Albin Michel

  • Nous partons pour une destination inconnue ; femmes juives pendant la Shoah en France

    Carol Mann

    Parution : 2 Janvier 2020 - Entrée pnb : 10 Décembre 2019

    Après vingt-cinq ans passés à observer le vécu et le comportement des femmes dans des zones de conflit du monde entier (Bosnie, Afghanistan, RDC, Kurdistan...), Carol Mann, historienne et sociologue, a voulu étudier dans la même perspective « genrée » un sujet qui la touche personnellement : l'expérience des femmes pendant la Shoah en France, ce qui jusqu'ici n'avait pas été traité en profondeur. Elle l'a fait à partir de la lecture de journaux intimes (Hélène Berr, Tereska Torrès et d'autres inédits) et surtout des milliers de lettres,  et cartes postales, écrites principalement dans le camp de Drancy et rassemblées au Mémorial de la Shoah, dont certaines n'avaient pas été ouvertes depuis la guerre. À côté d'une analyse rigoureuse de la sociologie des victimes (israélites françaises et réfugiées de l'Est, bourgeoises et femmes du peuple...), on a ici la présentation d'un matériau unique : la tragédie en direct, écrite dans l'urgence sur des cartes réglementaires ou des feuilles à carreaux cachées dans des paquets, voire sur des bouts de papier jetés des wagons plombés. Leurs autrices, obsédées jusqu'au bout par la survie de leurs proches, ignorent encore ce qui les attend dans les camps de la mort, ce qui rend la lecture de ces documents d'autant plus poignante.

    30 prêts - 120 mois
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • En France, on aime les bébés : on dépense des fortunes pour les concevoir, les soigner, les habiller, en s'émerveillant devant le beau bébé blond dans les bras d'un joli mannequin - irrésistible argument de vente -, mais on détourne la tête devant le marmot joufflu avec sa maman éreintée. À trois mois à peine, on les confie à une inconnue, la circulation en poussette relève souvent du parcours du combattant dont les grandes personnes ne supporteraient pas le rythme ni le stress. Carol Mann détaille avec verve l'image du bébé et de la famille dans les médias, les manuels et la mode. Elle constate le fossé entre le désir d'enfant, les nécessités démographiques, et les obstacles qu'on s'ingénie à multiplier avant une naissance : aura-t-on un beau bébé ? aura-t-on le temps et les moyens d'élever un enfant ? quand une naissance est-elle la plus opportune ? Tant que le bébé sera la mascotte d'une fin de millénaire en pleine crise culturelle, sociale et morale, tant que la maternité sera dévalorisée, réduite à un ensemble de corvées, boulet au pied de la femme active, personne n'aura envie de procréer, de vivre plusieurs fois cette étape exaltante pour la mère comme pour le père. Ce livre est un vigoureux réquisitoire contre la place que notre société donne aux bébés, à la fois indésirables et désirés, et un plaidoyer pour une prise de conscience de tous les parents et futurs parents.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty