• Le communisme

    Alexandre Adler

    Parution : 6 Mars 2019 - Entrée pnb : 3 Mars 2019

    Le XXe siècle fut aussi celui du communisme : son irruption violente ; les espoirs immenses qu'il suscita sur tous les continents ; son apogée et sa trahison dans le stalinisme ; enfin sa chute. Au-delà des querelles portant sur l'ampleur de ses méfaits ou le nombre de ses victimes, l'illusion qui en serait le fondement ou le mensonge qui en aurait permis la survie, le présent livre permet d'en retracer l'histoire mondiale. Loin de toute orthodoxie, il offre une lecture originale d'un séisme politique dont on chercherait aujourd'hui en vain l'équivalent.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le nouveau rapport de la CIA ; comment sera le monde en 2025 ?

    Alexandre Adler

    Parution : 20 Mars 2020 - Entrée pnb : 3 Avril 2020

    Annonçant avec une précision stupéfiante le monde dans lequel nous vivons – jusqu'à la crise du coronavirus –, ce texte visionnaire nous donne à la fois les clefs pour comprendre et les armes pour vaincre l'adversité.

    " Avec une crise financière sans précédent, au moins de puis 1929, un réchauffement de la planète unanimement constaté, la crainte de bouleversements bio-politiques, dans des domaines aussi variés que l'eau, l'énergie, l'agriculture ou même les épidémies, notre monde actuel n'incite pas toujours à l'optimisme béat. Pourtant, une prospective plus approfondie et moins terrorisée nous ouvre de nombreuses pistes, par lesquelles l'Humanité du XXIe siècle devrait quand même parvenir à dégager des solutions. Il s'agira surtout de réduire la part guerrière de notre géopolitique au bénéfice des échanges, de l'innovation technologique ainsi que du développement durable. Ces sont ces prospectives à court et à moyen terme qu'explorent à nouveau les spécialistes du renseignement américain. Les experts qui ont travaillé sur ce rapport pendant plusieurs années et ont cette fois étendu considérablement le champ de leurs investigations, fournissent au président Obama une sorte de viatique pour entreprendre le changement planétaire que tout le monde attend. " Alexandre Adler
    Terrorisme en retrait, glissement du pouvoir économique de l'Occident à l'Orient, pénurie d'eau, déclin des ressources en hydrocarbures, nouvelles technologies... Une fois de plus un document passionnant qui nous éclaire sur le monde qui nous attend dans les prochaines décennies, et où surtout, pour la première fois, les américains reconnaissent qu'ils ne seront plus les maîtres du monde ! Dans sa présentation, Alexandre Adler explore, en lever de rideau, les plus grands dangers géopolitiques actuels et suggère quelques moyens de les prévenir, pendant qu'il est encore temps.

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le temps des apocalypses

    Alexandre Adler

    Parution : 10 Octobre 2018 - Entrée pnb : 11 Octobre 2018

    «  Révélation de notre temps, et non fin des temps - telle est la définition exacte de l'Apocalypse, que je rappelais en ouverture de J'ai vu finir le monde ancien. C'était en 2002, et les avions lancés comme deux griffons contre le World Trace center révélaient avec un génie démoniaque le commencement d'une nouvelle ère... Presque vingt ans plus tard, je ne compte plus les guerres, les tempêtes, les mensonges ou les aveux, les criminels costumés en prophètes, les invasions, les attentats, les alliances inversées, la cruauté partout. Comme vous, je ne reconnais plus le monde  : l'Odyssée américaine, que j'admire et ne cesse d'espérer, a pris un drôle de tour - dont Ithaque semble absente ; le rendez-vous avez l'islam nous réserve des surprises, affreuses en Afghanistan, intrigantes en Iran, passionnantes en Arabie saoudite. Le tsar russe ressemble à une statue de Grévin et son pays menace parfois de se paralyser dans la torpeur économique. La glaciation n'est pas toujours soviétique. L'Asie est le monde  - certes peu démocratique, mais peuplé, armé, éduqué, ambitieux ; et notre Europe, parapets de sable ou de vieil or, n'a peut-être pas dit son dernier mot, avec des dirigeants habiles, jeunes ou anciens... L'habileté, oui  : mais il faut du courage, et de la force, pour diriger le monde à l'instant de l'apocalypse climatique .
    Je donne ici ma vision de notre monde contemporain  : une géopolitique. A ce  moment de ma propre existence où le savoir encyclopédique se heurte à la puissance de l'événement. Si notre temps semble apocalyptique, c'est qu'il est passionnant, témoignant d' une vitalité et d'une métamorphose dont je ne pensais pas être le témoin vivant....  »

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Sociétés secrètes

    Alexandre Adler

    Parution : 13 Juin 2007 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Alexandre Adler, comme tous les grands rationalistes, se passionne depuis des années pour ce qu'on appelle communément les « sociétés secrètes ». Ces dernières forment une nébuleuse opaque, entre syncrétisme et croyances archaïques, où l'on croise, pêle-mêle, franc-maçonnerie, rose-croix, légendes classiques, superstitions diverses, hurluberlus et sectes Mais ces sociétés sont aussi « une société en soi », le reflet souterrain de ce que notre époque, dans son apparence lumineuse, recherche, poursuit, désire, sans jamais se l'avouer. Mircea Eliade, en son temps, y consacra un essai. Alexandre Adler s'est à son tour plongé dans l'aventure. Il nous fait découvrir, en conteur génial, une histoire de France et de l'Europe que l'histoire officielle mésestime - ou cache. On rencontre ainsi l'architecte de la Cathédrale Saint-Paul de Londres, Christopher Ren, Isaac Newton le physicien, des alchimistes, des imposteurs, le Cardinal de Richelieu et son fils naturel, Nicolas Pavillon. On découvre des lieux sous un angle nouveau : Saint-Sulpice, cathédrale alternative à Saint-Pierre de Rome, l'atelier de Nicolas Poussin, où se prépare, sous influence, le tableau Les Bergers d'Arcadie, le bureau de Cassini, qui invente le « méridien de Paris », dominé par une célèbre horloge astronomique Ces fils épars, parfois ténus, faits de soie sanglante, de corde ou du chanvre des illusions, Alexandre Adler les rassemble avec force. Ils convergent, pour beaucoup, vers le début du XX ème siècle et l'aventure de Rennes-le-Château, où tous cherchent, aujourd'hui encore, un trésor. Est-ce le tombeau véritable du Christ ? Est-ce le signe architectural que son héritier est parmi nous ? Est-ce un manuscrit énigmatique ? Seul un historien pouvait nous faire connaître l'aventure fascinante des sociétés secrètes, qui traverse la littérature, la peinture, la petite et la grande histoire.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le peuple-monde ; destins d'Israël

    Alexandre Adler

    Parution : 5 Octobre 2011 - Entrée pnb : 27 Avril 2016

    Voici un livre surprenant de la part d'Alexandre Adler, plutôt habitué des commentaires géopolitiques. Si l'actualité la plus brûlante et la polémique n'en sont certes pas absentes, le grand éditorialiste dévoile pour la première fois son rapport personnel au judaïsme, à Israël et à la réalité juive dans son extraordinaire diversité.
    Et si son sionisme était beaucoup moins orthodoxe que ce que l'on croyait ? Sa profession de foi de juif élevé dans l'athéisme révèle une pensée très originale sur l'essence du monothéisme, et ses analyses des relations entre juifs et chrétiens ou entre juifs et musulmans sont pour le moins inattendues.
    A travers cette exploration du fait juif comme véritable énigme dans l'histoire des religions et des peuples, Alexandre Adler nous invite à repenser les grandes « révolutions anthropologiques » qui ont marqué l'Occident, de Spinoza à Einstein, en passant par Marx et Freud.
    Un essai passionnant qui nous conduit tout naturellement à nous interroger sur l'avenir de notre monde globalisé.

    30 prêts - 120 mois
    5 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • L'odyssee americaine

    Alexandre Adler

    Parution : 16 Juin 2004 - Entrée pnb : 27 Avril 2016

    Avec ce nouvel essai, Alexandre Adler nous offre son histoire du monde moderne. J'ai vu finir le monde ancien s'achevait à proximité de « la plaine d'Armaggedon » - autrement dit le Proche-Orient légendaire. L'odyssée américaine s'ouvre, symboliquement, à Washington.
    L'auteur estime en effet que nous sommes au commencement du « quatrième cycle » américain. Le premier courait de 1788 à la guerre de Sécession - naissance des Etats-Unis d'Amérique, prophétisés par Bacon comme la nouvelle Atlantide. Le deuxième de 1865 à 1932 - de la réconciliation des Etats à la domination économique mondiale, incarnée par la Ford T et le gold-exchange standard. Le troisième de 1932 à 2004 - qui est l'Iliade américaine : la poursuite des ennemis hors des terres, de l'Allemagne nazie aux fous d'Allah, en passant les dictatures communistes.
    Tel un Ulysse, qui rentre dans son pays après avoir livré bataille aux peuples du monde, George W. Bush clôt en 2004 le troisième cycle américain. Fort d'avoir combattu le Mal, sur les hauts plateaux afghans, dans les plaines irakiennes, sur tous les points du globe où plane l'ombre de Ben Laden, de l'Indonésie au Maroc, de Birmingham à Francfort, le président américain s'invente un nouveau leitmotiv, loin du « America is back ! » reaganien : le « Back to America ».
    La mère-patrie n'est donc plus seulement la façade blessée du skyline new-yorkais, mais un vaste patchwork : le Capitole, les tourbes du Mississippi, les Cold mountains, le Texas des derricks...
    Contre le discours commun, Alexandre Adler affirme que les Etats-Unis ne constituent pas un empire. Et surtout, qu'ils ne veulent pas l'être. Seul le 11 septembre les a décidés à partir à la conquête du monde, avec ou sans l'ONU.
    Retraçant ces trois cycles de 72 ans chacun, l'auteur s'attache à décrire les bouleversements tectoniques de la planète. Il applique ici sa méthode coutumière : ne s'interdire aucun rapprochement géographique, historique, artistique, procéder par « sauts et gambades ». Bref, être à chaque instant, un « observateur engagé et perplexe », qui nous laisse épuisés mais conquis.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le califat du sang

    Alexandre Adler

    Parution : 13 Novembre 2014 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    « Parfois les apocalypses sont de fer et de sang, forgées par les images, comme ce fut le cas le 11 septembre 2001. Nul n'a oublié cette décennie de « guerre sans fin », de Madrid à Londres, des grottes de Tora Bora aux grandes villes du Pakistan. Parfois ces apocalypses n'existent pas, et soudain, les voici devant nous, désordonnées, follement ressemblantes, telle une flamme courant de pays en pays, avec d'autres images, d'autres corps égorgés, d'autres présidents, d'autres combattants inconnus... Le Moyen Orient semble se désagréger, d'un coup, dans la haine et la fermeture au monde. Est-ce l'Islam dans sa pire radicalité ? Est-ce la haine de l'Occident, qui n'est pourtant plus incarné par Georges Bush ? Est-ce l'anarchie totale d'une région en déséquilibre depuis longtemps ? Ou bien est-ce l'instant de la grande reconfiguration ?
    Cette dernière menace - incarnée par l'Etat islamique, transnational et d'une ambition illimitée -  vient sans doute clore un cycle : tout semble détruit et angoissant, mais la fabrique de l'histoire est à l'oeuvre : l'hésitation de l'Amérique ; la force de l'arc chiite ; le nouvel Iran et la nouvelle Egypte ; le jeu des grands voisins, Arabie saoudite, Turquie, Jordanie ; la prétendue guerre sans hommes... A la fin du compte, la question est de savoir si nous assistons à la naissance d'une plateforme insurrectionnelle à l'échelle d'un continent ou bien au contraire au dernier spasme d'un mouvement meurtrier. »A.A.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • J'ai vu finir le monde ancien

    Alexandre Adler

    Parution : 29 Mai 2002 - Entrée pnb : 27 Avril 2016

    « Oui, ce fut bien une Apocalypse, au sens originaire de l'expression, une révélation de notre monde, que ce terrible spectacle du 11 septembre 2001. Mais comme toutes les révélations antérieures, la lumière qui s'en dégagea était bien trop crue, dans un premier temps, pour nous livrer autre chose qu'elle-même...
    La pénombre qui s'abattit sur Manhattan s'est aujourd'hui dissipée. L'émotion s'est estompée, comme les images d'un Wall Street dominateur soudain réduit en cendres. Mais sommes-nous plus lucides pour autant ?
    Les mois ont passé, et il faut maintenant essayer de penser ce nouveau monde. J'ai mêlé ici les intuitions et la connaissance. Le temps de l'hypothèse et le temps de l'Histoire. Je veux donner une boussole à ceux qui savent que la planète ne s'arrête pas aux frontières de l'hexagone, ni aux étroits parapets de la vieille Europe. »

    A. Adler

    Né en 1950, ancien élève de l'Ecole Normale supérieure de la rue d'Ulm, agrégé d'histoire, Alexandre Adler est éditorialiste associé au Monde et directeur éditorial de la rédaction de Courrier International.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Daech ; la grande menace

    Alexandre Adler

    Parution : 1 Juin 2016 - Entrée pnb : 15 Décembre 2020

    Tout indique que nous entrons au Moyen-Orient dans une zone des tempêtes sans précédent où toutes les cartes menacent d'être bientôt redistribuées. Le coup de force de Daech aura constitué un choc structurel qui est en train d'ébranler les fondements mêmes de l'assise des principaux Etats.Le Moyen-Orient semble se désagréger, d'un coup, dans la haine et la fermeture au monde. Est-ce l'Islam dans sa pire radicalité ? Est-ce la haine de l'Occident ? Est-ce l'anarchie totale d'une région en déséquilibre depuis longtemps ? Ou bien est-ce l'instant de la grande reconfiguration ? Cette grande menace – incarnée par l'Etat islamique, transnational et d'une ambition illimitée - vient sans doute clore un cycle : tout semble détruit et angoissant, mais la fabrique de l'Histoire est à l'œuvre : l'hésitation de l'Amérique ; la force de l'arc chiite ; le nouvel Iran et la nouvelle Egypte ; le jeu des grands voisins, Arabie saoudite, Turquie, Jordanie ; la prétendue guerre sans hommes...

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La chute de l'empire américain

    Alexandre Adler

    Parution : 18 Janvier 2017 - Entrée pnb : 19 Janvier 2017

    « L'élection de Donald Trump envoie un message définitif à l'establishment américain. L'expulsion des loyalistes en 1780 avait signifié le caractère irréconciliable de la rupture définitive avec la métropole britannique. La violence sanguinaire de la guerre de Sécession avait rendu définitivement inacceptable la poursuite de l'esclavage. Le reste mit un bon siècle à accoucher mais, dès cette époque, la citoyenneté était ouverte à tous les habitants noirs et, plus tard, indiens et asiatiques du pays. « Your huddled masses yearning to breathe free » (Vos masses en rang serrés aspirant à vivre libres), proclame fièrement la Statue de la Liberté du frère franc-maçon et français Bartholdi dans les vers magnifiques de la poétesse juive new-yorkaise Emma Lazarus. Aujourd'hui, malheureusement, la leçon joue dans l'autre sens : n'abandonnez pas le peuple au profit d'une culture que nous rejetons, disent les électeurs de Donald Trump. Mais que s'est-il passé au coeur de la société américaine pour que nous en soyons là ? Stupéfait moi aussi de cette élection, je questionne ici l'Empire américain, l'histoire de ses héros, réels ou symboliques ; les racines de la contre-révolution ; et bien sûr les inquiétantes relations internationales... »A.A.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le monde est un enfant qui joue

    Alexandre Adler

    Parution : 29 Avril 2009 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    « Le monde est un enfant qui joue. J'emprunte cette phrase à Héraclite. Le monde est innocent et naïf. Il titube, hésite, frappe, détruit. Il oublie sa propre histoire. Mais chacun de ses gestes est aussi une création et un apprentissage. Les années de violence n'ont pas empêché une croissance économique mondiale exceptionnelle. L'apaisement revient, alors que l'économie s'effondre. Rien n'est jamais donné dans le temps nouveau qui apparaît. Rien n'est jamais acquis. Et la crise économique sans précédent que nous traversons jouera son rôle : la purge marquera une mutation systémique et sera aussi une opportunité géostratégique. Pour l'instant, Ben Laden n'a pas gagné, mais la circulation des éléments nucléaires, bactériologiques et chimiques est incertaine dans les zones les plus dangereuses de la planète. C'est ce brouillard que je veux dissiper, en examinant comme un joueur d'échecs la situation de nos grandes lignes de fracture. » A.A.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La France européenne: le grand tournant

    Alexandre ADLER

    Parution : 29 Novembre 2012 - Entrée pnb : 26 Mars 2014


    Un nouveau Président. La nouvelle politique européenne arrêtera-t-elle le déclin inexorable de l'Europe ?

    Depuis 2011, l'Europe est engagée dans une crise sans précédent. La divergence croissante des économies " vertueuses " du Nord et les politiques " laxistes " du Sud ont fini par faire voler en éclats la solidité de l'euro et entraîné une décrédibilisation du principe même d'union monétaire.
    En Allemagne et aux Pays-Bas des voix s'élèvent pour souhaiter la création d'un " euroNord " qui ne serait autre qu'un mark restauré et élargi, laissant à son triste sort un " euroSud " sans doute condamné à court terme à disparaitre au profit catastrophique aux monnaies nationales d'antan. Les risques cataclysmiques d'une telle dérive nous conduisent aujourd'hui à choisir l'unique alternative possible : l'approfondissement politique de la construction européenne.
    Mais si un consensus existe en ce sens, il repose néanmoins sur l'acceptation d'un règlement, pays par pays, des dettes publiques, sans que l'Allemagne et ses plus proches partenaires soient contraints de faire les frais de la nouvelle solidarité. Et, pour la suite, des mécanismes de discipline collective doivent être mis en place. La victoire de François Hollande n'aura fait qu'exacerber l'acuité du problème. C'est à un remaniement sans précédent du paysage politique des grands pays de l'Union européenne, la France en priorité, que nous devons nous atteler.
    Alexandre Adler est historien, éditorialiste de politique étrangère au Figaro et sur Europe 1. Il est l'auteur de nombreux essais à succès, parmi lesquels J'ai vu finir le monde ancien et Le jour où l'Histoire à commencé.

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'Internationale et le genre humain

    Alexandre Adler; Jean Rony

    Parution : 11 Mars 2019 - Entrée pnb : 23 Février 2019

    D'un côté, la division de la Gauche française, depuis 1977, ne cesse de s'approfondir. D'un autre, la situation internationale se complique et s'aggrave, en particulier avec l'invasion de l'Afghanistan, et les menaces grandissantes sur la paix. Ces deux phénomènes pèsent sur l'état du mouvement ouvrier, en France, en Europe et dans le monde. Sur leur appréciation, les partis communistes européens divergent. A. Adler et J. Rony traitent de ces questions cruciales sans effets rhétoriques, sans exclure non plus la polémique. Ils entendent par là contribuer au débat indispensable à la recomposition de la Gauche en France.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Rendez-vous avec l'islam

    Alexandre Adler

    Parution : 7 Septembre 2005 - Entrée pnb : 27 Avril 2016

    « Les fumées épaisses des explosions de Bagdad ou de Fallouja, les violences islamistes endémiques qui endeuillent le monde musulman de Casablanca à Djakarta nous masquent aussi des évolutions beaucoup plus fondamentales. A mesure que la révolution iranienne se refroidit et qu'elle approche inexorablement de son Thermidor, ne voit-on pas réapparaître avec une force insoupçonnée le phénomène chiite dans toute son ampleur ? Et ce phénomène chiite qui relie entre eux le féodal post-communiste albanais, le militaire laïque turc et l'ayatollah semi-démocrate irakien, tout autant que le dynamiteur libanais ou le doctrinaire de Qom, est en train de décanter, en bouleversant l'Islam en profondeur.
    Au même moment émergent en Arabie Saoudite, au Pakistan et en Egype, les prodromes d'un grand mouvement intégriste sunnite qui se découvre lui-même « salafiste », c'est-à-dire « fidèle à la religion des ancêtres ». Ces mouvements ont une longue histoire dans l'Islam. Le retour de leur affrontement annonce paradoxalement un avenir entièrement nouveau, comme si cette plongée dans les profondeurs de l'être musulman et la résolution d'un vieux conflit noué depuis des siècles, était le moment nécessaire à l'émancipation démocratique, féministe et laïciste d'un milliard d'hommes, qui demeureront musulmans quoiqu'il arrive. C'est en réalité le monde entier, Amérique, Europe, Chine et Inde qui ont rendez-vous avec un Islam parvenu au virement décisif de son existence géopolitique. »
    Alexandre Adler

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le jour où l'histoire a recommencé

    Alexandre Adler

    Parution : 11 Avril 2012 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    "Nous avons connu depuis le début de l'année 2011 un bouleversement dans le monde arabe. C'est le second coup de semonce du nouveau siècle. Le premier a commencé en 1989 et s'est achevé en 1992 avec la fin du système communiste. Nous connaissons aujourd'hui un choc de la même ampleur, de Tunis à Damas, du Caire à Tripoli. Nous sommes ainsi entrés dans une phase de transition longue et heurtée, où toutes les règles longtemps en vigueur ressortent définitivement subverties. Les forces montantes de la démocratie n'ont pas encore donné pleinement. Les forces provisoirement dominantes de l'islamisme non plus. Il nous faut donc analyser, confronter, comprendre, tout en mesurant que les combats décisifs sont à venir. L'Islam n'est pas "un empire dans un empire", mais une partie dolente, vibrante, mais aussi inventive et originale de notre Humanité toujours plus unique et solidaire, même à son corps défendant. Oui, l'histoire a recommencé."A. A.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Au fil des jours cruels, 1992-2002

    Alexandre Adler

    Parution : 2 Avril 2003 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    « Comme beaucoup, je n'ai pas dormi, la terrible nuit du 11 septembre 2001. On n'observe pas souvent, dans une vie humaine, la lumière dure et blanche de l'apocalypse. Devant les images mille fois répétées des tours qui s'effondrent, j'ai consulté, réfléchi. Et jusqu'au petit matin, face aux micros, j'ai partagé mes impressions.
    Rentré chez moi, à l'aube, dans un Paris bizarrement tranquille, un Paris déjà figé par la révélation d'un monde nouveau, j'ai revu les images du destroyer Cole, j'ai songé aux faubourgs poussiéreux de Karachi. J'ai médité la haine de la Qaïda contre les temps modernes.
    J'ai pensé qu'il fallait se tourner vers notre histoire récente. Et j'ai entrepris de relire tous mes articles depuis le début des années 1990. J'ai consulté, en particulier, mes 500 et quelques éditoriaux de Courrier International. J'ai confronté avec les faits mes hypothèses d'alors, toujours sérieuses, parfois provocatrices. J'ai revu les années Clinton, Eltsine, Mitterrand, Rabin ; j'ai voyagé, depuis la Bosnie jusqu'à Hong Kong, depuis le Chili jusqu'au Bengale ; j'ai rencontré des hommes d'Etat, des petits princes, des mafieux, des dictateurs. J'ai puisé dans ces années quelques signes - parfois des preuves.
    Aujourd'hui, alors que nul ne sait le destin de notre monde, j'ai décidé de rassembler et de partager cette masse de faits, d'hypothèses. Dans les milliers de pages que j'ai écrites, j'ai choisi celles qui me semblaient les plus fortes. Je veux donner une boussole à ceux qui cherchent comme moi, à préparer l'avenir ».
    A. Adler

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Quand les français faisaient l'histoire

    Alexandre Adler

    Parution : 5 Février 2014 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    « Fils d'un volontaire en Espagne républicaine qui fut un grand clandestin de l'Occupation nazie, je suis devenu le gendre de l'un des plus fervents combattants de la Résistance intérieure, par ailleurs principal organisateur de l'insurrection parisienne d'août 1944, Maurice Kriegel-Valrimont. J'ai compté, parmi mes plus proches amis, de jeunes résistants pleins de courage, ou leurs enfants, qui avaient reçu cet héritage comme un formidable cadeau de la vie. De cette aventure illimitée par sa ferveur, nous pouvons tirer des leçons tout aussi infinies : la Résistance a ouvert un chemin de ténacité et d'audace, de profondeur réflexive et de spontanéité dans l'action. Ce chemin, il nous faut tous ensemble le retrouver. »A.A.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'islamisme va-t-il gagner ?

    ,

    Parution : 4 Octobre 2012 - Entrée pnb : 5 Janvier 2017

    Hamas palestinien, Hezbollah libanais, un Iran en train de se doter de l'arme nucléaire ; et peut-être aussi, demain, une nouvelle coalition islamique, allant du Pakistan au Maghreb en passant par la Turquie. Les auteurs ont enquêté auprès de tous les protagonistes, modérés ou extrémistes. L'ouvrage n'esquive aucune question : les réfugiés du Moyen-Orient, la «rue» et les révolutions islamiques, la guerre des lobbies aux États-Unis, le rôle de Barack Obama, le droit international

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le roman du siècle rouge

    ,

    Parution : 16 Février 2012 - Entrée pnb : 5 Janvier 2017

    De la révolution bolchevique à la guerre froide, de la perestroïka à l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine, la Russie a connu durant le XXe siècle des événements décisifs, aux répercussions géopolitiques majeures. Quel regard porter sur ces années cruciales qui ont engendré l'une des plus grandes ruptures de l'Histoire ? Pour mettre en lumière le passé et décrypter les enjeux que doit affronter la jeune Fédération de Russie, deux hommes, intimement marqués par le Siècle rouge, échangent leur expérience et leur analyse. L'un, Vladimir Fédorovski, diplomate russe, a subi de l'intérieur le système totalitaire et participé à sa destruction ; l'autre, Alexandre Adler, intellectuel européen d'abord séduit par le communisme, a finalement perdu ses premières illusions. Deux itinéraires et deux points de vue, tantôt convergents, tantôt divergents, qui posent un regard neuf sur les leaders et les rouages du Siècle rouge, et interrogent sans tabou la Russie d'hier et d'aujourd'hui.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Où va l'Amérique d’Obama ?

    ,

    Parution : 21 Septembre 2011 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Les États-Unis sont-ils en déclin ou plutôt en pleine mutation ? Entendent-ils reconstruire leur prééminence d'antan ? En réalité rien n'est joué. Leur esprit d'entreprise, leur démographie, leur puissance économique et militaire sont des atouts inégalés. Toutefois la place exorbitante de l'argent dans la société au détriment de l'intérêt général à long terme et leur goût des conquêtes militaires peuvent empêcher le modèle américain de rester la référence au XXIe siècle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty