• «?Dans un contexte général qui consiste à produire, alimenter, développer l'illusion, selon l'auteur, les mots n'ont leur sens, leur contenu n'a de valeur, que pour autant que sens et contenu s'accordent aux théories adoptées par les ensorceleurs actuels. Ces théories tendent à favoriser l'islamisation de l'Europe, à promouvoir une vision du monde antichrétienne qui a son appui principal dans la thèse évolutionniste. Leur bien-fondé exige qu'elles soient partagées par tous et elles le seront d'autant mieux qu'elles seront prônées par les élites intellectuelles. Cette conception prétendument scientifique du monde se fonde sur le principe d'un désordre généralisé, d'un confusionnisme à l'intérieur duquel tout est à prendre hormis ce qui ressortirait à une croyance chrétienne claire et entière, ce qui conduit à mépriser les textes bibliques considérés comme mythiques en dépit de la concordance de leurs données avec d'autres textes anciens. La croyance est ravalée au rang de superstition et les dogmes qui la requièrent relèvent du grotesque. Ainsi est garanti un progrès aux règles duquel même les autorités religieuses doivent se soumettre.?» Savoir prendre du recul sur les discours dont on nous abreuve, bouleverser les perspectives et se forger sa propre opinion en dehors de toute doxa, mettre en question les pseudo-vérités que l'on nous répète : c'est sans doute dans ces mouvements intellectuels que réside la force de l'essai de l'auteur. Un texte que d'aucuns trouveront par trop polémique et sujet à contre-arguments, mais qui a encore cette vertu de laisser retentir une pensée libre, combative, porteuse d'une autre vision de la vie, de la société, de l'histoire et de l'homme.

    20 prêts - durée illimitée
    20 Prêt(s) simultané(s)
    Adobe
  • Lettre ouverte à tous les chevaliers errants

    Sancho Pança

    Parution : 5 Mars 2021 - Entrée pnb : 25 Février 2021

    "En réalité, le passé se conserve de lui-même, automatiquement. Tout entier, sans date, il nous suit à tout instant, ce que nous avons senti, pensé, voulu depuis notre première enfance, est là, penché sur le présent qui va s'y joindre, pressant contre la porte de la conscience qui voudrait le laisser dehors. Le mécanisme cérébral est précisément fait pour en refouler la presque totalité dans l'inconscient, et pour n'introduire - dans la conscience - que ce qui est de nature à éclairer la situation présente, à aider l'action qui se prépare, à donner enfin un travail utile."

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty