Afrique pendant quatre mois, il en fait le tour, exploitations forestières, agricoles, train Congo-Océan, Dakar, Bamako, Tombouctou, Libreville, il va partout. Et sa langue, en dépit de la chaleur, il ne l'a pas dans sa poche ! Il a beau être « haut comme une pomme », il s'en prend à tout le monde : blancs de l'administration, blancs des affaires, gouvernement, petits blancs fonctionnaires de « la colonie en bigoudis » ; et se livre à un réquisitoire en règle contre un système révoltant, le « moteur à bananes », qui trahit la réalité de l'époque : « L'esclavage, en Afrique, n'est aboli que dans les déclarations ministérielles d'Europe ».

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La Chine en folie

    Albert Londres

    Parution : 4 Mai 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Un des premiers reportages d'Albert Londres, mais le deuxième qui ait pour cadre l'Orient, "La Chine en folie" est un document exceptionnel sur une période assez unique dans l'histoire de la Chine, celle qui s'intercale entre la Révolution chinoise de 1911, et l'ascendance du KuoMinTang dans les années trente, c'est-à-dire la période surréaliste, énorme, celle dite des Seigneurs de la guerre. En 1922, Londres est en Chine : Pékin, Mogden, Shanghaï...Ce qu'il décrit est incroyable, palpitant, un grand moment de journalisme qui fait rêver. Au final, La Chine en folie est un document historique fascinant, du vécu qui frôle parfois l'ambiance d'un roman d'aventures ; sans jamais se départir de son humour, Londres décrit tout en annonçant la couleur ; à la Chine il ne connaît rien, mais de ce qu'il voit, il dira toute la vérité, rien que la vérité.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Chez les fous

    Albert Londres

    Parution : 15 Mars 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    "Chez les fous" est un reportage d'Albert Londres au coeur de l'institution psychiatrique française. De retour du Bagne, Londres éprouve d'abord des difficultés à pénétrer l'enceinte des asiles d'aliénés. Mais, une fois dans la place, le récit qu'il nous en fait est poignant, terrible, révoltant. Comme toujours, il déchaînera la colère des administrations dont le rôle est le maintien des statu quo. En refermant ce livre, on reste pantois ; pourtant, la façon dont les « fous » étaient considérés et traités par la société en 1925, a-t-elle beaucoup changé ?

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le juif errant est arrivé

    Albert Londres

    Parution : 15 Janvier 2012 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    "Le juif errant est arrivé" est un livre d'Albert Londres sur la situation des Juifs en Europe et en Palestine en 1929. Comme on finira bien par ne plus parler de rien dans notre société corsetée par la peur d'offenser, la peur de penser, la peur qui pousse à dire des phrases entendues, convenables et apprises par coeur, il n'est pas étonnant que ce reportage composé de vingt-sept articles soit un peu gardé dans un vieux tiroir de la mémoire. Pourtant, Les Editions de Londres se moquent des sujets tabous comme de l'an 40. Alors, lisez-le sans plus tarder !

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Biribi

    Georges Darien

    Parution : 15 Décembre 2011 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    "Biribi" de Georges Darien est un roman contre les bagnes militaires d'Afrique du Nord. Tiré de l'expérience vécue de l'auteur dans le camp disciplinaire de Biribi, c'est une charge féroce, désespérée contre l'administration militaire, la cruauté institutionnalisée et la veulerie de la société qui tolère que l'on torture. Au moment où Les Editions de Londres écrivent cet article de blog sur un livre dont la publication causa bien des remous et conduisit quarante ans plus tard le journaliste Albert Londres à enquêter à son tour puis publier "Dante n'avait rien vu", ce qui amena enfin à la fermeture du bagne, deux candidats républicains déclarent qu'ils réintroduiraient le « waterboarding », donc la torture, s'ils étaient élus.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Dante n'avait rien vu

    Albert Londres

    Parution : 15 Novembre 2011 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Dans ce récit poignant, comme tous ses récits et reportages, Albert Londres se lance sur les traces de Georges Darien et part à la recherche de Biribi, les bataillons disciplinaires d'Afrique du Nord. On ne peut pas ne pas mettre les deux livres en parallèle, ce que d'ailleurs nous avons fait. Londres obtient la fermeture des camps disciplinaires quelques années après la mort de Darien. L'écrivain anarchiste avait porté le premier coup, Londres aura la peau de ces camps de la mort de la République. C'est "Dante n'avait rien vu". A lire absolument.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Adieu Cayenne

    Albert Londres

    Parution : 15 Novembre 2011 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    " Adieu Cayenne! " d'Albert Londres est un autre texte dont nous ne sommes pas peu fiers. Déjà qu'Albert Londres n'est plus vraiment lu de nous jours, voici en plus un livre peu connu parmi ses livres. Il raconte l'évasion de Dieudonné, anarchiste, membre supposé de la bande à Bonnot, du bagne de Cayenne. Londres vient jusqu'à Rio pour le rencontrer une deuxième fois, écouter son histoire ahurissante, et clamer son innocence auprès des autorités françaises qui le condamnèrent. Un récit d'une simplicité et d'une beauté saisissantes. Un grand roman humaniste.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty