Editions des Régionalismes

  • Le crucifié de Keraliès

    Charles Le Goffic

    Parution : 19 Février 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    D'un fait divers particulièrement horrible qui l'a marqué dans sa jeunesse - Le crucifié d'Hengoat -, Charles Le Goffic tire un roman régionaliste âpre, dur et réaliste (1891) qui marque la nouvelle modernité des écrivains bretons de la toute fin du XIXe siècle.
    Cette affaire du crucifié d'Hengoat bouleversera et passionnera toute la Bretagne (avant d'être détrônée, bien plus tard, par l'affaire Seznec) car il y a là tous les ingrédients susceptibles de déclencher la curiosité, la stupéfaction, l'horreur et le frisson du public.
    Un jeune paysan est retrouvé « crucifié » aux brancards d'une charrette après avoir été étranglé dans son sommeil. La soeur et le beau-frère sont rapidement accusés, mais sans preuves matérielles, ce qui motivera leur acquittement lors du procès, en 1883.
    Pourtant, au cours du procès, l'on découvre aussi les singuliers agissements des protagonistes autour de la sulfureuse statue de saint Yves-de-Vérité ! Le saint a été de tout temps révéré pour sa clairvoyance dans les litiges les plus embrouillés et pour rendre des arrêts de justice divine... Et dans ce pays du Trégor, l'on continue, en cette fin de XIXe siècle, à « vouer » à saint Yves ses ennemis intimes. Et si le saint en reconnaît le bon droit, les personnes « vouées » mourront dans un strict délai de neuf mois !
    Le décor est planté : il reste à rentrer dans l'histoire du Crucifié de Keraliès, passionnant témoignage de la haine et du mysticisme religieux venant du fond des âges.
    Le post-scriptum donne les clés du roman et permet de comprendre les tenants et aboutissants de la véritable affaire criminelle. Passionnant de bout en bout !
    Connu et reconnu pour ces recueils de contes traditionnels et de romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932) a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Contes de l'Armor et de l'Argoat

    Charles Le Goffic

    Parution : 6 Janvier 2019 - Entrée pnb : 8 Janvier 2019

    C'est en 1928 que Charles Le Goffic fait paraître ses Contes de l'Armor (la Côte) et de l'Argoat (le Bocage).
    On pense immédiatement au « concurrent », Anatole Le Braz et à ses Contes du Soleil et de la Brume... Mais l'oeuvre de Le Goffic est autre : ici la variété est éclectique dans les douze contes présentés. On passe des contes issus de la tradition authentiquement bretonne à des récits inspirés par les deux guerres que connut l'auteur : 1870 et 1914-18.
    « Les Contes de l'Armor et de l'Argoat [...] viennent heureusement compléter ceux d'Au pays des pardons d'Anatole Le Braz dont les récits débutaient régulièrement le samedi, veille du pardon, pour s'interrompre curieusement le dimanche matin avant l'entrée en scène du clergé. Mais n'a-t-on pas prétendu que, républicain et laïc, Le Braz privilégiait la permanence de pratiques païennes dans les rituels du catholicisme, alors que Le Goffic, fervent catholique, s'intéressait plutôt à la façon dont sa religion avait réussi à absorber ce qu'elle n'avait pu faire disparaître du paganisme ? Libre à chacun de préférer se recueillir devant le menhir sous le croix ou au pied de la croix sur le menhir... », ainsi termine Jean André Le Gall sa présentation de l'oeuvre de Le Goffic.
    Voilà un livre de contes hors des sentiers battus, entre tradition et modernité, d'un auteur dont l'oeuvre bretonne est à redécouvrir.
    Connu et reconnu pour ces recueils de contes traditionnels et de romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932) a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'âme bretonne t.2

    Charles Le Goffic

    Parution : 8 Octobre 2020 - Entrée pnb : 10 Octobre 2020

    Publiée sur plus de 20 années entre 1902 et 1924, voilà une « défense et illustration » de la Bretagne, des Bretons et de la « bretonnité », vaste recueil de quatre volumes et grand'oeuvre de cet écrivain régionaliste par excellence, ardent défenseur du terroir breton. Recueil d'articles et de conférences sur des sujets divers mais dont la thématique centrale reste et demeure la Bretagne et les Bretons.
    Ce deuxième volume contient : Nos derniers sanctuaires : les Îles bretonnes ; Dans la Cornouaille des Monts ; De Keramborgne à Pluzunet : Perrine Luzel, Marguerite Philippe ; La question du « Barzaz Breiz » ; La « Bretagne » de Gustave Geffroy ; Une idylle sur une grammaire bretonne ; Sur les pas de Renan ; La résignation bretonne ; Charniers et ossuaires ; Trois discours ; Au pays de La Tour d'Auvergne ; Le barde des matelots : Yann Nibor ; Goélettes d'Islande ; Le bien du Pêcheur ; Chez Taffy : quinze jours dans la Galles du Sud.
    Connu et reconnu pour ses recueils de contes, ses romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932) a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'Âme bretonne (tome 3)

    Charles le Goffic

    Parution : 25 Octobre 2020 - Entrée pnb : 27 Octobre 2020

    Publiée sur plus de 20 années entre 1902 et 1924, voilà une « défense et illustration » de la Bretagne, des Bretons et de la « bretonnité », vaste recueil de quatre volumes et grand'oeuvre de cet écrivain régionaliste par excellence, ardent défenseur du terroir breton. Recueil d'articles et de conférences sur des sujets divers mais dont la thématique centrale reste et demeure la Bretagne et les Bretons.
    Ce troisième volume contient : Le château de Barberine ; Guy de Maupassant et la Bretagne ; Deux Républicains ; Marion du Faouet et la grande misère du XVIIIe siècle ; Eginane et Kuignaouan ; les polders du Mt-St-Michel ; La vraie Perrinaïc ; Les fêtes révolutionnaires dans une commune bretonne ; Leconte de Lisle à Rennes ; La statue de Clémence Royer ; Un Breton citoyen de Rome (Fr. Plessis) ; Médaillons de poètes ; L'écartèlement de la Bretagne ; La pénitence de Marie-Reine ; Jennie Le Huédé ; Figures de petite ville.
    Connu et reconnu pour ses recueils de contes, ses romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932) a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle. A l'occasion du 150e anniversaire de la naissance de l'auteur, les Editions des Régionalismes ont réédité la majeure partie de son oeuvre régionaliste.
    Nouvelle édition qui remplace la précédente, épuisée, datant de 2010.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'Âme bretonne (Tome 4)

    Charles Le Goffic

    Parution : 13 Janvier 2021 - Entrée pnb : 15 Janvier 2021

    Publiée sur plus de 20 années entre 1902 et 1924, voilà une « défense et illustration » de la Bretagne, des Bretons et de la « bretonnité », vaste recueil de quatre volumes et grand'oeuvre de cet écrivain régionaliste par excellence, ardent défenseur du terroir breton. Recueil d'articles et de conférences sur des sujets divers mais dont la thématique centrale reste et demeure la Bretagne et les Bretons.
    Ce quatrième et dernier volume contient : Une cellule de l'organisme breton (Plougastel) ; Anne de Bretagne à Blois ; Un voyageur italien en Bretagne au xvie siècle ; Un pèlerinage aux Rochers ; Lettre ouverte de Mme de Sévigné ; Sur la piste de Yann-ar-Gwenn ; Laprade et Brizeux ; La maison mortuaire d'Émile Souvestre ; Au Val de Parguenon ; Les deux Villiers ; Rosmaphamon ; Tristan Corbière ; Une relation inédite de l'explosion du Panayotl ; Le premier bombardier de Bretagne (Prosper Proux) ; Le monument de Narcisse Quellien ; Les souvenirs de Le Gonidec de Traissan ; La légende de Mgr Duchesne ; Félix et Louis Hémon ; Félix Le Dantec ; Joseph Bédier du Ménézouarn ; Charles Géniaux, romancier de la mer ; Au village ; Auguste Dupouy ; La Haute-Bretagne ; D'Orléans à Landerneau ; Le folklore d'une paroisse bretonne (Trébeurden) ; Et nos cimetières ? ; Le Renouveau celtique ; La mer ; L'héroïsme breton..
    Connu et reconnu pour ses recueils de contes, ses romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932) a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle. A l'occasion du 150e anniversaire de la naissance de l'auteur, les Editions des Régionalismes ont réédité la majeure partie de son oeuvre régionaliste.
    Nouvelle édition qui remplace la précédente, épuisée, datant de 2011.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'illustre Bobinet ou les aventures d'un espiègle Bréton

    Charles Le Goffic

    Parution : 13 Mars 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Paru initialement en 1922, L'Illustre Bobinet fait appel - largement - aux souvenirs et « exploits » d'enfance et de jeunesse de Charles Le Goffic dans sa ville natale de Lannion (Côte d'Armor).
    L'Illustre Bobinet est constitué de trois nouvelles (« je méditais de grouper sous un chef unique ces trois "gestes" dispersées d'un même cycle héroï-comique et puéril qu'on pourrait appeler le cycle de Bobinet », dixit l'auteur) qui se déroulent dans le Lannion des années 1875.
    « Il y a aussi, à l'origine de L'Illustre Bobinet, une volonté plus ou moins consciente de se mesurer avec le Renan des Souvenirs d'enfance et de jeunesse. L'enfant de Lannion répondait à travers le temps à l'enfant de Tréguier, dont il prolongeait, d'une certaine façon, l'oeuvre » (extrait de la Préface de J. A. Le Gall).
    Sous-titré « les aventures d'un espiègle breton », voici effectivement un ouvrage tout plein d'humour, de jeunesse, de liberté, d'impertinence et de nostalgie...
    Connu et reconnu pour ces recueils de contes traditionnels et de romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932) a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les bonnets rouges

    Charles Le Goffic

    Parution : 20 Décembre 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    En 1675, une partie importante de la Basse-Bretagne se révolte contre les nouveaux impôts décrétés par le ministre Colbert et le roi Louis XIV pour faire face aux ruineuses guerres que mène le Roi de France. L'administration royale ne s'embarasse pas de faire enregistrer ces nouvelles taxes - en particulier sur le papier timbré, le tabac, la vaisselle d'étain - par le Parlement de Bretagne ce qui amène à une nouvelle Fronde paysanne. Et quelque 100 ans avant la Révolution, les insurgés adoptent le bonnet phrigien rouge d'où leur vient leur surnom de Bonnets Rouges. Charles Le Goffic s'empare du sujet, en 1905, pour en faire un roman historique dans lequel se retrouvent les thèmes Bretagne, Etat français, religion, autonomisme, séparatisme, centralisation... Lesquels font écho à l'actualité de ce début de XXe siècle avec la séparation de l'Eglise et de l'Etat, l'interdiction de l'enseignement du catéchisme en breton ou la récente création de l'Union Régionaliste Bretonne... Voilà en tous les cas, un des épisodes importants de la prise de conscience de l'altérité bretonne mis en scène dans un passionnant roman historique au style toujours incomparable de l'auteur de l'Âme bretonne.
    Connu et reconnu pour ces recueils de contes traditionnels et de romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932) a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Passions celtes

    Charles Le Goffic

    Parution : 5 Janvier 2019 - Entrée pnb : 7 Janvier 2019

    Il y a du Conan Doyle dans cet art qu'a Charles Le Goffic de camper, en quelques phrases, une histoire, une atmosphère, une époque, et captiver aussi sûrement sur des textes courts mais denses, ô combien !
    Dans ces Passions celtes, de l'évocation des Celtes d'autrefois, des Gens de Mer ou de Ceux de la glèbe, Charles Le Goffic déploie un talent consommé de diversité dans les thèmes abordés et sait ménager, toujours, un suspense et un intérêt qui emportera l'adhésion même du lecteur le plus exigeant.
    En tous les cas, le temps n'a aucune prise sur ces nouvelles bien qu'écrites il y a déjà plus de 100 ans (première édition en 1908). Il faut absolument les redécouvrir, elles vous passionneront, sans nul doute, et vous y découvrirez finalement un peu de l'âme profonde de la Bretagne celtique...
    Connu et reconnu pour ces recueils de contes traditionnels et de romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932) a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'abbesse de Guerande

    Charles Le Goffic

    Parution : 20 Décembre 2013 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Charles Le Goffic, partant d'une courte nouvelle Jennie Le Huédé qu'il a fait paraître au tome III de « l'Âme bretonne », construit un remarquable roman régionaliste qui, en premier lieu, lui permet une brillante évocation historique du Pays Blanc, - le pays de Guérande et des marais salants. Mais c'est aussi l'occasion de mettre en scène une sombre histoire d'amour, qui s'imbrique entre religion et traditions aristocratiques, dans le droit fil du roman de Balzac : Béatrix. Mais le personnage central du roman, Mme de Sonil, se trouve y camper, en quelque sorte, une précurseuse bretonne de la fameuse Folcoche de Bazin... Avant-propos de Jean André Le Gall, auteur de la biographie de Charles Le Goffic.
    Connu et reconnu pour ces recueils de contes traditionnels et de romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932) a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle. Il est élu à l'Académie française en 1930.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'âme bretonne t.1

    Charles Le Goffic

    Parution : 13 Avril 2017 - Entrée pnb : 16 Avril 2017

    Publiée sur plus de 20 années entre 1902 et 1924, voilà une « défense et illustration » de la Bretagne, des Bretons et de la « bretonnité », vaste recueil de quatre volumes et grand'oeuvre de cet écrivain régionaliste par excellence, ardent défenseur du terroir breton.
    Recueil d'articles et de conférences sur des sujets divers mais dont la thématique centrale reste et demeure la Bretagne et les Bretons.
    Ce premier volume contient : Au coeur de la race ; les dernières années de Chateaubriand ; Une déracinée : Henriette Renan ; A propos de Lesage ; Un autarchiste : le contre-amiral Réveillère ; Le roman d'Hippolyte Lucas ; Emile Souvestre au collège ; Le patriarche du roman-feuilleton : Pierre Zaconne ; Le barde du dîner celtique : N. Quellien ; Le peintre de la Renaissance néo-grecque : J. L. Hamon ; Les grands calvaires de Bretagne ; Le curé breton ; Monographie d'une veillée : Noël au manoir ; Le théâtre du Peuple en Bretagne ; La statue de Le Flô ; Trois « maritimes » : G. Gourlaouën, J. Koun, P. Henry ; Les débuts politiques de J. Simon ; Le mouvement panceltique.
    Connu et reconnu pour ces recueils de contes traditionnels et de romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932) a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Les pierres vertes

    Charles Le Goffic

    Parution : 6 Janvier 2019 - Entrée pnb : 7 Janvier 2019

    L'intrigue des
    Pierres vertes
    tente d'élucider l'énigme du dramatique naufrage du
    Richmond Castle
    , en 1920, sur ces récifs situés entre l'île d'Ouessant et celle de Molène. Ce fut la brume qu'on en rendit officiellement responsable, mais, selon le témoignage de certains îliens, il n'y avait pas de brume cette nuit-là sur la mer qui était calme. La vérité est donc à chercher ailleurs... Pour ce faire, Charles Le Goffic met en scène un savant anthropologue, Max Lebeau, qui séjourne à Molène pour y étudier le folklore des insulaires et en particulier celui qui concerne les morgans et les sirènes, mais également, de concert avec son
    sulfureux
    filleul, de rechercher une vérité cachée de ce naufrage
    . Une
    vérité qui serait donc plus complexe qu'il n'y paraît de prime abord. Mais en en rassemblant tous les indices, on peut reconstituer le puzzle des événements et une terrible vérité se dessine alors...

    L'auteur part d'un fait bien réel : le naufrage du
    Drummond Castle
    en 1896 sur le récif des Pierres vertes, la même nuit du 16 au 17 juin, à la même heure : vingt-trois heures ; avec la même rapidité : trois minutes. Et dans les deux cas il n'y a que trois rescapés...

    Connu et reconnu pour ces recueils de contes, récits et romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932) a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le pirate de l'île Lern

    Charles Le Goffic

    Parution : 15 Janvier 2020 - Entrée pnb : 17 Janvier 2020

    C'est en 1912 que paraît ce roman, d'abord sous forme de feuilleton. Il est ensuite édité en 1913, puis en 1918.
    Un équipage de baleinier de Gravelines ; un rescapé, Santic, amoureux de Micheline, la fille du pirate ; le prêtre de Pleumeur-Bodou, l'abbé Du Goaswen, ancien capitaine dans la marine, devenu recteur ; Marie-Josèphe Costoïc, grand-mère de Santic, dont la religion est un curieux mélange de foi catholique et de survivances païennes ; le pirate Clerfeyt, enfin, alias capitaine Jacob Stillingfleet, de Gravelines : tous ces personnages sont embarqués dans une intrigue moins simple qu'il n'y paraît à première lecture. Dès le début en effet, le lecteur peut s'imaginer que l'auteur lui livre trop vite et trop tôt des indices qui risquent de désamorcer le suspense. Or il n'en est rien : à mesure que l'on progresse vers le dénouement, le mystère se déplace et s'obscurcit. On commence par l'élucidation d'un premier mystère dans un chapitre qui pourrait s'intituler : office des morts pour un (sur)vivant. Suit un récit révélateur : la vérité sur le naufrage de l'Aimable-Elisa. Mais cette vérité pose plus de problème qu'elle apporte de solutions. Il faudra donc, pour les découvrir, sonder les lieux et les coeurs où elle peut se cacher. Le récit privilégie alors certains lieux insolites avant de scruter les deux visages du pirate pour tenter de découvrir quel est le vrai. Le dernier mystère nous sera spectaculairement révélé dans le climat propice d'une nuit de Noël. Et c'est ainsi que, commencé en cauchemar, ce roman se termine en conte de fée... (extrait de la Présentation de J. A. Le Gall).
    Connu et reconnu pour ces recueils de contes traditionnels et de romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932) a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La payse

    Charles Le Goffic

    Parution : 19 Février 2014 - Entrée pnb : 9 Décembre 2015

    Nommé en 1890 professeur au Havre, Charles Goffic y fait une double expérience : en Normandie il découvre les contrastes insoupçonnés qui existaient entre cette province et sa Bretagne pourtant toute proche : « Normandie et Bretagne qui se touchent sont l'une à l'autre plus étrangères que la Patagonie l'est du Kamtchakan ». Il y connaît cette « rupture révélatrice » qui fit prendre conscience à tant d'écrivains bretons de l'originalité et de la richesse de leur identité provinciale. D'autre part, ce séjour havrais le met en contact avec la colonie des Bretons émigrés - il n'hésite pas à parler d'exode - pour raison économique et qui y sont sans doute plus malheureux que s'ils étaient demeurés chez eux, car déracinés, ils perdent rapidement leur identité bretonne sans réussir à en acquérir une nouvelle.
    Il trouve là la trame même de son roman La Payse : exil, déracinement et misère, voilà le fil conducteur de l'existence de la trégoroise Mône Lissillour, de son fiancé breton, émigré comme elle, Hervé Le Gall, et de son amant, chanteur de caf'conc' sur le retour, alcoolique de surcroît, D'Arvennes. Mais si nous avons là le trio classique d'un vaudeville, c'est une histoire dramatique, qui nous est contée, avec en arrière-fond la crainte que la Bretagne, en s'ouvrant par trop aux modernités d'alors (le roman paraît en 1898), perde son identité et ce qui fait sa force et sa grandeur. Problématique d'ailleurs toujours d'actualité et que l'on peut facilement extrapoler...
    Connu et reconnu pour ces recueils de contes traditionnels et de romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932) a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'étrange énigme de Roz-Hir

    ,

    Parution : 12 Juillet 2017 - Entrée pnb : 14 Juillet 2017

    Ce roman n'est pas un roman criminel, mais un roman à énigme autour d'une succession de vols et de restitutions de documents compromettants pour le milliardaire américain Downridge, qui vont nécessiter plusieurs allers-retours Paris-L'Aberwrac'h. L'intrigue va donc se dérouler alternativement entre ces deux pôles, parisien et breton. Ce roman est aussi un prétexte pour opposer le génie américain au génie français. Le premier utilise la puissance d'une armée de détectives et hommes de main, tous anglo-saxons, face à l'intelligence de l'agent de la sûreté Lagache-Finette qui va lui opposer un curieux don d'ubiquité. Et c'est bien sûr la finesse du génie français qui finira par l'emporter sur le déploiement des moyens utilisés par l'adversaire... (extrait de la Présentation de Jean-André Le Gall).
    Paru à l'origine en 1913 en roman-feuilleton dans La Dépêche de Brest et de l'Ouest ainsi que dans Le Moniteur des Côtes-du-Nord et ne sera édité en livre qu'après le décès de Le Goffic, en 1934.
    Connu et reconnu pour ces recueils de contes traditionnels et de romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932), né à Lannion, a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle. On lui doit de nombreux romans « bretons » ; c'est là sa seule incursion dans le domaine policier. Norbert Sevestre, né à Colleville (1879-1945), auteur et traducteur, a notamment écrit de nombreux romans d'aventure et livres pour la jeunesse.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
empty