• Maurice Herzog, le survivant de l'Annapurna

    Catherine de Baecque

    Parution : 26 Octobre 2011 - Entrée pnb : 21 Février 2014

    Le 3 juin 1950, Maurice Herzog accomplit l'exploit historique d'atteindre un sommet de plus de 8 000 mètres. Gravée dans la conscience collective grâce à son livre au succès planétaire "Annapurna Premier 8000", cette victoire détermine son existence, guidée par une volonté et un courage exceptionnels. De ses souffrances - il revient amputé après avoir frôlé la mort -, il puise une force incroyable et va connaître un destin hors du commun. Cet ancien résistant assume d'éminentes responsabilités au plus haut niveau : secrétaire d'État à la Jeunesse et aux Sports dans les gouvernements du général de Gaulle, député, maire de Chamonix, grand patron d'industrie, membre du CIO, il est témoin et acteur de l'évolution de la société pendant plus d'un demi-siècle.
    Catherine de Baecque le rencontre en 1994 et elle devient l'une de ses proches. Elle découvre « un homme d'une humanité rare, d'une sensibilité extrême », et grandit en elle la volonté de raconter l'existence de ce pionnier, dont aucun livre n'a jusqu'ici dévoilé l'intimité. Ce récit consacre l'un des derniers grands aventuriers du XXe siècle.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe

    1 autre édition :

  • La médaille et son revers

    Catherine Moyen De Baecque

    Parution : 19 Novembre 2018 - Entrée pnb : 23 Novembre 2018

    Meilleure performance française au lancer du marteau en 1991, Catherine Moyon de Baecque est sexuellement agressée par ses collègues masculins de l'équipe de France lors d'un stage organisé par la Fédération d'athlétisme. Des faits de cette nature ne sont pas nouveaux dans cet univers calfeutré mais, pour la première fois, la loi du silence ne s'impose pas, la jeune femme porte plainte. Dans ce livre, elle raconte son calvaire : les outrages subis, et, peut-être pire encore, la volonté de faire passer avant tout l'intérêt des institutions. Au lieu de tout mettre en oeuvre pour aider la victime, on tente de la faire taire. Tandis que le pouvoir sportif laisse les agresseurs se pavaner aux Jeux olympiques, leur souffre-douleur est privé des installations de l'Institut national des sports. L'autorité de tutelle, bien qu'exercée par des femmes, ne cherche qu'à étouffer le dossier. La socialiste Frédérique Bredin comme la RPR Michèle Alliot-Marie privilégient la « raison d'État » au détriment de la justice et du droit individuel. Rédigé sur le ton syncopé d'une femme encore sous le choc, ce témoignage met en lumière les coulisses, souvent hypocrites, du sport de haut niveau.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty