• L'éclipse russe

    Christian Fauré

    Parution : 1 Juillet 2016 - Entrée pnb : 23 Juillet 2016

    L'annexion de la Crimée en 2014 et la guerre hybride menée dans le Donbass depuis lors ont profondément affecté les rapports des pays occidentaux avec la Russie. Des sanctions économiques ont été prises par l'Union européenne et les USA à l'encontre de celle-ci. En réponse le pouvoir russe tente par tous les moyens de diviser le front occidental et pratique une désinformation à destination des opinions publiques européennes et nord-américaines. Cet ouvrage essaie de dissiper les faux-semblants en rapportant les thèses à des données de l'histoire ou de la vie contemporaine en Russie. Il est fondé sur la thèse que la politique de Vladimir Poutine vise à occulter le mécanisme de sa gouvernance - essentiellement kleptocratique - en mettant en condition l'opinion intérieure et internationale. Confrontant les realia (les faits avérés) et les discours officiels russes, l'auteur exprime sa solidarité avec les groupes qui en Russie même mènent un combat pour la vérité et le respect du droit. Sur un plan général, l'auteur démontre que le pays connaît une nouvelle phase d'obscurantisme réactivant les démons du passé. L'espérance toutefois demeure, elle qui selon un proverbe russe « meurt en dernier ». Riche et fouillé, un édifiant portrait critique de la Russie de Poutine.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Avec la fin du «siècle de l'automobile» et de l'«ère du pétrole», ce sont aussi la télévision, les industries de programme et les industries culturelles en général qui sont entraînées dans une crise profonde, subissant la désaffection d'une partie croissante de la population. L'ensemble du système consumériste s'avère aujourd'hui caduc. Dès son origine, Ars Industrialis a soutenu que le consumérisme constitue un processus autodestructeur, soumettant les technologies d'information et de communication à l'hégémonie d'un marketing irresponsable et empêchant la formation d'un nouvel âge industriel. Car au cours de la dernière décennie, un autre modèle comportemental est apparu qui dépasse l'opposition de la production et de la consommation, dont le logiciel libre et les licences creative commons sont les matrices conceptuelles et historiques. Ce nouveau modèle constitue la base d'une économie de la contribution. Il permet d'espérer qu'après la domination de la bêtise systémique à laquelle aura conduit le consumérisme, les technologies numériques seront mises au service d'une nouvelle intelligence collective et d'un nouveau commerce social - pour autant qu'émergent une volonté politique et une intelligence économique nouvelles, et que s'engage la lutte pour en finir avec la mécroissance.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty