• Hier le sucre, aujourd'hui le café. Demain quel produit ? De tous temps les matières premières ont fait les titres de l'actualité. Cependant des parts d'ombre demeurent. Comment s'organisent les marchés ? Comment se déterminent les prix ? Qui participe aux échanges ? Pourquoi les pays du Sud sont-ils dépendants ? L'histoire des matières premières est marquée par de nombreux affrontements, hier entre l'Est et l'Ouest, aujourd'hui entre le Nord et le Sud, que les accords internationaux ont peu atténués. Dans cet environnement, quel est l'avenir des matières premières ?

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'Irak du silence

    Marie De Varney

    Parution : 31 Décembre 1991 - Entrée pnb : 30 Mars 2016

    Quelques reportages peu ordinaires sur le Proche-Orient, dans le Monde et le Nouvel Observateur, avaient fait remarquer Marie de Varney. Par son premier livre, cette jeune journaliste a choisi de mettre à nu l'Irak, peuple et pouvoir, après la guerre du Golfe. Déjà présente entre Tigre et Euphrate au moment de l'invasion du Koweït, Marie de Varney s'y est rendue de nouveau récemment. Elle a sillonné ce pays bombardé, affamé, mis en quarantaine sous le signe de la bonne conscience internationale ; elle a parlé avec ces Irakiens qui n'en finissent pas de s'étonner que les Américains et leurs alliés aient ravagé leurs villes et leur économie mais aient laissé intact Saddam Hussein... Est-ce là le « nouvel ordre mondial » annoncé par Washington, Paris et Londres ? Derrière la désinformation américaine et la propagande irakienne, l'auteur a su découvrir l'étrange rôle des organisations humanitaires occidentales, indifférentes au sort des chiites matraqués par Bagdad et soudain prises d'amour pour les Kurdes certes pourchassés mais qui eux-mêmes persécutent leurs compatriotes chrétiens ; elle a écouté, à travers la Mésopotamie arabe, toute une population vouant aux gémonies son dictateur mais approuvant son attitude face aux États-Unis et à Israël ; elle a capté le message tragique lancé par les poètes de Mossoul à Bassora mais elle a aussi observé ces femmes citadines épanouies qui ont su habilement profiter du féminisme paradoxal de Saddam-le-Moustachu... Le prix de cet ouvrage, écrit comme un grand reportage, est dans la totale indépendance du regard posé par Marie de Varney sur un Irak finalement bien différent de celui des médias internationaux.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Vouloir etre bach

    Marie De Varney

    Parution : 1 Janvier 1999 - Entrée pnb : 20 Avril 2016

    De temps en temps, il faisait part de ses découvertes à son cadet, son fils préféré : - Vois-tu, Friede, il faut écrire pour les instruments monodiques comme tu le ferais pour des instruments polyphoniques, comme tu pourrais écrire pour l'orgue par exemple. - Je comprends. Mais comment concevoir une création aussi complexe ? - Imagine des personnes qui conversent entre elles. Chaque voix est un paysage, chaque voix a sa douleur, sa tonalité, mais le sujet de conversation est commun. Jean Sébastien s'assit au clavecin. Il frappa une note, l'écouta, frappa différemment et observa son fils : - Tu es si doué, mon cher Friede, lui dit-il, encore plus que tes frères et soeurs. - Père, je le suis bien moins que vous ne le croyez. - Je voudrais que tu te familiarises avec un registre de quatre octaves et que, tu lises dans sept clés différentes... - Les trilles, lui dit Jean Sébastien, les enchaînements des accords, les contrepoints tu devrais les travailler comme je le fais, moi, sur table, et non sur le clavier afin de développer ton écoute intérieure... Mais c'est assez d'exercices pour aujourd'hui. J'ai composé cette suite ce matin. Je suis sûr que, grâce à elle, tu pourras développer tes forces. Friede déchiffra rapidement la partition. Il s'émerveilla : - Je n'avais jamais rien entendu de pareil. La polyphonie est suggérée, lui déclara-t-il avec enthousiasme, c'est ce qui en fait la beauté. Jean Sébastien, était heureux. Son fils l'avait entendu. Une suite valait mieux que de longs discours.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty