Editions des Régionalismes

  • « Lorsque je parcourus la vallée de Bagnères de Luchon, pour observer la structure des montagnes qui l'environnent, je fus frappé du grand nombre de goitreux et de crétins qui s'offrirent à mes regards. Guidé en même temps, par l'intérêt que tout homme sensible doit prendre à la caste des Cagots, établie dans la Gascogne, le Béarn et le pays des Basques, qu'on a persécutée anciennement, sous prétexte qu'elle était lépreuse, et que quelques savants regardent aujourd'hui, quoique sans fondement, comme plus affectée du goitre et de crétinisme que les individus qui ne sont pas réputés Cagots, je me suis insensiblement engagé dans des recherches dont je n'avais point d'abord le dessein de m'occuper : elles m'ont procuré la connaissance d'un grand nombre de faits, qui, s'ils ne suffisent point pour éclaircir entièrement l'histoire de cette caste, pourront peut-être, contribuer à la destruction des funestes préjugés dont quelques esprits ont encore de la peine à se défaire : animé par cet espoir, j'ai pensé que les amis de l'humanité me sauraient gré de les publier... » (Extrait de l'Avant-Propos, édition originale de 1815).
    Pierre-Bernard Palassou (1745-1830), naturaliste, historien, né à Oloron-Sainte-Marie. Il consacre sa vie à l'étude minéralogique de la chaîne pyrénéenne. On lui doit, dès 1781, un Essai sur la minéralogie des Monts-Pyrénées, ouvrage qu'il remaniera constamment jusqu'en 1815 et s'intitulera alors : Mémoires pour servir à l'histoire naturelle des Pyrénées et des pays adjacents. Il publiera également une Notice historique sur la ville et le château de Pau et des Observations pour servir à l'histoire naturelle et civile de la vallée d'Aspe, d'une partie de la Basse-Navarre et des pays circonvoisins.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Aspects gascons des chemins de Saint-Jacques

    Osmin Ricau

    Parution : 15 Décembre 2019 - Entrée pnb : 17 Décembre 2019

    Démystifier et décortiquer par le menu ce qu'ont été les pèlerinages vers Saint-Jacques-de-Compostelle.
    En particulier en Gascogne et Pays Basque où les populations locales étaient sensées profiter, voire pire, des pèlerins traversant nos contrées.
    Osmin Ricau, après avoir travaillé sur le mystère des Cagots, s'insurge - nous sommes au milieu des années 1960 - contre l'image d'Epinal, véhiculée par certains historiens, du pèlerinage de Compostelle. Il rappelle très concrètement, et avec bon sens, ce qu'il fut au travers des siècles, puis sa quasi disparition au profit des pèlerinages locaux et de proximité.
    Ecrit à une période où Compostelle ne connaissait pas le regain d'intérêt dont il bénéficie depuis la fin du XXe siècle, cet essai, à la fois historique et polémique, intéressera comme témoignage de son époque (plus d'un demi-siècle), comme réflexion et contribution non négligeable à un élan mystique - empreint de plus ou de moins de religiosité suivant les époques - qui perdure par-delà le temps.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty