Grasset

  • Deux jeunesses françaises

    Hervé Algalarrondo

    Parution : 20 Janvier 2021 - Entrée pnb : 3 Décembre 2020

    C'est une région méconnue des Français, prise entre les terrils du nord, et un sud si proche et si lointain, comme un pôle balzacien : Paris.
    Au coeur de la Picardie, entre Amiens et le Vimeu, grandissent deux jeunes garçons que tout oppose. A quelques années d'écarts, ils ne fréquentent pas les mêmes écoles, pas les mêmes rues, pas les mêmes soirées. L'un a un père neurologue, et une professeur de français merveilleuse, sa grand-mère dit « Manette ». L'autre vit dans une maison abîmée, loin de tout, et rêve en mots.
    Tous deux  vont fuir vers la capitale pour accomplir leur destin personnel, et se faire un nom. Eddy Bellegueule devient Edouard Louis, romancier célèbre, traduit dans le monde entier, gay, très engagéà gauche, proche du sociologue Didier Eribon. Emmanuel Macron, Manu pour ses amis d'Amiens, sera Président de la République. Ainsi cette ville - où ont aussi grandi François Ruffin et Najat Vallaud-Belkacem -, a-t-elle été le terrain d'enquête d'Hervé Algalarrondo. Il a sillonné la Picardie pour comprendre et retracer le seul monde impénétrable des gloires françaises : la jeunesse. Il a retrouvé les enseignants, les très proches ou anciens amis, les histoires méconnues et les rêves de nos jeunes Rastignac.
    Portraits, récits, engagements, secrets  : personne n'avait jusqu'ici fait ce travail de rencontre et de traque minutieuse, mené avec talent et tendresse

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'archer du pont de l'Alma

    Hervé Algalarrondo

    Parution : 14 Mai 2008 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Un homme quitte sa femme, son fils, son travail, Paris... Pourquoi ? Il ne le sait pas lui-même, il suit son corps, saisi par des pulsions buissonnières, vagabondes. Commence une drôle de cavale qu'il n'a pas programmée et qui va l'entraîner sur les routes du Sud, jusqu'à Gibraltar, avant qu'il revienne à Paris pour devenir « l'archer du pont de l'Alma » : le héros d'un fait divers à peine croyable qui va bouleverser tout un pays. Que lui est-il arrivé ? Comment en est-il arrivéà ne plus maîtriser sa vie, son destin ? Comment a-t-il pu se retrouver ainsi propulséà la une des journaux ? L'homme enquête sur sa propre histoire, sur les motivations de son corps, sur les raisons profondes de son comportement, sur son goût très inattendu pour le tir à l'arc - où il excelle soudain. Mais sait-on jamais ce qui vous porte ? L'homme veut le savoir à tout prix, pour se réconcilier avec lui-même. Pour cela, il n'hésite pas à s'appuyer sur l'enquête de la police, se lançant dans un étonnant pas de deux avec le commissaire chargé de le confondre... L'archer du Pont de l'Alma, second roman d'Hervé Algalarrondo, fait entrer le lecteur dans un univers décalé. On songe au Camus, de L'Etranger, au Kafka de La Métamorphose, au Pérec de L'homme qui dort : à chaque page, l'anormal grignote la norme, l'atypique chasse le stéréotype, le fantastique se mêle au quotidien. Est-ce un rêve que fait le héros, ou est-il plongé dans une mécanique implaquable, qui le révélera à lui-même ? Il y a au moins deux lectures à ce roman : l'une policière, qui s'attache strictement aux pas du héros, lancé dans une course effrénée, dont il ne perçoit pas l'issue ; l'autre onirique, qui fait apparaître le héros comme un somnambule, jouet de ses névroses : son corps se venge, parce qu'il a trop longtemps été bridé, son corps vit sa vie, parce qu'il a trop longtemps été placé sous l'éteignoir. La scène finale - que l'on ne dévoilera pas - ne tranche pas sur la nature du récit : il apparaît simplement que le corps est un compagnon indocile...

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty