• Combien ma mère m'a vendue Nouv.

    Combien ma mère m'a vendue

    Cédric Gaucherel

    Parution : 31 Août 2021 - Entrée pnb : 1 Septembre 2021

    « Alors, avec une lenteur infinie, elle trempe le doigt dans ce sang qui ne coagule pas, puis tend l'auriculaire devant elle et l'approche du sable clair. Elle sent la chaleur qui l'attire et elle trace horizontalement : - C'est fait. Au a pris vie. Personne n'a souffert. Il existe, elle peut le toucher, tandis qu'avant, il n'existait que dans ses pensées. »
    Tout en finesse, l'auteur nous transporte aux temps que les moins de 20 000 ans ne peuvent pas connaître. On y rencontre deux jeunes filles fascinantes, que l'on suit jusqu'à leur maturité, à travers les rites et coutumes de la préhistoire. Ce roman, parsemé d'anachronismes, palpitant et drôle à la fois, montre la transmutation des objets en symboles par l'alchimie du corps et de l'esprit de soeurs jumelles en avance sur leur ère. Une belle initiation aux mathématiques.
    Cédric Gaucherel est un écologue théoricien, chercheur sénior à INRAE (Institut national de la recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement).

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le quotidien du chercheur ; une chasse aux fantômes ?

    Cédric Gaucherel

    Parution : 4 Décembre 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015


    « Un jour, mes enfants ont déclaré que j'étais chercheur et que je " cherchais des fantômes ". Après tout, peut-être notre quête de chercheur est-elle vaine ? »
    Ainsi l'auteur introduit-il son ouvrage. Car ce sont bien des hantises d'un « chercheur ordinaire » dont nous parle Cédric Gaucherel. Des questions existentielles, sociologiques ou même psychologiques, de ces nombreuses interrogations périphériques qui jouent un rôle clé dans l'activité de recherche. Sans sectarisme disciplinaire ou scientifique, de façon critique mais légère, il nous expose d'abord ses doutes sur l'étude de la nature qui nous entoure. Puis, il replace l'humain dans cette nature et discute de notre relation à la nature. Il explore enfin le domaine de la recherche scientifique, cette interface particulière entre la nature et la culture.
    « Chercheur de fantômes » car les observations sur lesquelles les sciences reposent nous apparaissent souvent évanescentes, insaisissables. « Chercheur de fantômes » car cette quête est jalonnée de questions métaphysiques, voire existentielles. Mais « chercheur tout court » car l'importance de la démarche scientifique est ici détaillée, réaffirmée. Cette démarche scientifique qui n'est pourtant que trop rarement enseignée, explicitée ou même conscientisée. Et c'est bien là le fil conducteur, tantôt visible, tantôt caché, de cet essai : témoigner pour un large public, de façon documentée et agréable, de la vie sociale, cognitive et ordinaire d'un scientifique d'aujourd'hui.

    Comme s'exprime Guillaume Lecointre, dans sa préface : « ... livre utile à quiconque s'intéresse aux sciences, ... aux sciences comme elles se font, plutôt qu'à ses résultats... un livre à offrir à des jeunes dès lors qu'ils s'intéressent à la science en tant qu'activité.

    Un ouvrage d'opinions sur la science et l'activité scientifique telle qu'elle est menée actuellement. Il nous livre une vision critique, mais légère, de l'étude de la nature qui nous entoure. Plusieurs disciplines appartenant au large domaine de l'environnement sont abordées. Il replace l'homme dans cette nature et des pensées liées à notre relation à la nature sont discutées. Enfin, il scrute plus finement cette interface particulière entre la nature et la culture qu'est le domaine de la recherche scientifique. Certains aspects du métier de chercheur, habituellement moins commentés dans la littérature, sont contés.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Et si certaines entités vivantes n'étaient pas matérielles ? Potentiellement éternelles, en lutte pour la survie, elles évoluent. Elles constituent ce qui unit les êtres à travers le temps. Elles sont le fil de la vie. Ces entités vivantes immatérielles sont des informations. Elles existent à travers nous, dans nos gènes, dans notre culture, dans nos écosystèmes. La vie produit l'information, lit l'information et se définit par l'information qu'elle porte. Ce livre nous aide à comprendre le monde vivant d'une manière toute nouvelle ! Il est le résultat de discussions passionnées entre trois chercheurs qui, chacun à sa manière, étaient parvenus au même questionnement à propos de la nature. Ils nous proposent une nouvelle description du vivant, où la lutte pour l'existence n'est pas celle des êtres, mais des messages qui passent à travers eux et dont ils sont les hôtes éphémères. Jean-Louis Dessalles est maître de conférences à l'université Paris-Saclay. Cédric Gaucherel est chargé de recherche à l'Institut national de la recherche agronomique (Inra). Pierre-Henri Gouyon est professeur au Muséum national d'histoire naturelle, membre de l'Académie européenne des sciences. 

    prêts illimités - durée illimitée
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty