• Sobriété numérique ; les clés pour agir

    Frédéric Bordage

    Parution : 12 Septembre 2019 - Entrée pnb : 21 Août 2019

    Smartphones, ordinateurs, tablettes, consoles de jeux, GPS, ils ont envahi notre quotidien. Chaque jour, nous les utilisons pour nous connecter internet, regarder la télévision, communiquer sur les réseaux sociaux, partager des photos, acheter un billet de train...
    Cet univers numérique grossit à une vitesse prodigieuse. Aujourdhui, nous sommes en effet plus de quatre milliards à nous connecter, et la quantité comme le poids des données échangées ne cessent de croître : les 70 Ko qui ont permis d'aller sur la Lune en 1969 suffisent désormais à peine à envoyer un e-mail !
    Cette boulimie a un coût environnemental considérable, notamment en matière d'émission de gaz à effet de serre. L'empreinte écologique de l'univers numérique global représente environ trois fois celle de la France, soit un 7e continent.
    Comment cet univers numérique a-t-il pu devenir aussi gras ? Dans quelle mesure est-il possible d'inverser la tendance ? Face à la crise écologique, comment faire du numérique un outil de résilience ? Quels sont les bonnes pratiques et les bons gestes ? Car tout n'est pas perdu, des pistes existent pour concevoir un avenir numérique plus sobre et responsable.
    Frédéric Bordage est l'expert français de la sobriété numérique. Depuis quinze ans, il anime la communauté GreenIT.fr et aide de grandes entreprises privées et publiques à faire de la low-tech et de l'écoconception des axes d'innovation et de performance.
    « Un constat évident s'impose à nous tous : il est urgent de rendre opérationnelle une approche alternative capable de garantir la production, dès leur origine, d'octets bio, équitables, locaux, accessibles, éthiques, utiles et constructifs, en quantité suffisante, mais surtout pas plus abondante que nécessaire. Ce prisme existe déjà, c'est celui de la conception numérique sobre et responsable. Il pose notamment la question de la place du numérique dans la société et nous guide vers un usage raisonné de cet outil au service de l'humanité, et non l'inverse. »
    Isabelle Autissier, Présidente du WWF France, extrait de la préface

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Il faut bien le constater, la transition numérique mondiale s'accélère tandis que la transition écologique, au mieux, marque le pas. Cette situation ne sera pas longtemps soutenable. Il importe de se donner le plus rapidement possible un objectif collectif qui corresponde enfin à ce qu'exige l'état de dégradation du système-Terre. Comment concilier une empreinte écologique radicalement réduite avec la pluralité actuelle de nos sociétés et de leur tissu économique ?
    Chercher une voie de sortie, c'est changer de regard : en partant d'où nous sommes, sans nier nos désaccords sur les solutions à apporter, envisageons une pluralité de voies d'expérimentation - des micro-expériences citoyennes de permaculture jusqu'à la production industrielle la plus high tech en passant par les chemins de l'économie sociale et solidaire. À chacune de démontrer que ses solutions permettront d'atteindre l'objectif ultime : une empreinte écologique décroissante pour nous permettre de retourner puis de rester à l'intérieur des limites de la biosphère, sans renoncer à notre modernité, en oeuvrant en faveur d'une priorité environnementale enfin claire et, à terme, libératrice.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Consommation et utopies

    ,

    Parution : 27 Août 2020 - Entrée pnb : 20 Septembre 2020

    Cet ouvrage est basé sur l'Observatoire des perspectives utopiques créé par l'ObSoCo avec le soutien de l'Ademe, de BPI France et de la Chaire E.Leclerc/BearingPoint/ESCP qui a consisté en une vaste enquête menée en 2019 auprès d'un échantillon représentatif de 2 000 Français.
    Partant des résultats de l'Observatoire, ce livre rassemble les analyses de chercheurs spécialistes de la consommation et du commerce mais qui, selon leur discipline et des questionnements différents, croisent leur regard sur les liens qui unissent les utopies et la consommation, conduisant à une exploration des imaginaires positifs ou négatifs de la population française quant à son futur souhaité ou subi pour en déduire les conséquences sur la consommation et le commerce. L'un des résultats les plus marquants de cette exploration est la force de l'attraction exercée par l'« utopie écologique », qui dépeint les différentes facettes d'une société que l'on pourrait qualifier de décroissante et la rupture avec les valeurs consuméristes contemporaines et l'idée d'un monde meilleur dû au progrès technique, au transhumanisme et à la mondialisation.
    Dirigé par Olivier Badot et Philippe Moati, cet ouvrage comprend les contributions de François Attali, Olivier Badot, Christophe Benavent, Vincent Chabault, Enrico Colla, Dominique Desjeux, Philippe Moati, Adeline Ochs, Marc Prieto, Dominique Roux et Assen Slim.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'alternative nomade

    Thierry Crouzet

    Parution : 3 Décembre 2017 - Entrée pnb : 7 Décembre 2017

    Écologie, croissance, internet, réseaux sociaux, flux, complexité, monde du travail, développement personnel, futur, littérature, philosophie... un texte entre l'essai et le récit initiatique pour vous défragmenter le cerveau. Et si redevenir nomade était la solutions à nos maux ?
    Troisième tome de La trilogie des connecteurs après Le peuple des connecteurs (2006) et Le cinquième pouvoir (2007).

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty