• Un livre facile d'accès faisant le point sur la révolution digitale et les incidences qu'elle a sur le territoire français, européen et mondial.
    Des pistes pour comprendre et réagir face à l'invasion du numérique dans nos vies.

    Il devient chaque jour plus évident que le tournant digital est loin de se limiter à une révolution technologique. Depuis quelques années, les recherches se multiplient pour montrer les liens entre la numérisation et l'économie collaborative, et leur impact social. Qu'elles insistent plutôt sur l'aspect technique (Henri Verdier et Nicolas Colin), sur le changement économique (Gilles Babinet, Jeremy Rifkin), sur les aspects sociaux (Dominique Cardon), politiques (Evgeny Morosov) ou anthropologiques (Pierre Sillard de manière optimiste, Eric Sadin ou Antoinette Rouvroy plus critiques), toutes relèvent que cette révolution est pluridimensionnelle.

    Ce petit livre, pédagogique et réflexif, clarifie les raisons pour lesquelles il faudrait aller jusqu'à parler de tournant anthropologique.

    Son premier objectif est de montrer que le numérique s'impose rapidement comme le théâtre d'opérations qui relevaient naguère de domaines différents : domestique, politique, entrepreneurial, urbain, artistique, médiatique, social, médical... en somme, de tous les domaines de la vie, publics comme privés.

    Le second objectif est de montrer l'intérêt de l'approche géographique de la révolution digitale. D'abord parce que cela donne un tour concret à ces transformations multiformes, qui donnent le tournis. Ensuite parce que les territoires restent un domaine dans lequel le discontinu et la limite – vitesses plus lentes, caractère physique et engageant des relations humaines, possible représentation politique d'une société délimitée dans le temps et l'espace – peuvent s'inscrire, alors que le monde digital est celui de la continuité, de l'exhaustif et du sans limite, pour le meilleur : la créativité, ou pour le pire : la totalisation.

    30 prêts - 2190 jours
    30 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Atlas de la grande Europe

    Pierre Beckouche

    Parution : 12 Février 2014 - Entrée pnb : 6 Septembre 2014

    Atlas numérique optimisé pour une lecture sur tablette. 
    Le format EPUB3 permet de profiter de toutes les fonctionnalités de la lecture interactive : zoom HD sur les cartes, indexation, recherche in texte, navigation hypertextuelle, tables des matières interactives, textes en POP-UP, environnement ergonomique personnalisable.
    Cent cartes et infographies pour comprendre le rôle de la région européenne à l'heure de la crise économique et de la montée des concurrences asiatique et américaine.
    - Démographie, économie, environnement, migrations, tourisme : un portait complet de la grande région européenne.
    - Comment l'Europe va-t-elle se positionner dans les débats de politique internationale bouleversés par le Printemps arabe ?
    - Pour relancer le projet menacé de l'Union, la mise en place d'une réelle politique de voisinage semble nécessaire.
    - Mobilisant les données les plus récentes, essentielles à la compréhension de la situation européenne actuelle, cet atlas, clair et complet, démontre que l'avenir de l'Europe se joue aussi au-delà de ses propres frontières.
    « Devenir une des régions mondiales les plus dynamiques à l'horizon 2030 est encore possible, à condition de travailler ensemble avec nos voisins sur un pied d'égalité. » Martin Schulz

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le royaume des frères ; aux sources de l'Etat-nation

    Pierre Beckouche

    Parution : 19 Septembre 2001 - Entrée pnb : 27 Avril 2016

    Pierre Beckouche est Professeur à l'université Paris I, dont il dirige l'URF de Géographie. Ses recherches en géographie économique, urbaine et régionale, l'ont conduit à collaborer aux travaux de l'OCDE et de la DATAR. Il est membre du conseil scientifique de l'ACI « internationalisation des sciences sociales » du Ministère de la recherche.

    Le livre :
    Voici un livre - dense, savant et souvent complexe - dont le point de départ pourrait ainsi se résumer : comment l'histoire de l'Europe fera-t-elle pour passer de l'Etat-Nation à un ensemble post-national ? Quels seront - au regard des événements issus de la Révolution française - les pincipes fédérateurs d'un agrégat privé de frontière ? Comment pourra-t-on, enfin, y penser l'altérité - donc l'identité - qui furent les deux levains de l'histoire européenne ?
    Pour conduire cette réflexion, Pierre Beckouche - et telle est bien son originalité - mobilise les ressources et les méthodes de l'histoire (François Furet), de l'anthropologie (de Louis Dumont à Jurgen Habermas), de la philosophie (de Marcel Gauchet à Luc Ferry). Il y ajoute celles de la psychanalyse afin de comprendre comment un individu (cet atome de l'Etat-Nation) est constitué par la double pulsion qui le pousse, à la fois, à revendiquer une identité tout en aspirant à une appartenance plus vaste. Or, pour Pierre Beckouche, les Etats sont les individus de l'Europe. Depuis deux siècles, ils ne cessent de conquérir leur autonomie et, comme les individus, ils ne se statisfont pas des conséquences de cette autonomie.
    Analysés sous cette lumière, les débats actuels sur la souveraineté ou le fédéralisme, sur « l'Europe des patries » ou « l'Europe post-nationale » prennent un sens nouveau. Jamais, par exemple, on n'aura mieux analysé que dans ce livre la contradiction apparente (et pourtant si caractéristique de l'histoire européenne du dernier demi-siècle) entre l'exacerbation actuelle du fait national (basque, corse, kosovar ou lombard) et l'avancée de la construction européenne.

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty