• A l'ombre des jeunes filles en fleurs

    Marcel Proust

    Parution : 22 Août 2019 - Entrée pnb : 19 Septembre 2019

    Tout d'un coup, dans le petit chemin creux, je m'arrêtai touché au coeur par un doux souvenir d'enfance : je venais de reconnaître, aux feuilles découpées et brillantes qui s'avançaient sur le seuil, un buisson d'aubépines défleuries, hélas, depuis la fin du printemps. Autour de moi flottait une atmosphère d'anciens mois de Marie, d'après-midi du dimanche, de croyances, d'erreurs oubliées. J'aurais voulu la saisir. Je m'arrêtai une seconde et Andrée, avec une divination charmante, me laissa causer un instant avec les feuilles de l'arbuste. Je leur demandai des nouvelles des fleurs, ces fleurs de l'aubépine pareilles à de gaies jeunes filles étourdies, coquettes et pieuses. "Ces demoiselles sont parties depuis déjà longtemps", me disaient les feuilles.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le côté de Guermantes

    Marcel Proust

    Parution : 3 Février 2021 - Entrée pnb : 3 Février 2021

    Sur la route qui mène de l'enfance à la vieillesse, des joies de Combray à la perte des illusions du Temps retrouvé, Le Côté de Guermantes signe la fin de l'adolescence. On y observe l'aristocratie parisienne à travers les yeux d'un jeune bourgeois. Deux amours impossibles et douloureuses s'y nouent : la passion du Narrateur pour Oriane de Guermantes, et celle de son ami Saint-Loup pour l'actrice Rachel. Le salon mondain est un microcosme qui révèle ce qui intéresse en profondeur le romancier : la lutte de l'intelligence contre la bêtise, la force de la confrontation des points de vue, la richesse de la fluidité des identités.
    Le Côté de Guermantes est le témoignage mélancolique d'une époque en transition, qui court à la guerre de 1914. Le spectre de l'affaire Dreyfus plane sur tout le roman et en divise les acteurs. La lucidité et le pessimiste de Proust s'y expriment avec vigueur. Dénonçant le règne des apparences, le romancier met son extraordinaire talent d'observateur au service d'une satire sociale. Il fait de l'ironie une arme de combat, et de la méchanceté un art. Le Côté de Guermantes est le roman le plus drôle de toute la Recherche. Il est aussi le plus sombre : s'y jouent la maladie de la grand-mère du Narrateur, et celle de Swann. Mais par-dessus tout, c'est l'émerveillement devant le mouvement de la vie qui emporte le Narrateur et son lecteur.

    À la recherche du temps perdu est une exceptionnelle comédie sociale. Le Côté de Guermantes en est la preuve éclatante.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Sylvie

    Gérard de Nerval

    Parution : 14 Novembre 2013 - Entrée pnb : 5 Avril 2014

    Edition enrichie de Bertrand Marchal comportant des chansons et légendes du Valois, une lettre-préface écrite par Gérard de Nerval et un dossier sur le roman.

    Voulant fuir Adrienne, belle actrice parisienne, et avec elle le monde illusoire du théâtre, le narrateur, qui n'est autre que Nerval, se tourne vers Sylvie, jeune campagnarde qu'il a jadis aimée. Mais le rêve fait place au désenchantement : le retour à la nature, celle de l'enfance dans le Valois, n'est qu'un mythe, et le grand amour de jeunesse se révèle être uen décevante paysanne. Et si ces deux femmes n'en formaient qu'une, 'deux moitiés d'un seul amour'?
    Le récit progresse selon la logique d'une traversée de la mémoire : l'auteur met en scène des souvenirs personnels ('à demi rêvés') et littéraires ; il témoigne d'une véritable érudition tout en faisant l'éloge de la culture populaire. La mémoire collective est pour lui assez vaste pour accueillir la réalité la plus ordinaire comme les mystères les plus sublimes.
    Avec cette nouvelle des Filles du feu, Nerval dit adieu aux chimères de la jeunesse et de l'amour idéal. Ce récit poétique, entre romantisme et surréalisme, est déjà une recherche du temps perdu.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Paul Verlaine

    Stefan Zweig

    Parution : 17 Juin 2016 - Entrée pnb : 6 Mai 2016


    LE PREMIER ACTE LITTÉRAIRE D'UN GRAND ÉCRIVAIN

    « Voici enfin paru en version française, précédée d'une lumineuse préface, le premier essai biographique du jeune Zweig. » Huffington Post
    « Stefan Zweig avait de l'admiration pour l'oeuvre de poésie, pour l'art de Verlaine, beaucoup moins pour la personnalité de celui-ci. » Le Figaro
    « Les inédits de Stefan Zweig ne sont jamais un échec » 20 minutes
    La France et la poésie, premières amours de Stefan Zweig. Zweig a 18 ans lorsqu'il écrit à l'éditeur français du poète pour l'autoriser à traduire Les Confessions. Dès son premier séjour à Paris, en 1902, il se fera un devoir d'absorber un verre d'absinthe au café Vachette, où Verlaine avait ses habitudes. Le luxueux petit ouvrage, suivi de traductions de poèmes parmi les plus emblématiques de Verlaine, paraîtra en novembre 1904, illustré de documents inédits reproduits dans la présente édition.
    Stefan ZWEIG (1881-1942) est l'auteur d'une oeuvre colossale. Citons Amok, La Confusion des sentiments, La Pitié dangereuse, Vingt-quatre heures de la vie d'une femme.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Sur la lecture

    Marcel Proust

    Parution : 10 Juillet 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Proust au service de la lecture, l'encensant et la recommandant. Un très beau texte, qui est la préface signée par Marcel Proust de "Trésors des Rois (Sésame et les Lys)" de John Ruskin.Suivi de « Chroniques » : comme un amuse-coeur, un carton d'invitation pour obtenir le droit d'être présenté à la son oeuvre princesse, à cette Recherche du temps perdu qui se savoure sans cesse, comme une madeleine ou comme le pain de chez Sudan...Et enfin « Pastiches et mélanges » : le meilleur d'un genre assez couru où chaque récit est plein d'humour et montre avant tout l'immense talent littéraire de Proust.
    Revu, relu et corrigé par l'éditeur.
    Format professionnel © ink book éditions

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le temps retrouvé

    Marcel Proust

    Parution : 16 Novembre 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le Temps retrouvé est le septième et dernier tome de À la recherche du temps perdu de Marcel Proust, publié en 1927 à titre posthume. L'oeuvre s'ouvre sur le séjour du narrateur chez Gilberte de Saint-Loup à Tansonville. Une lecture d'un passage inédit du journal des Goncourt entraîne le narrateur dans des réflexions sur l'art et la littérature, d'où il conclut qu'en se demandant si tous les gens que nous regrettons de ne pas avoir connus parce que Balzac les peignait dans ses livres [...] ne m'eussent pas paru d'insignifiantes personnes, soit par une infirmité de ma nature, soit qu'elles ne dussent leur prestige qu'à une magie illusoire de la littérature. L'action se poursuit ensuite à Paris, en 1916.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Du côté de chez Swann

    Marcel Proust

    Parution : 12 Juin 2019 - Entrée pnb : 14 Juin 2019

    Le plaisir de la lecture, l'heure du thé, le drame du coucher... Par l'évocation d'innombrables petits moments tour à tour délicieux, humiliants, érotiques, décevants, Proust nous invite à prendre part à ses réflexions dans ce premier volume de la Recherche, où les souvenirs d'enfance (« Combray ») et les premiers instants de l'adolescence (« Noms de pays ») encadrent le récit des amours d'un riche collectionneur et d'une demi-mondaine (« Un amour de Swann »).
    À la manière de Schéhérazade dans Les Mille et Une Nuits, le romancier dévoile une histoire merveilleuse et complexe, qui nous conduit des jardins enchanteurs d'un village français aux sombres ruelles parisiennes, en passant par les feux de l'Opéra et les salons aristocratiques. Nous y suivons son narrateur-héros qui cherche à étancher sa soif d'émerveillement et prenons part à sa quête toujours renouvelée du sens de la vie.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Albertine disparue

    Marcel Proust

    Parution : 14 Octobre 2009 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Edition enrichie (Introduction, notes, variantes, analyse de l'oeuvre et bibliographie)« Mademoiselle Albertine est partie ! » Alors que le narrateur croyait souhaiter cette séparation et ne plus aimer la jeune fille, il suffit que Françoise prononce ces mots devant lui pour qu'il en souffre tout aussitôt. Il songe alors à demander à son ami Saint-Loup d'aller la chercher en Touraine, chez sa tante, si c'est bien là qu'elle est partie. Mais elle ne revient pas. À la fin de La Prisonnière, déjà, le départ d'Albertine nous était annoncé ; comme le précédent, ce volume paraît de manière posthume en 1925. Dans ce roman de la souffrance et du chagrin où le héros se remémore son aventure avec la jeune fille, il cherche également à percer le secret de sa vie. La fin de l'amour crée un vide, une attente - celle du Temps retrouvé, où pourra se refermer À la recherche du temps perdu.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Sodome et Gomorrhe

    Marcel Proust

    Parution : 17 Octobre 2012 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Edition enrichie (Préface, notes, analyse et bibliographie)Marcel Proust est probablement le premier des grands écrivains qui ait franchi les portes de Sodome et Gomorrhe en flammes. Il songea d'ailleurs à donner le nom des deux cités bibliques à l'ensemble de son oeuvre- l'objet véritable de son étude n'est pas l'idéalisation d'une passion singulière ni l'explication philosophique de son mystère ni la psychologie amoureuse de ses desservants - psychologie qui obéit simplement aux lois générales de l'amour. C'est le portrait vivant, incarné par le plus hautain des seigneurs, de « l'homme traqué» par la société, en révolte latente contre elle, c'est la lutte de la nature contre la morale.
    Léon PIERRE-QUINT.   Sodome, c'est M. de Charlus et Gomorrhe Albertine. Entre ces deux figures, chacune étant le centre d'une tragi-comédie dont le spectateur ne fait que percevoir les échos mêlés, le héros du livre, celui qui parle à la première personne, poursuit son voyageà la recherche du temps perdu. Roger Allard, N.R.F., juin 1992.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La prisonnière

    Marcel Proust

    Parution : 23 Avril 2008 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Édition enrichie (Introduction, notes et bibliographie)Albertine a renoncéà faire une croisière et lorsque, à la fin de l'été, elle rentre de Balbec avec le narrateur, elle s'installe chez lui, à Paris: il ne se sent plus amoureux d'elle, elle n'a plus rien à lui apprendre, elle lui semble chaque jour moins jolie, mais la possibilité d'un mariage reste ouverte, et en lui rendant la vie agréable, peut-être songe-t-il àéveiller en elle le désir de l'épouser. Il se préoccupe en tout cas de son emploi du temps, l'interroge sur ses sorties sans pouvoir bien percer si sa réponse est un mensonge, et le désir que visiblement elle suscite chez les autres fait poindre la souffrance en lui.
    Paru en 1923, La Prisonnière est le premier des trois volumes publiés après la mort de Proust et, quoique solidaire, bien sûr, de Sodome et Gomorrhe qui le précède comme d'Albertine disparue qui le suit, une certaine unité lui est propre, entre l'enfermement initial du narrateur et le départ final de la jeune fille. Pour l'essentiel, trois journées simplement se déroulent ici -le plus souvent dans l'espace clos de l'appartement -, et ce sont comme les trois actes d'un théâtre où la jalousie occupe toute la place.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La lecture est une amitié

    Marcel Proust

    Parution : 21 Avril 2017 - Entrée pnb : 17 Février 2017

    Les cinq préfaces écrites par Marcel Proust enfin réunies en un seul volume ! Loin d'être de simples témoignages d'amitié, les préfaces sont des oeuvres à part entière, qui prennent prétexte de l'oeuvre préfacée pour développer des idées personnelles, voire esquisser quelques-unes des idées maîtresses de la Recherche du temps perdu.
    Faut-il encore présenter Marcel Proust ? Auteur du cycle romanesque qui le propulsa au rang de mythe littéraire, À la recherche du temps perdu, Marcel Proust reste un auteur acclamé à travers le monde, de générations en générations.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Petit Panthéon portatif

    Alain Badiou

    Parution : 5 Septembre 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015


    "
    Ceux qui, aux alentours de 1965, avaient entre vingt et trente ans, ont alors rencontré un nombre exceptionnel de maîtres dans le champ de la philosophie.

    Les anciens comme Sartre, Lacan ou Canguilhem, étaient encore en pleine activité ; d'un peu plus jeunes, comme Althusser, déployaient leur oeuvre, et toute une génération, les Deleuze, Foucault, Derrida, entrait dans l'arène. Tous ces maîtres, aujourd'hui, sont morts. La scène philosophique, largement peuplée d'imposteurs, est autrement composée, ne tirant sa consistance que de ceux, jeunes et moins jeunes, qui, les formulant à neuf dans leur propre langue, savent être fidèles aux questions qui nous animèrent il y a quarante ans.
    Je crois juste de rassembler les analyses et hommages qu'au long des années, quand ils disparaissaient, j'ai consacrés à ceux à qui je dois la signification, toujours inhumaine autant que noble et combattante, du mot "philosophie". Je n'ai pas toujours eu avec ces contemporains capitaux des rapports simples et sereins : la philosophie, comme le dit Kant, est un champ de bataille. Mais, considérant aujourd'hui les innombrables "philosophes" médiatiques, je puis dire que j'aime tous ceux dont je parle dans ce livre. Oui, je les aime tous ". (Alain Badiou).

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Proust inédits : le mensuel retrouvé ; Marcel avant Proust

    ,

    Parution : 12 Novembre 2012 - Entrée pnb : 11 Mai 2017

    Un certain Marcel Proust, dix-neuf ans en juillet 1890, fait paraître son premier texte imprimé dans le troisième numéro de la revue Le Mensuel. De novembre 1890 à septembre 1891, sous son nom, ses initiales et quelques pseudonymes, il donne au Mensuel dix textes : récits, chroniques sur la mode ou les beaux-arts, comptes rendus de la vie mondaine et culturelle. Il y évoque aussi des « choses normandes » et le souvenir d'une certaine Odette, jadis aimée, et qu'il visite des années plus tard dans la nostalgie du temps perdu. Jérôme Prieur s'est penché sur l'histoire et le contexte de ces premiers pas littéraires jusqu'ici demeurés inédits. Il nous invite à découvrir le jeune Marcel dans le monde éphémère et brillant dont l'oeuvre, ici en germe, s'est nourrie.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Proust latino

    Rubén Gallo

    Parution : 17 Octobre 2019 - Entrée pnb : 20 Septembre 2019

    Depuis qu'il a découvert que Marcel Proust avait été l'intime de plusieurs figures latino-américaines installées à Paris au tournant du XXe siècle, une intuition guide le travail de Rubén Gallo, universitaire mexicain reconnu : ces amitiés ont laissé des traces dans la vie de l'auteur de La Recherche et cette ouverture à un monde lointain, exotique, a façonné son imaginaire.
    De cette assertion audacieuse, iconoclaste, Gallo tire un livre savoureux en forme d'enquête culturelle et littéraire. À travers les portraits des Latino-Américains les plus proches de Proust, son amant, le Vénézuélien Reynaldo Hahn ; le fantasque secrétaire argentin du comte de Montesquiou, modèle de Charlus, Gabriel de Yturri ; le poète cubain José Maria de Heredia ; et le sulfureux critique littéraire mexicain Ramón Fernández, Gallo s'attache à établir la présence forte de l'Amérique latine dans la vie de Proust et dans la construction de son oeuvre. Loin du dandy parisien, on y découvre un Proust plus spontané, plus tropical.
    En tentant de démêler les liens de ces deux mondes, leurs apports réciproques, Gallo livre aussi un beau texte sur l'altérité en art, et une réflexion puissante sur le rapport ambigu de la France, à l'époque phare culturel incontestable, à ces étrangers, si brillants soient-ils.
    Rubén Gallo, docteur en littérature comparée et responsable du programme de Latin American studies à l'université de Princeton, est un universitaire et essayiste mexicain, spécialiste de Proust et de la psychanalyse. Il a été repéré en France suite à la publication, en 2013, de son ouvrage Freud au Mexique aux éditions Campagne première. Proust Latino est son premier essai à paraître aux éditions Buchet-Chastel.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les grands écrivains sont souvent de grands théoriciens. C'est particulièrement vrai en ce qui concerne les questions de genre et de sexualité. Analysant les oeuvres de Proust, Genet et quelques autres, Didier Eribon met en lumière la façon dont les romans sont des espaces où s'affrontent des conceptions antagonistes de la sexualité. Mais si diverses soient-elles, les théories se déploient dans des cadres normatifs. Si les romans mettent en scène des personnages « transgressifs » et des pratiques « déviantes », cela reste inscrit dans un univers où la polarité et la hiérarchie du masculin et du féminin sont rigidement respectées. Les pratiques « subversives » déjouent-elles alors réellement le système du genre ? Ce qui s'écarte de la norme se situe-t-il en dehors de celle-ci ?
    Mobilisant le concept de « verdict », Didier Eribon propose d'orienter le regard vers le niveau des structures. Les pratiques « minoritaires » pourraient bien faire partie du système et contribuer à sa perpétuation plutôt qu'à sa transformation. Dès lors, comment pouvons-nous envisager le changement social et la politique radicale ?

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le baiser du soir ; sur la psychologie de Proust

    Nicolas Grimaldi

    Parution : 9 Septembre 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Loin d'être une énième étude sur Proust, cet ouvrage le fait redécouvrir à ceux qui en sont déjà familiers, et donne envie de s'y plonger à ceux qui ne le seraient pas encore.
    Son originalité tient à sa simplicité : le narrateur de La Recherche est enfermé dans le monde idéal de son imagination, où il lui suffit d'imaginer quelque lieu ou personne inconnus pour en pressentir la bouleversante singularité avec une intensité dont aucune réalité n'a jamais approché. Le voici alors confronté à l'alternative d'une double déception : n'être ému que par ce qui est imaginé, et demeurera toujours absent, ou bien se confronter à une réalité qui jamais ne comblera ses attentes.
    C'est seulement à la fin de l'oeuvre que cette alternative est levée. Voici que quelque chose de réel lui est soudain donné dans une sensation, et cette réalité est aussi intense, poétique et bouleversante que si elle était une création de son imagination. Telle est cette révélation que le narrateur reçoit d'un « souvenir involontaire », et La Recherche tout entière se dévoile enfin comme le récit de la quête du narrateur pour reconstruire de toute pièce, par le truchement de l'art, une présence magnifique de soi à soi.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le Paris des écrivains

    Jean Le Nouvel

    Parution : 5 Juin 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015



    « Paris est la seule ville qui soit aussi un monde », disait Charles Quint.

    Paris a en effet toujours représenté une sorte d'Amérique. Des romanciers nombreux y résidèrent ; encore plus quittèrent leur province ou pays d'origine pour s'y installer, le temps d'une halte ou toute une vie.
    Ces écrivains ont noté leurs impressions ou traduit leurs sentiments dans des récits personnels ou dans des romans. Nous les avons suivis, eux, mais aussi leurs créatures que l'on observe cheminant dans les squares, les allées des Champs-Élysées ou du Palais-Royal, évoluant dans les hôtels bourgeois du faubourg Saint-Honoré et à Saint-Germain-des-Prés, trottant sur les Grands Boulevards.

    Cette visite du Paris des écrivains nous révèle des joyaux.

    Jean Le Nouvel est un Parisien amoureux de sa ville et baigné de littérature. Il a arpenté Paris durant quinze ans, revenant de ses balades ébloui de choses vues. Écrivain exquis, il les a associées, à l'aide de sa riche bibliothèque personnelle, à ce qu'en avaient dit ou conté les écrivains.


    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Sésame et les Lys

    John Ruskin

    Parution : 14 Octobre 2015 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015


    Le texte de Ruskin a 150 ans. L'abord en est aride.... Mais dans ces conférences sur le rôle de la lecture et sur l'éducation des filles, le cours paisible des premières pages enfle vite sous le vent de la révolte et de l'imprécation : esprit national, christianisme, capitalisme, dans

    Sésame

    rien ne va plus... Et dans

    les Lys
    , c'est la place et le rôle des femmes qui est en jeu... Exaspéré, Ruskin lance l'anathème, apostrophe le public, secoue les consciences : c'est

    Indignez-vous !

    avec un siècle et demi d'avance...


    Le texte de Proust a 100 ans. L'abord en est délicieux... Dans le miroir ruskinien, Proust décante, théorise et prépare son grand oeuvre, sa propre révolution romanesque, dans une préface et des notes où déjà opère cette fusion parfaite de la profondeur du regard et de l'aérienne et serpentine finesse de l'écriture...





    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Histoire du pastiche

    Paul Aron

    Parution : 31 Décembre 2015 - Entrée pnb : 23 Décembre 2016

    Imitation canonique, parodies burlesques, supercheries littéraires..., ce livre définit la pratique du pastiche littéraire et retrace l'histoire foisonnante de ce mode d'écriture majeur mais trop souvent occulté. Celui-ci constitue avant tout une pratique fondamentale de formation, encore aujourd'hui dans les codes pédagogiques, et apparaît comme l'une des ressources essentielles de l'invention littéraire. Dans le parcours chronologique que dessine l'auteur, le rôle de ce travail des modèles est examiné autant dans les productions identifiées comme telles (les A la manière de...) que dans les emplois qu'en font certains grands auteurs (Proust étant l'un de ces exemples) ou dans les irruptions de faux et de supercheries littéraires.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Et si "A la recherche du temps perdu" nous était conté

    Jean-Pierre Ferrière

    Parution : 25 Juillet 2019 - Entrée pnb : 26 Juillet 2019

    Si à la question « avec-vous lu À la recherche du temps perdu ? » vous répondez : « J'aimerais bien mais je n'en ai encore eu ni le courage ni le temps ni le courage ».
    Si vous êtes de ceux qui, malgré tout, ont essayé mais n'ont pu dépasser la troisième page.
    Si vous avez déjà lu La Recherche et souhaitez retrouver le parfum si particulier qui en émane, le présent ouvrage a été écrit pour vous.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Lu et entendu

    Michel Schneider

    Parution : 13 Août 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Freud était à la fois psychanalyste et lecteur : La Gradiva de Jensen lui sert d'illustration clinique et Hamlet inspire sa théorie du refoulement. Il nourrit son oeuvre de littérature ; mais lire et entendre n'est pas écrire : il ne s'est jamais aventuré vers la fiction. Psychanalyste, Michel Schneider est aussi romancier et nul n'a mieux ni plus étudié que lui, et de l'intérieur, les rapports - affinités et irréductibles différences - entre écriture et psychanalyse.
    Les chapitres de ce livre ouvrent chacun des perspectives psychanalytiques sur le masochisme, la psychose, la perversion... La littérature est un prisme qui révèle le spectre de situations psychiques étranges, des affres de l'analyste confronté à ses patients et à lui-même, ou de l'angoisse de l'écrivain. Pessoa, Proust, Schnitzler, Nabokov, Henry James apparaissent ici comme les protagonistes omniprésents de la pratique psychanalytique de Michel Schneider.
    Entendre ce que l'on lit et lire pour entendre.
    Michel Schneider évoque ici les trois instances auxquelles sa vie intellectuelle a été soumise : le pouvoir, la littérature, la psychanalyse. Il aurait pu ajouter la musique... Son oeuvre est aujourd'hui considérable. Il décrit la littérature comme un exercice contraignant. Son dernier roman, Comme une ombre, publié chez Grasset, est né de la contrainte du souvenir. De la psychanalyse, il a montré la nécessité mais aussi les hasards et les dérives. Ce livre en témoigne, ainsi que son Lacan, les années fauves, publié dans cette même collection.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Marcel Proust et la théorie du modèle

    Paultre R.

    Parution : 8 Avril 2016 - Entrée pnb : 20 Avril 2016

    Des réflexions diverses pour une théorie du modèle appliquée au sciences physiques et humaines sont en appendice.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Régimes sémiotiques de la temporalité

    ,

    Parution : 31 Janvier 2018 - Entrée pnb : 3 Février 2018

    L'ambition de ce livre est d'explorer la créativité culturelle en matière de figures et de régimes temporels, dans une perspective sémiotique, pour souligner les variétés discursives de la temporalité et contribuer ainsi à éclaircir le temporel. La sémiotique du discours trouve ici un nouveau terrain de recherche, de nouvelles perspectives d'analyse au service d'une meilleure compréhension du sens.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Le Temps retrouvé

    Marcel Proust

    Parution : 1 Décembre 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Le Temps retrouvé est le septième et dernier tome de À la recherche du temps perdu de Marcel Proust, publié en 1927 à titre posthume.L'oeuvre s'ouvre sur le séjour du narrateur chez Gilberte de Saint-Loup à Tansonville et se poursuit ensuite à Paris.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty