FeniXX réédition numérique (Economica)

  • La democratie en suisse

    Jean Rohr

    Parution : 31 Décembre 1986 - Entrée pnb : 21 Juillet 2016

    La pratique démocratique y trouve, comme ailleurs, ses erreurs et ses faiblesses, mais l'expérience suisse vaut un voyage en profondeur d'observateurs attentifs.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Depuis la décision prise par les États généraux, le 20 juin 1789, de ne pas se séparer avant d'avoir donné une constitution à la France, notre pays a connu pas moins de quinze régimes. Pour Michel de Guillenschmidt, l'étude de ces différents régimes est indispensable à une bonne compréhension de la Ve République, à laquelle il consacre la deuxième partie de ce livre. Du serment du jeu de Paume à la chute de Robespierre et à la dispersion des pouvoirs du Directoire, du Coup d'État de Bonaparte à l'Acte additionnel aux constitutions de l'Empire en 1815, du règne pacificateur de Louis XVIII à l'organisation d'un régime parlementaire sous la Monarchie de Juillet, de la tentative, par la IIe République, d'établir un régime présidentiel « à l'américaine » à la réapparition de l'Empire, de la mise en place de la République à l'effondrement de 1940, de Vichy à Londres et à Alger, des espérances de la Libération à l'implosion de la IVe République, de la naissance enfin d'un nouveau régime, conçu par le général de Gaulle, au système actuel marqué par la surprenante « cohabitation »... Cet ouvrage, clair et documenté, veut être tout à la fois un récit de notre évolution constitutionnelle et une réflexion concernant les institutions de la France.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La Ve République a vingt ans que l'on croyait jusque-là lié à un homme s'enracine progressivement. La Ve République, c'était avec le Général de Gaulle un visage. Avec Georges Pompidou, c'est une institution. Du régime présidentiel, le Chef de l'État tire son autorité du suffrage populaire, du régime parlementaire, il bénéficie de l'appui constant de la coalition majoritaire. Amorcé en 1962 dans la vie politique française, le présidentialisme prend, à partir de 1969, tout son essor. Cependant la terminologie revêt, depuis peu, l'allure d'une bataille doctrinale. Accepté par les uns, récusé par les autres, le présidentialisme évoque dans les esprits une déformation du schéma présidentiel américain qui semble être le lot inévitable des pays du tiers monde. Le vocable est entaché d'une coloration préjorative peu flatteuse pour une démocratie. Pourtant, le mandat de Georges Pompidou montre que le présidentialisme est voué à la cohérence, ce qui lui confère, à côté des concepts traditionnels, droit de cité dans la typologie moderne. Désormais, le présidentialisme ne saurait faire totalement illusion depuis que l'expression est utilisée dans le langage politique du Chef de l'État et celui de l'opposition. Ce ne sera pas le moindre de cet essai que de réconcilier le présidentialisme avec une conception plus conforme à l'idée que l'on se fait de la démocratie.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty